Par ici la visite... les artisans corses nous ouvrent leurs ateliers

Vous rêvez de goûter à l’art de vivre en Corse ? Cet été, partez à la rencontre des artisans qui perpétuent les savoir-faire ancestraux de l’Ile de Beauté ! Potiers épris de nature, fabricants de cosmétiques et d’huiles essentielles fleurant bon le maquis, couteliers ou ébénistes au cœur d’artiste… Tous puisent leur inspiration dans la richesse d’un terroir au caractère bien trempé. On vous dévoile les coulisses de leurs ateliers…

Du bois dont on fait les artistes

Du bois d’olivier, de genévrier, de chêne-liège ou de bruyère, de toutes les formes et toutes les couleurs, transformés en objets aussi précieux que des bijoux. En entrant dans sa fabrique de Fozzano, on comprend vite que Jef Nicolier est amoureux de cette matière qui lui a inspiré le nom de son atelier : Legnu Nustrale (bois du terroir). Une passion qu’il aime partager : sous nos yeux, en un tour de main, il fait naître un stylo ! Mais il faut aussi l’entendre conter l’histoire de la bruyère en Corse, dont on fait traditionnellement les pipes depuis le XIXe siècle. Maître pipier chevronné, il invente sans cesse de nouvelles créations, la dernière : la mise au point de tuyaux à partir des tiges d’asphodèles qui fleurissent tout autour dans sa belle montagne.

Legnu Nustrale (Lien externe)
Visite avec Entreprise et découverte (Lien externe)

Des huiles essentielles aux parfums du terroir

Entre juin et août, des fleurs jaunes parsèment les collines de la vallée de Prunelli : c’est l’immortelle, la vedette du maquis corse ! La période idéale pour visiter la Maison des Senteurs où Paul et Jean-Pierre Caux, deux frères passionnés d’aromathérapie produisent des huiles essentielles bio depuis 25 ans. Myrte verte, romarin, lentisque pistachier ou encore genévrier nain… Spectacle garanti à la distillerie où la délicate opération de transformation des essences s’effectue sous vos yeux. Ensuite, il ne reste plus qu’à humer les fragrances des flacons : les deux frères sont intarissables sur leurs vertus.

Corsica PAM (Lien externe)
Visite avec Entreprise et découverte (Lien externe)

De l’olive à la cosmétique : secrets de beauté corses

Vous voulez percer les secrets de beauté de la Corse ? Rendez-vous dans le domaine enchanté de Realia sur la Costa Verde pour une véritable expérience sensorielle. Car si tout est parti d’une oliveraie maison de trois hectares, -l’idée de départ était d’utiliser l’huile d’olive pour créer des produits de beauté- le projet de Muriel Crestey, ingénieure agricole, a débouché sur la création d’une véritable ferme cosmétique 100 % naturelle. Jardin aromatique, laboratoire d’extraction et de transformation des plantes, démonstration de cueillette et distillation de plantes sauvages… On s’enivre des parfums des végétaux du terroir avant de succomber à la tentation : la ferme propose aussi un espace de soins !

Realia Cosmetic (Lien externe)
Visite avec Entreprise et découverte (Lien externe)

Des poteries aux couleurs du maquis

Connaissez-vous les différentes techniques pour fabriquer des poteries ? On vous explique tout à la Poterie de Pratu à San-Nicolao où Thiébault et Aline sortent de merveilleux objets en grès, rustiques et contemporains, de leurs doigts de fée. Tournage ou moulage, on ne se lasse pas de voir les formes émerger peu à peu et se parer des nuances du maquis environnant : les couleurs se composent de minéraux, d’oxydes métalliques mais aussi de cendres de plantes, oliviers, eucalyptus, lavande ou acacia. Les émaux "sont sombres comme la nuit et clairs comme une eau limpide, ils reflètent toute la nature qui m’entoure", résume modestement Aline. À voir les créations, services de table, brûle-parfums ou pichets, il faut aussi y ajouter une bonne dose de créativité !

Poterie de Pratu (Lien externe)
Visite avec Entreprise et Découverte (Lien externe)

Le couteau comme une œuvre d’art

Si pour vous le couteau est un objet banal à consigner à la cuisine, vous allez bien vite changer d’avis en visitant la coutellerie de Laurent Bellini, à Vero, où cet artisan réinvente depuis 25 ans la tradition du couteau corse. Avant tout conçu comme un outil, cet objet issu de la civilisation agro-pastorale faisait aussi partie des rites de passage : à l’âge de 10 ans, chaque garçon recevait autrefois son premier couteau. Aujourd’hui, l’outil est devenu objet d’art, pour s'en convaincre il suffit de regarder Laurent Bellini forger couteaux ou stylets, tous conçus comme des pièces uniques !

Laurent Bellini Coutelier (Lien externe)
Visite avec Entreprise et Découverte (Lien externe)
Tourisme Prunelli (Lien externe)

Du verre soufflé précieux comme un bijou

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, David Campana a toujours soufflé le verre : dès l’âge de neuf ans, il était à pied d’œuvre pour observer les gestes son père dans la verrerie familiale de Feliceto en Balagne. Lunettes vissées sur les yeux, il continue de perpétuer cet art ancestral pour créer verre bullé, pâte de verre ou verre avec inclusion d’or 24 carats, d’argent ou de matières précieuses. Un travail minutieux que l’on peut suivre pas à pas, de la boule de feu incandescente à la naissance d’un véritable objet-bijou. Parmi ses réalisations, il compte un pendentif incrusté d’or en forme de guitare pour une chanteuse de flamenco ou un presse-papiers pour le prince de Monaco !

Verrerie Corse (Lien externe)
Vidéo de rencontre avec David Campana de la Verrerie Corse
(Lien externe)

Visite avec Entreprise et découverte (Lien externe)

En savoir plus

Se rendre en Corse 

Aller
plus loin