Ma première fois à l'Opéra avec mes enfants : magique !

Inspiration

ProvenceCulture et patrimoineVilles

Opéra municipal de Marseille
© © Leonid Andronov / Adobe Stock - Opéra municipal de Marseille

Temps de lecture: 0 minPublié le 26 février 2024

Il n'y a pas d'âge pour découvrir l'opéra. Pauline, 34 ans et maman de deux petites filles (Rose 6 ans et Juliette, 8 ans) nous raconte sa première fois en famille à l’Opéra de Marseille. Une sensibilisation à l'art lyrique dont elles sont sorties transformées ! Une sortie en famille qui n'est pas réservée aux connaisseurs, à découvrir partout en France lors de prochaines vacances...

France.fr - Avant de vous rendre à cette édition, étiez-vous amatrice d’opéra ?

Pauline : Personnellement non. D’habitude, nous sommes plus théâtre. Les filles ont assisté à plusieurs opérettes mais l’opéra en lui-même, c’est une autre histoire. Hormis via l’école où tous les arts sont représentés, il est difficile d’avoir spontanément accès à l’opéra en famille.

France.fr - Emmener vos filles ce week-end-là constituait donc une belle entrée en matière…?

Pauline : Oui, j’avais envie de profiter de cette manifestation culturelle pour leur proposer une autre lecture de la danse et du chant. Sortir du quotidien et ouvrir grand les yeux, c’est important pour un enfant. Au-delà même de son art, l’architecture d’un tel endroit constitue, à mon sens, un spectacle à part entière.

Coulisse, classe de danse classique
© Morgane Fouret - Coulisse, classe de danse classique

"Découvrir l’envers du décor, faire connaître ces métiers techniques et artistiques aux enfants… La meilleure façon de les initier à l’opéra, c’est d’en voir un."

France.fr - Comment cette première fois s’est déroulée ?

Pauline : C’était un dimanche matin en famille. À peine arrivées sur le parvis, nous étions déjà happées par l’ambiance : une troupe de danseurs pirouettait sous nos yeux. Dans le hall, les filles ne savaient plus où donner de la tête. L’Opéra de Marseille s’apparentait à une vraie fourmilière. Chacun à son poste, tout le monde vaquait à ses occupations. Sans perdre de temps, la nôtre fut bien évidemment de rejoindre gaiement la visite guidée d’un conférencier. Coulisses, loges des artistes, visite du fameux foyer de la danse, … L’envers du décor se trouvait là, devant nos yeux. Toute la matinée, nous nous sommes transformées en vraies petites souris à l’opéra. Puis, vint le moment d’apothéose des filles : assister à la répétition du Ballet National de Marseille. Durant 1h30, ni Rose, ni Juliette n’ont quitté la scène des yeux. C’était grisant pour nous parents, de les voir si concentrées.

France.fr - Pour apprécier l’événement, pensez-vous qu’il faille une certaine sensibilité artistique ?

Pauline : Pas forcément. À l’intérieur, l’Opéra de Marseille propose une programmation très variée. De l’atelier de maquillage à la simple visite, jusqu’au récital lyrique, chacun y trouve finalement son compte. Mais il est vrai que pour ma part, mes filles sont déjà familières à l’univers de la danse. L’une fait du flamenco depuis trois ans et la dernière s’est convertie l’année précédente au hip/hop.

France.fr - Vos filles avaient-elles des envies particulières lors de la visite ?

Pauline : Plus que les performances artistiques, leur attention s’est portée sur le lieu en lui-même. Pour l’anecdote, ce sont les fauteuils et les balcons qui ont directement attiré leur regard. Elles les ont tous essayés ! Et la scène : elles mouraient d’envie d’y monter et d’y danser. Pour autant, mon mari et moi étions assez surpris de constater à quel point les filles étaient silencieuses durant la visite. Absolument bouche bée. C’était rigolo.

France.fr - Que retenez-vous de cette matinée ?

Pauline : Les yeux écarquillés de mes filles et leur curiosité, probablement. Les voir si petites se promener parmi les différentes scènes, les hauts plafonds et ces lustres gigantesques a rendu cette matinée assez magique.

Concert, Opéra de Marseille
© Morgane Fouret - Concert, Opéra de Marseille

France.fr - Cette édition vous a-t-elle donné envie de réitérer l’expérience ?

Pauline : Oui complètement. D’ailleurs, depuis ce jour-là, ma fille aînée me demande très souvent de l’emmener voir Roméo et Juliette à l’opéra. Nous attendons donc impatiemment l’arrivée du ballet à Marseille !

France.fr - Enfin, recommanderiez-vous cette opération aux parents pour l’année prochaine ?

Pauline : Pénétrer dans ce genre de maison représente une aventure en soi. Qui plus est quand on est jeune. Ce sont à ces âges que l’on absorbe tout et que l’on prend goût à ce langage artistique si particulier. La meilleure façon de s’initier à l’opéra, c’est d’en voir un non ?


Infos pratiques :

Opéra de Marseille Angle place Ernest Reyer / rue Molière Marseille 13000 Accessible du mardi au samedi de 10h à 17h30 billetterieopera@marseille.fr

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus