Tout savoir sur les Bêtises de Cambrai

Inspiration

Hauts-de-FranceGastronomie et Vin

Wikipedia
© Wikipedia

Temps de lecture: 0 minPublié le 1 février 2023

C’est un bonbon iconique qui fait la fierté des Hauts-de-France et plus particulièrement d’une jolie ville depuis presque deux siècles. En France et outre-Atlantique, la Bêtise de Cambrai régale les papilles des aficionados de sucre et d’arômes naturels. Qui est-elle ?

Carte de visite de la Bêtise de Cambrai

Dotée de courbes généreuses sur le dessus et plate sur le dessous, elle ne sort jamais sans son ruban caramel. La Bêtise de Cambrai est un petit coussin blanc parfumé à la menthe dans lequel s'est glissée une rayure caramélisée. Jamais en reste de nouvelles saveurs, l’élégante confiserie a su s’adapter à son époque et aux régions françaises : goût pomme pour la Normandie, caramel au beurre salé pour la Bretagne, anis pour Marseille… Le bonbon le plus populaire de France est sur tous les fronts.

Histoire et légende du célèbre bonbon

« Sur un malentendu, ça peut marcher ». Eh bien c’est ce qui se passa en 1830 pour Emile Afchain ou peut-être Jules Despinoy (on ne sait plus bien), apprenti dans une des confiseries de Cambrai. En se trompant dans la recette, il fut réprimandé et dut vendre ses bonbons sur le marché. Chez Despinoy on aurait mal dosé le sucre et la menthe, chez Afchain au contraire, de la menthe serait tombée par inadvertance dans la pâte... Quelle est la bonne version ? On ne le sait pas. Ces deux Maisons se disputent la paternité de l'invention des Bêtises de Cambrai. De cette "bêtise" est née la friandise qui fit l’unanimité auprès des Cambrésiens. Son côté rafraichissant et ses vertus digestives séduiront bientôt toute la région.

Un inventeur et un créateur

Cette querelle entre Les Afchain et les Despinoy au sujet de l'invention de la véritable Bêtise de Cambrai a animé la presse de l'époque. L'affaire s'est même conclue au tribunal en 1889, par un joyeux compromis. Afchain fut déclaré « seul inventeur » et Despinoy reconnu comme « créateur ». Cette annecdote est partie intégrante de l'histoire originale de la friandise. Aujourd'hui encore chacun des deux confiseurs déclarent fabriquer l'unique vraie Bêtise de Cambrai...

Une autre version sur l'origine de la friandise

La Bêtise de Cambrai figure aussi dans une tout autre version, issue des vieilles coutumes du Nord. Chaque mois à Cambrai avait lieu un marché trés important où se rendaient les hommes de la région pour acheter du bétail. Aprés avoir fait leurs achats, certains de ces messieurs s'attardaient un peu pour s'amuser... et faisaient quelques "bêtises" et dépenses futiles. Parmi celles-ci, on trouvait des sortes de berlingots en sucre fabriqués sur le vif...

Secrets de préparation

Qui a dit qu’il ne fallait pas s’appliquer pour des bêtises ? De la cuisson du sucre jusqu’à la mise en sachet/boîte, il faut avant tout de la concentration. On commence par faire bouillir du sucre et du glucose. On mélange bien et on fait refroidir sur une table adéquate. Ensuite, on colore une partie de la pâte avec du caramel. Vient alors l'ajout de la menthe. Généralement on utilise la menthe Mitcham, aux propriétés rafraichissantes et antiseptiques. Transformée en boudin blanc, la pâte n’a plus qu’à passer à la machine pour s’habiller du détail final, son ruban de caramel. Et voilà, les délicieuses Bêtises de Cambrai sont prêtes à être déguster !

Une friandise star du patrimoine

Saviez-vous que les Bêtises de Cambrai figurent sur la liste du patrimoine culinaire du Nord-Pas-de-Calais. Depuis 1994 ces confiseries sont également sur la liste du patrimoine national des spécialités de France de chocolaterie, confiserie, biscuiterie. Dans la fabrication traditionnelle des bêtises, aucun colorant, aucun produit chimique ni conservateur n'interviennent dans la recette.

Les jolies boites anciennes des Bêtises de Cambrai

A Cambrai avant la guerre, une dizaine de maisons fabriquaient des Bêtises. Il y avait bien sur les noms de Afchain et Despinoy mais aussi : La Reine des Bêtises, Martin Martine, Coulon, Leclercq, Alfred Lollivier, La Cloche, Friberg. Chaque artisan avait son propre conditionnement, généralement de jolies boites en fer décorées. Aujourd’hui ces emballages anciens se chinent dans les brocantes. On peut découvrir quelques-unes de ces boites à Bêtises de Cambrai lors des visites guidées à la confiserie Despinoy.

Au coeur des confiseries Afchain et Despinoy

Lors d'une visite dans la jolie ville de Cambrai, il est tout à fait possible de visiter les ateliers de fabrication des Bêtises de Cambrai et autres gourmandises du nord.

  • Confiserie Despinoy : il faut prévoir 1 heure de visite guidée de l'atelier, de la fabrication au conditionnement avec pour finir une dégustation. Les visites se font entre 9h et 13 h sur réservation par téléphone.

  • Confiserie Afchain : les visites à la découverte des "secrets" de fabrication, se font du lundi au jeudi de 9h à 11h, sur réservation.

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...