Les 7 randonnées à couper le souffle de Timothée Nalet

Inspiration

Eco-DurableAlpes - Mont BlancNature et Activités OutdoorMontagne Été

Los Aravis en los Alpes.
© Timothée Nalet - Los Aravis en los Alpes.

Temps de lecture: 0 minPublié le 1 février 2023

Nature préservée, air pur, paysages de montagne à couper le souffle, lacs à perte de vue… Eté comme hiver, il est possible de se balader dans les Alpes et d’en prendre plein les yeux. Timothée Nalet, photographe annécien d’adoption nous fait découvrir ses randonnées incontournables.

Observer l’Aiguille Verte sur les hauteurs de Chamonix

Le Lac Blanc dans les Alpes
© Timothée Nalet - Le Lac Blanc dans les Alpes

Ce reflet célèbre, c’est celui de l’Aiguille Verte dans le lac des Chéserys, sur les hauteurs de Chamonix. Une de mes randonnées préférées. J’y vais de préférence en automne ou au printemps pour fuir la foule ! Pour y accéder, deux options se présentent : depuis le Col des Montets, ou depuis le Téléphérique de la Flégère. C’est l'un des meilleurs balcons pour observer le massif du Mont Blanc et tous ses sommets à plus de 4 000 mètres d’altitude.

Randonner le long du lac Vert en famille

Le lac Vert dans les Alpes
© Timothée Nalet - Le lac Vert dans les Alpes

Le lac Vert, à deux pas du village de Passy est un petit paradis. En quelques minutes à pied, on s’y retrouve plongé dans un écrin de nature unique. Son tour à pied ne prend guère plus de trente minutes, même avec des enfants. Evidemment, en étant si accessible, le lac est un peu victime de son succès. Mais, en s’y rendant tôt le matin ou au moment du coucher de soleil, vous pourrez profiter d’une eau très calme et de quelques instants privilégiés...

Découvrir une vue imprenable sur le lac d’Annecy

Sur un pont au bord du lac d’Annecy dans les Alpes
© Timothée Nalet - Sur un pont au bord du lac d’Annecy dans les Alpes

J’adore cette vue du lac d’Annecy. Ce ponton, sur la rive Ouest du lac, demande de s’aventurer un peu sur les berges à la recherche du spot parfait. Mais quelle quiétude ! Le soir venu, on y entend les oiseaux chanter et les bruits de la nature reprendre le dessus sur la ville. Les vaguelettes disparaissent peu à peu, jusqu’à ce que le lac devienne un miroir.

Courir sur la crête entre le Mont Veyrier et le Mont Baron

Le Mont Veyrier dans les Alpes
© Timothée Nalet - Le Mont Veyrier dans les Alpes

S’il y a un endroit où les Annéciens aiment courir, c’est sur la crête entre le Mont Veyrier et le Mont Baron. De jour comme de nuit, dans la neige ou en plein été, j’y passe vingt à trente fois par an. A chaque fois avec le même plaisir ! Le panorama y est saisissant, du massif des Bauges jusqu’au Mont Blanc. Environ 2h30 de marche sont nécessaires depuis le Petit Port à Annecy-le-Vieux… ou 45 minutes en courant.

Toucher du doigt l’Aiguille verte

Vue sur l’Aiguille verte dans les Alpes
© Timothée Nalet - Vue sur l’Aiguille verte dans les Alpes

Non loin du lac des Chéserys et de la Tête aux Vents, on trouve de petites retenues d’eau naturelles qui sont autant de miroirs du massif du Mont Blanc. Selon l'alpiniste Gaston Rebuffat, c’est après avoir gravi l'Aiguille verte que l’on devient un vrai montagnard. Ce sommet est un mythe pour bien des générations de Chamoniards.

Se reposer paisiblement au Crêt du Char

Le Crêt du Char dans les Alpes
© Timothée Nalet - Le Crêt du Char dans les Alpes

J’ai pris cette photo dans le cadre du travail, en suivant la course de l’athlète Julien Chorier sur la Maxi-Race. C’est au Crêt du Char, dans les Bauges, que je suis allé me poster au petit matin pour attendre les coureurs. Et on dirait qu’ils sont arrivés pile au bon moment ! J’aime particulièrement ces petits matins où le ciel traverse toute une palette de couleurs avant de garder sa teinte de la journée. Plusieurs options sont possibles pour atteindre le Crêt du Char, mais toutes demandent quelques heures de marche. En descendant de quelques centaines de mètres, où le coureur se dirige, on aperçoit une grande partie du Lac d’Annecy.

S’émerveiller devant les Dents du Midi et le lac Léman

Le massif du Chablais dans les Alpes
© Timothée Nalet - Le massif du Chablais dans les Alpes

Je ne vais pas souvent dans le massif du Chablais, mais il mérite d’être exploré ! Ici, sur les hauteurs de Champéry, on peut apercevoir les Dents du Midi et le lac Léman sur la même crête... sans oublier de regarder où l’on met les pieds ! Un massif à cheval entre Suisse et France où les traditions se mélangent.

Par Timothée Nalet

Passionné par la montagne, je suis devenu photographe amateur en 2018. Gérant de l’agence Peignée Verticale et photographe de Sport / Aventure.

Voir plus