Comment les Jeux de Paris 2024 seront plus responsables ?

Inspiration

Activités sportives

Vue de la Seine depuis le Village olympiques Paris 2024.
© SOLIDEO Plasticine - Dominique Perrault / Ingérop / Une Fabrique de la Ville / VITEC / Agence TER / UrbanECo / jean-Paul Lamoureux - PHILIPPON KALT / INDDIGO /AEU /INUITS -Artélia / Lavigne et Chéron / Philippon Kalt / Paris 2024 - Vue de la Seine depuis le Village olympiques Paris 2024.

Temps de lecture: 0 minPublié le 16 avril 2024

Energies renouvelables, constructions raisonnées, économie circulaire, mobilités douces… Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont une ambition : être plus responsables. Face aux enjeux climatiques et environnementaux, le plus grand évènement sportif du monde veut montrer l’exemple et enclencher une dynamique positive. Sobriété, innovation, audace… Paris 2024 s’engage et on veut y croire !

Réduire l’empreinte carbone des Jeux

Déplacements, construction, hébergements ou restauration, les JO 2024 veulent réduire drastiquement l'empreinte carbone de l'évènement.
© SOLIDEO Plasticine - Dominique Perrault / Ingérop / Une Fabrique de la Ville / VITEC / Agence TER / UrbanECo / jean-Paul Lamoureux - PHILIPPON KALT / INDDIGO /AEU /INUITS -Artélia / Lavigne et Chéron / Philippon Kalt / Paris 2024 - Déplacements, construction, hébergements ou restauration, les JO 2024 veulent réduire drastiquement l'empreinte carbone de l'évènement.

Diminuer de moitié l’empreinte carbone des Jeux Olympiques en comparaison avec les éditions de 2012 et 2016 et compenser plus qu’il ne sera émis, tel est l’engagement fort de Paris 2024, en droite ligne avec l'objectif zéro carbone énoncé par le Comité International Olympique pour 2030, le premier événement sportif international à porter cette ambition.

Selon les organisateurs, environ 1,58 million de tonnes d'équivalent CO2 seront émis, contre 3,4 millions en 2012 et 3,6 en 2016. En plus des nombreuses initiatives durables autour des déplacements, de la construction, des hébergements ou de la restauration, un plan de contribution volontaire à hauteur des émissions qui n’auront pas pu être évitées sera mis en place. Il s’appuie sur un outil mesurant l’impact carbone. Les projets de contribution retenus, dont certains déjà mis en œuvre, seront répartis sur les 5 continents et répondent aux plus hauts standards de certification. Un plan de contribution additionnel permettra de soutenir des projets en France.

Construire moins et mieux avec des matériaux durables

Les nouveaux équipements sportifs  pour les Jeux de Paris ont été conçus pour limiter leur impact sur l'environnement.
© Solideo, Plasticine, Dominique Perrault / Ingérop / Une Fabrique de la Ville / VITEC / Agence TER / UrbanEco / Jean-Paul Lamoureux, PHILIPPON – KALT / INDDIGO / AEU / INUITS Artélia / Lavigne et Chéron / Philippon – Kalt. - Les nouveaux équipements sportifs pour les Jeux de Paris ont été conçus pour limiter leur impact sur l'environnement.

En s’appuyant sur 95% de sites déjà existants ou temporaires (le Grand Palais éphémère sur le Champ-de-Mars pour le judo ou le rugby-fauteuil), les Jeux de Paris 2024 ont fait le choix de la sobriété. Construire moins d'infrastructures permet de réduire l’impact carbone tout en valorisant la richesse architecturale et le patrimoine existant. En la matière, Paris est bien servi ! Les plus beaux monuments de la capitale composeront un décor exceptionnel.

Les Invalides, l’Arena Bercy, Roland-Garros, l’Hôtel de ville, le Stade de France (bientôt équipé d’une toiture solaire), le Parc des Princes, ou encore le Paris La Défense Arena seront de la partie, sachant que les sites ont aussi été choisis pour leur desserte par les transports en commun.

Les nouvelles constructions (le centre aquatique de Saint-Denis et le village olympique et paralympique de Seine Saint-Denis, futur écoquartier) ont été pensées pour tenir compte du changement climatique. Le centre aquatique olympique ainsi que l’Arena La Chapelle seront à haute performance environnementale soit "bas carbone" sur l’ensemble de leur cycle de vie.

Les sites olympiques les plus récents sont certifiés ou en cours de certification environnementale : certification Haute Qualité Environnementale pour le Paris La Défense Arena, le Vélodrome National ou le Stade de Nice; le label Golf Environment Organisation (GEO) pour le Golf National de Guyancourt; certification BREEAM et ISO 20121 pour Roland-Garros ; certification ISO 20121 pour Le Bourget...

S’approvisionner en électricité renouvelable

Pour réaliser des économies d'énergies, les sites olympiques des JO 2024 seront alimentés en énergies renouvelables, tels que l'éolien et le solaire.
© Paris 2024 / Wilmotte et Associés - Pour réaliser des économies d'énergies, les sites olympiques des JO 2024 seront alimentés en énergies renouvelables, tels que l'éolien et le solaire.

Paris 2024 a l’objectif d’approvisionner tous les sites de compétition des Jeux Olympiques et Paralympiques en électricité renouvelable. Les organisateurs affichent leur volonté de privilégier l’éolien et le solaire plutôt que les énergies fossiles. Et si la météo, le vent et le soleil ne sont pas au rendez-vous ? L’approvisionnement se fera ailleurs mais en ayant recours au système des "garanties d’origine", valable à l’échelle de l’Union européenne. Cette norme compense chaque mégawattheure consommé par des achats d’électricité renouvelable injectée ailleurs sur le réseau.

Favoriser les transports propres et les mobilités douces

Métro, tramway, vélo, les mobilités douces seront fortement encouragées pour se rendre sur les sites des épreuves olympiques lors des Jeux de Paris.
© foxytoul / Adobe Stock - Métro, tramway, vélo, les mobilités douces seront fortement encouragées pour se rendre sur les sites des épreuves olympiques lors des Jeux de Paris.

On ne sait pas si des taxis volants survoleront Paris en 2024 (la possibilité a été évoquée !), mais la mobilité douce, via les vélos, et les transports en commun, avec le métro et le RER, est la priorité de Paris pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. 100% des sites seront desservis en transports en commun. Pour faciliter les déplacements, la capitale mettra en place début 2024 une "Zone à Trafic Limité" dans le centre-ville afin de réduire la circulation automobile. Une flotte de véhicules propres sera utilisée pour le transport des officiels. De même, les transports en commun devraient être gratuits et illimités les jours de compétition pour les détenteurs de billets sachant que 80% des sites parisiens sont situés dans un rayon de 10 kilomètres et à moins d’une demi-heure du Village Olympique. De nouvelles pistes cyclables connectant le Stade de France et la piscine au Village olympique devraient être aménagées et 10 000 places de stationnement de vélo supplémentaires créées.

Inspirer les générations futures

Economie circulaire, respect de la biodiversité, les JO 2024 veulent inspirer la jeunesse du monde entier et les futures olympiades.
© Paris 2024 - Economie circulaire, respect de la biodiversité, les JO 2024 veulent inspirer la jeunesse du monde entier et les futures olympiades.

Et si les Jeux de Paris 2024 devenaient un modèle pour l'organisation des prochaines olympiades et autres grands évènements écoresponsables ? C'est en tout cas la volonté du comité Paris 2024 et de la Ville de Paris qui souhaitent participer à l’accélération de la transition écologique dans le sport, les collectivités et la société à l'occasion de ces Jeux Olympiques.

Parmi les solutions innovantes mises en place et duplicables ailleurs dans le monde, une meilleure gestion de l'eau avec l'organisation d'épreuves de natation en eau libre et de triathlon dans le Seine, grâce à un investissement de 1,4 milliard d’euros pour rendre le fleuve baignable, mais aussi des initiatives durables en matière d'économie circulaire ou de préservation de la biodiversité. Paris n'a pas fini d'inspirer le monde !

Limiter le gaspillage alimentaire et le plastique à usage unique

Pendant les JO 2024, les différents points de restauration disponibles au sein des sites de compétition favoriseront les produits locaux et de saison.
© Psphotography / Adobe Stock - Pendant les JO 2024, les différents points de restauration disponibles au sein des sites de compétition favoriseront les produits locaux et de saison.

Les Jeux de Paris 2024 s’engagent à privilégier la restauration durable pendant la durée des Jeux où 13 millions de repas seront servis avec un approvisionnement responsable, de proximité et des produits de saison auprès de partenaires et producteurs locaux. L’objectif est de limiter au maximum le gaspillage alimentaire ainsi que les déchets pendant l’événement. Des menus à faible teneur en carbone seront proposés aux spectateurs, avec une offre végétale multipliée par deux et des plats contenant moins de viande.

La ville de Paris collabore avec les organisateurs des JO 2024, l’objectif étant de montrer à la planète entière l’exemple d’une ville durable. Paris 2024 se donne comme objectif de diviser par deux la quantité de plastique à usage unique utilisé pendant les Jeux. Pour y parvenir, un système de distribution des boissons inédit sera mis en œuvre, basé sur l’sinstallation de fontaine à boisson, la consigne et le réemploi de gobelets, et le recyclage des bouteilles plastiques qui n’auront pu être évitées.

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus