Que faire à Limoges ?

Inspiration

Savoir-faire et ShoppingVilles

Patrimoine et savoir-faire d'exception, sites naturels à proximité, Limoges, en Nouvelle-Aquitaine propose une variété d'activités.
© JackF / Adobe Stock - Patrimoine et savoir-faire d'exception, sites naturels à proximité, Limoges, en Nouvelle-Aquitaine propose une variété d'activités.

Temps de lecture: 0 minPublié le 8 février 2024

Epicurienne et créative, Limoges est une mine pour les voyageurs curieux. En marge d’un riche patrimoine, son centre ancien et ses environs regorgent d’expériences hors des sentiers battus. S’initier à la fabrication de la porcelaine, l’un des savoir-faire de la capitale française des arts du feu, déguster les spécialités au cœur des Halles centrales, suivre la route du cuir ou faire le plein d’oxygène sur les rives des lacs… Suivez le guide !

Les visites à ne pas manquer à Limoges

Visite de la Ville Haute de Limoges.
© ilolab / Adobe Stock - Visite de la Ville Haute de Limoges.


-Les Halles centrales De pur style Eiffel avec leur armature d’acier, de verre et de brique, les Halles centrales de Limoges sont le cœur battant de la Ville Haute, et le symbole d’une capitale épicurienne et créative. Une frise de 328 carreaux de porcelaine décore ce temple de la gourmandise où vous pourrez savourer les spécialités de la région : bœuf limousin, galetou, (galette de sarrasin fourrée), boudin à la châtaigne ou flognarde, sorte de flan aux pommes… De quoi se mettre en appétit pour La Frairie des Petits ventres, qui commémore la confrérie des boucheries chaque année en octobre, et le festival Toques et Porcelaines célébrant le mariage entre la gastronomie et les arts de la table (tous les deux ans en septembre). A deux pas, ne pas manquer l’ouverture en juillet et août de la Maison traditionnelle de la Boucherie : vous saurez tout sur le mode de vie des bouchers d’autrefois, de l’abattage aux séchage des peaux, sur place ! Dans ce quartier aux belles maisons à pans de bois, vous pourrez aussi découvrir à la technique de l’émail au sein de la galerie Le Canal qui regroupe une dizaine de créateurs spécialistes de ce savoir-faire régional.

  • Rue Jean Jaurès Cette rue percée avant le début de la Première Guerre mondiale (on l’appelle les Champs Elysées de Limoges) est une mine pour les amateurs d’Art Déco avec ses beaux édifices dont certains labellisés patrimoine du XXe siècle. A voir notamment l’immeuble Marquès édifié en 1923 et l’immeuble résidentiel au 6 de la rue avec son décor polychrome d’influence moderniste.

  • Cour du Temple D’élégants hôtels particuliers en granit et colombages bordent cette place de Limoges dont les arcades s’élèvent au-dessus d’un pavement réalisé en tessons de gazettes, une particularité de cette capitale des arts du feu. Ces supports en terre réfractaire destinés à séparer les pièces lors de la cuisson de la porcelaine ont été réutilisés dans la ville. A la belle saison, les terrasses invitent à faire une pause, profitez-en !

  • La Cathédrale Saint-Etienne C’est l’un des rares grands monuments de style gothique au sud de la Loire et l’une des plus belles cathédrales ogivales, bâtie en granit (sa construction a commencé à la fin du XIIIe siècle pour s’achever à la fin du XIXe siècle). A voir notamment le portail Saint Jean de style gothique flamboyant et le jubé de style Renaissance à l’intérieur de l’église. A côté, admirez le panorama sur la Vienne depuis les terrasses des Jardins de l’Évêché : sur 5 hectares, ils déploient plusieurs univers: jardin à la française, jardin botanique, et un espace écologique pour s’initier à la biodiversité du Limousin. Une vraie bulle de fraîcheur idéale pour une halte entre les visites !

  • La gare des Bénédictins Art Déco, Art nouveau et néo-classicisme… Signée par l’architecte Roger Gonthier, la gare des Bénédictins est considérée à juste titre comme l’une des plus belles gares de France et même du monde ! Même si vous n’empruntez pas le train, faites un crochet pour admirer ses lignes monumentales : son dôme coiffé d’une coupole de cuivre est flanqué d’un campanile s’étirant à 61 mètres au-dessus du sol ! Tout aussi impressionnante, la décoration évoque l’excellence des savoir-faire développés par la ville de Limoges: verrières en vitraux signées du maître-verrier Francis Chigot et statues symbolisant la porcelaine et l’émail, deux autres matières nées de la maîtrise sans égal des arts du feu.

  • Musée national Adrien Dubouché Ce somptueux écrin présente de façon très didactique les grandes étapes de l’histoire de la céramique, de l’Antiquité à nos jours, avec pas moins de 5 000 pièces exposées, dont la collection publique la plus importante de porcelaine de Limoges. Depuis la découverte du premier gisement de kaolin en 1768, vous suivrez, pas à pas, l’épopée de la porcelaine dont l’âge d’or au XIXe siècle coïncida avec l’ère des grandes expositions. Parmi les réalisations les plus spectaculaires, à admirer dans le salon d’honneur, le service “Grain-de-riz”, chef d’œuvre de la manufacture Jean Pouyat, présenté lors de l’Exposition universelle de 1878. A compléter par une visite du musée du four des Casseaux. Classé monument historique, vous y verrez ces impressionnants fours ronds en briques réfractaires utilisés pour la cuisson jusqu’au milieu du XXe siècle.

Les activités incontournables à Limoges

Le lac de Vassivière, près de Limoges offre une multitude d'activités nature.
© Kikomermoz / Adobe Stock - Le lac de Vassivière, près de Limoges offre une multitude d'activités nature.


- Mettre la main à la pâte (de porcelaine) Rien de tel que de mettre la main à la pâte pour comprendre le processus de fabrication de la porcelaine ! Maison historique labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant », premier fabricant de porcelaine de France, la Manufacture Bernardaud est incontournable pour s’initier à l’extrême sophistication de ce métier séculaire. Toucher les matières ou écouter les incomparables sonorités de la porcelaine de Limoges… La visite, interactive, dévoile les secrets d’un savoir-faire unique dont le design se renouvelle depuis les origines : chaque année, une exposition met en valeur des artistes contemporains venus du monde entier !

  • Fabriquer ses baskets sur la route du cuir Dès le Moyen Age, les savoir-faire autour du cuir se sont épanouis au bord des rivières limousines, explorant aujourd’hui avec le monde du luxe, de nouveaux axes de développement. A Saint-Junien, on peut toucher du doigt l’excellence du cuir à la française au sein de l’atelier Agnelle et ses gants haut de gamme, ou au cœur de la tannerie végétale Bastin qui fabrique la matière première des célèbres chaussures J.M.Weston. Et chez Uniqua à Limoges, nouvelle marque locale écologique, on fabrique ses propres baskets à base de surplus de cuir, de semelles en caoutchouc naturel recyclé et de semelles intérieures amovibles composées de coton, de laine de mouton, de fibres de bois, de fibres de maïs et de latex 100% naturel ! Entièrement personnalisable, votre paire s’annonce unique !

  • Marcher sur les traces de la Résistance Le saviez-vous ? Le maquis du Limousin a été l’un des plus actifs pendant la Seconde Guerre mondiale et l’histoire de la Résistance en France est intimement liée à celle de la région. Pour célébrer la mémoire de cet épisode sombre du XXe siècle, arrêtez-vous d’abord au musée de la Résistance de Limoges. Dans cet ancien couvent des Sœurs de la Providence dédié à tous ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté, vous pourrez plonger dans l’histoire du mouvement, et de l’occupation dans la Haute-Vienne. Un préalable avant d’explorer le village martyr d’Oradour-sur-Glane, à 22 kilomètres de Limoges, dont la population a été intégralement massacrée par une unité de la Wafen SS le 10 juin 1944. A côté des ruines, le centre de la mémoire évoque ce tragique épisode en images, films et textes… Une halte émouvante et instructive particulièrement en famille…

  • Voguer de lac en lac Dans l’arrière-pays de Limoges, un lac peut en cacher un autre ! Au cœur du Parc naturel régional de Millevaches, vous pourrez sillonner à pied, à cheval, en vélo ou à dos d’âne, les chemins autour du lac de Vassivière, l’un des plus grands lacs artificiels en France (1000 hectares). Cerise sur le gâteau, on peut se lancer dans une partie de pêche ou embarquer pour une croisière arty vers l’île de Vassivière et arpenter le Centre International d’Art et du Paysage. L’été, vous pourrez même visiter le Bois de sculptures en canoë ! A la belle saison, le lac de Saint Pardoux, à 30 minutes au nord de Limoges, est idéal pour les amateurs de baignade avec ses trois plages aménagées. Si vous aimez la randonnée, les berges déroulent 20 km de sentiers, au milieu de la verdure, faites le plein d’oxygène !

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...