10 femmes inspirantes pour des voyages inspirés en France

Inspiration

Marie-Amélie Le Fur, ancienne championne paralympique d'athlétisme et présidente du Comité Paralympique et Sportif Français.
© T. Nguyen / Comité Paralympique et Sportif Français - Marie-Amélie Le Fur, ancienne championne paralympique d'athlétisme et présidente du Comité Paralympique et Sportif Français.

Temps de lecture: 0 minPublié le 12 mars 2024

Elles font bouger les lignes de la représentation des femmes, militent pour une société plus durable, font battre musique et haute gastronomie au rythme de la nature, encouragent voyageuses solo et championnes de la petite reine… Pour célébrer la journée internationale des droits des femmes, si l’on vous emmenait sur les pas de celles qui embellissent vos voyages en France ? Coup de projecteur sur des profils de femmes inspirantes pour des voyages inspirés.

Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français

Marie-Amélie Le Fur, ancienne championne paralympique d'athlétisme et présidente du Comité Paralympique et Sportif Français.
© T. Nguyen / Comité Paralympique et Sportif Français - Marie-Amélie Le Fur, ancienne championne paralympique d'athlétisme et présidente du Comité Paralympique et Sportif Français.

Triple championne du monde de para-athlétisme (100 m, 400 m et saut en longueur), avec neuf médailles dont trois en or à son palmarès aux Jeux paralympiques, qu’est-ce qui fait courir Marie-Amélie Le Fur ? Une formidable énergie qui pousse la jeune femme retirée des compétitions à continuer d’agir pour transmettre la flamme sportive aux plus jeunes et changer le regard sur le handicap. Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français et co-présidente du Comité des AthlètesParis 2024, la championne originaire du Val de Loire entend bien profiter des prochains Jeux olympiques en France pour placer l’univers du handisport sous les projecteurs et faire progresser l’inclusion. Un nouveau défi pour celle qui se rêvait en pompier professionnel, et qui a su trouver un autre chemin pour donner de l’espoir.

En savoir plus sur le Comité Paralympique et Sportif Français

Dorothée Chaoui-Derieux, chargée du chantier archéologique de la rénovation de Notre-Dame

Dorothée Chaoui-Derieux, archéologue et conservatrice du patrimoine, missionnée par le ministère de la Culture français pour superviser le chantier archéologique de la rénovation de Notre-Dame.
© DR - Dorothée Chaoui-Derieux, archéologue et conservatrice du patrimoine, missionnée par le ministère de la Culture français pour superviser le chantier archéologique de la rénovation de Notre-Dame.

C’est l’une des intervenantes clés du chantier du siècle. Une semaine après l’incendie du 15 avril 2019, Dorothée Chaoui-Derieux était sur place, une fois tous les tableaux et œuvres d’art liturgiques évacués de la cathédrale, pour superviser les travaux de tri et de préservation des vestiges, parmi lesquels les bois de la charpente datant du XIIe siècle et les arcs du XIIIe. Les travaux ont aussi mis au jour des trésors archéologiques enfouis depuis des siècles. Dorothée Chaoui-Derieux promet que le 8 décembre 2024, date de la réouverture de l’édifice, les visiteurs auront une vraie surprise, car ils n’auront jamais vu la cathédrale aussi belle. L’archéologue vit depuis 5 ans au rythme du chantier, en compagnie d’une multitude de corps de métiers, architectes, artisans, scientifiques… Chez cette Parisienne de 46 ans, la hâte de voir la cathédrale réhabilitée le dispute à l’appréhension de quitter ce chantier hors du commun. Il sera temps alors de laisser la place aux visiteurs, invités à vivre ou revivre l’expérience patrimoniale, spirituelle et sensorielle d’une visite à Notre-Dame.

Berthe Morisot, femme peintre impressionniste

Berthe Morisot, peintre française, 1841-1895. Elle est l'un des membres fondateurs du mouvement impressionniste aux côtés de Renoir, Manet, Degas, Monet...
© DR - Berthe Morisot, peintre française, 1841-1895. Elle est l'un des membres fondateurs du mouvement impressionniste aux côtés de Renoir, Manet, Degas, Monet...

La France célèbre en 2024 les 150 ans de l’impressionnisme. L’occasion de mettre en lumière le rôle fondamental de Berthe Morisot, qui fut l’un des membres fondateurs du mouvement pictural au XIXe siècle. Malgré le mépris de l'époque pour les femmes peintres, elle suscite de son vivant l’admiration et le respect de ses pairs, de Manet à Degas et de Renoir à Monet. Née en 1841, cette femme de caractère tourne très tôt le dos à l’enseignement académique et emprunte des voies innovantes pour exercer son art. Depuis quelques années, le grand public la (re)découvre, grâce notamment au musée d’Orsay à Paris qui a consacré une grande exposition en 2019 à celle que l’on qualifie désormais de « grande dame de la peinture ». Cette année, Berthe Morisot sera à l’honneur lors des célébrations des 150 ans de l'impressionnisme, à Orsay bien sûr, qui abrite plusieurs dizaines de ses œuvres, mais aussi à Nice ou Albi, où l'on pourra admirer certains de ses tableaux prêtés par le musée parisien.

Marie Sabot, fondatrice du festival musical et éco-responsable We Love Green

Marie Sabot, créatrice du festival écoresponsable We Love Green.
© Philippe Lévy - Marie Sabot, créatrice du festival écoresponsable We Love Green.

Que faire quand on baigne dans l’univers de la musique tout en étant consciente de l’impact parfois négatif des festivals sur l’environnement ? Marie Sabot a trouvé la réponse : en 2011, cette productrice et programmatrice reconnue fondait We Love Green, premier festival éco-responsable français. Un évènement musical populaire – il attire chaque année en juin des milliers de festivaliers au bois de Vincennes, - qui est aussi un vrai laboratoire expérimental. Pratiques éco-responsables (panneaux solaires, tri des déchets, mobilier recyclé, vaisselle compostable, restauration locavore et équitable avec redistribution des invendus, etc.), mixité sociale, conférences, le « greenausore » comme l’appelle avec humour cette Provençale attachée au terroir, n’a pas fini sa croissance !

Participer au festival We Love Green (l'édition 2024 se tient du 31 mai au 2 juin)

Christina Boixière, fondatrice de NomadSister, plate-forme pour voyageuses en solo

Christina Boixière, fondatrice de NomadSister, communauté de voyageuses solo et hébergeuses solidaires.
© Nomad Sister - Christina Boixière, fondatrice de NomadSister, communauté de voyageuses solo et hébergeuses solidaires.

Elle est née à Taïwan, a vécu en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne, mais c’est en France, à Bordeaux, que cette ex-directrice commerciale polyglotte (elle parle couramment chinois, anglais et français !) a posé ses valises pour créer l’entreprise de ses rêves. Adepte des voyages en solo depuis ses 17 ans – elle a parcouru plus d’une trentaine de pays en dormant le plus souvent chez l’habitant!- et forte d’expériences heureuses mais aussi parfois malheureuses, Christina Boixière a lancé en 2019 NomadSisters, une plate-forme de mise en relation de voyageuses avec des hébergeuses de confiance. Plus de 1500 ont été validées en France, prêtes à accueillir gratuitement les voyageuses solo en toute sécurité, et à partager leurs bonnes adresses. Des amies d’amies en quelque sorte prêtes à ouvrir grand les portes de leur région !

Découvrir NomadSister, la communauté des votyageuses solo

Aurore Sterling, fondatrice d’Hortense.green, plate-forme d’éco-hébergements

Aurore Sterling, fondatrice de la plate-forme d'hébergements écoresponsables Hortense.green.
© Hortense.Green - Aurore Sterling, fondatrice de la plate-forme d'hébergements écoresponsables Hortense.green.

Peut-on voyager tout en protégeant la planète ? Pour Aurore Sterling, fondatrice de la plate-forme Hortense.green rassemblant des hébergements éco-responsables haut de gamme, la plupart en France, la réponse ne fait aucun doute, c’est oui ! Titulaire d’un master en finance de l’Université de Paris Dauphine, cette passionnée de voyages a imaginé un modèle vertueux basé sur un outil de notation des hébergements (150 questions !) et un accompagnement à la transition éco-responsable. Son credo : « n’arrêtons pas de voyager mais voyageons mieux ! »

Trouver un hébergement écoresponsable sur la plate-forme Hortense.green

Séverine Frerson cheffe de cave de la Maison Perrier-Jouët en Champagne

Séverine Frerson, cheffe de cave de la maison de Champagne Perrier-Jouët.
© Jean-François Robert / Maison Perrier-Jouët - Séverine Frerson, cheffe de cave de la maison de Champagne Perrier-Jouët.

Elle est la huitième cheffe de cave de la maison Perrier-Jouët. Et la première femme à occuper ce poste depuis la fondation de cette prestigieuse maison de champagne par Rose-Adelaïde Jouët et Pierre-Nicolas Perrier en 1811! Une succession logique pour cette Champenoise d’origine, diplômée d’œnologie, dont la sensibilité aux textures, au toucher et à la relation avec le vivant s’inscrit dans l’ADN nature de la maison. Son objectif : renforcer les bonnes pratiques de ce vignoble certifié agriculture à haute qualité environnementale (HVE) et viticulture durable en Champagne. N’a-t-elle pas reçu les clefs de l’Eden, le paradis de la maison, mythique caveau où sont conservés les flacons les plus précieux ?

Visiter la Maison de Champagne Perrier-Jouët

Marion Rousse, Directrice du Tour de France Femmes

Marion Rousse, directrice du Tour de France femmes.
© A.S.O./Clara Langlois Lablatinière - Marion Rousse, directrice du Tour de France femmes.

Enfant, quand elle se mesurait aux garçons en compétition –elle a eu sa première licence de club cycliste à 6 ans !-, Marion Rousse suivait les étapes du Tour de France à la télévision, sans imaginer que le vélo allait guider toute sa vie. Fille de coureur amateur et cousine de professionnels de la petite reine, cette jeune femme au regard clair hérité de ses origines nordistes, est pourtant devenue une icône du cyclisme féminin. Aux commandes du Tour de France femmes, après avoir été consultante à la télévision, l’ex-championne de France de cyclisme sur route dans la catégorie espoirs (à 20 ans !) entend bien susciter des vocations. Avec des éditions 100% féminines, les petites filles peuvent enfin rêver elles aussi de boucler la grande Boucle !

Suivez la prochaine édition du Tour de France femmes

Linda Hazi, directrice générale des Domaines de Fontenille en Provence

Linda Hazi, Directrice Générale des Domaines de Fontenille, en Provence.
© Domaines de Fontenille - Linda Hazi, Directrice Générale des Domaines de Fontenille, en Provence.

« Prendre soin de la terre, prendre soin de l’humain », voilà un slogan maison qui semble avoir été créé sur mesure pour Linda Hazi, directrice générale des Domaines de Fontenille, collection d’hôtels éco-responsables née dans le Lubéron autour d’un manoir et d’un potager pédagogique cultivé de façon durable. Sensible aux nouveaux enjeux de l’hôtellerie, cette ancienne directrice commerciale de Sephora France, y développe son expertise. Outre l’ouverture du Domaine de Chalamon à Saint-Rémy de Provence, le groupe a inauguré Fontenille Bien-Etre à Oppède-le-Vieux, dans le Luberon un concept avec activités douces comme le yoga, soins, et cuisine locavore avec menus élaborés par une naturopathe. Un retour aux sources en somme pour celle qui a débuté sa carrière au sein de L’Occitane Provence !

Séjourner aux Domaines de Fontenille

Dominique Crenn, Cheffe du restaurant Golden Poppy à Paris

Sa première expérience gastronomique ? Un déjeuner familial dans un restaurant étoilé de Bretagne, sa région de cœur, lorsqu’elle avait huit ans. Un déclic pour cette quinquagénaire férue de boxe et de judo, devenue la première femme triplement étoilée aux Etats-Unis avec son restaurant Atelier Crenn à San Francisco. Aujourd’hui, la cheffe qui se définit comme une artiste, vit un vœu qui lui était cher : s’installer en France. Elle est aux commandes du restaurant gastronomique de l'hôtel La Fantaisie dans le 9e arrondissement. Son nom ? Golden Poppy, ou pavot de Californie, un clin d’œil à la cuisine créative de cette cheffe hors normes, attachée tout à la fois au métissage et à ses racines. Produits locaux et durables, inclusion, zéro plastique, et zéro déchet, cette petite-fille de paysans bretons n’a pas fini de tisser des liens entre la table et la nature !

Découvrir la cuisine de Dominique Crenn au restaurant Golden Poppy, à l'hôtel La Fantaisie, à Paris

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus