4 expériences en famille à Aéroscopia près de Toulouse

Inspiration

ToulouseOccitanieCulture et patrimoineVilles

Ville de Blagnac
© Ville de Blagnac

Temps de lecture: 0 minPublié le 11 janvier 2023

Implanté à Blagnac, juste à côté de l’usine Lagardère où est assemblé l’A380, Aéroscopia, c’est LE musée vitrine du monde de l’aéronautique et emblématique de la région. Rien de plus logique : la région Midi-Pyrénées a vu naître l’aviation, faisant de l’agglomération toulousaine et de Blagnac la première plateforme aéronautique d’Europe.

Un site qui va de soi

Rien de plus logique : la région Midi-Pyrénées a vu naître l’aviation, faisant de l’agglomération toulousaine et de Blagnac la première plateforme aéronautique d’Europe.

C’est en effet à Muret -à 20 km de Toulouse- en 1890, que le premier avion à moteur a secrètement été conçu par Clément Ader. Et le 27 avril 2005, plus d’un siècle plus tard, ce fut au tour de l'A380 de s’envoler pour la première fois dans le ciel blagnaçais, à l'image également du Concorde, en 1969.

Actuellement, quelque 80 000 personnes vivent de ce secteur, véritable moteur économique de la région.

Toute l’histoire et la culture aéronautiques

On y découvre - grâce, notamment, à des maquettes et écrans tactiles - les procédés de construction des avions, leurs équipements et outillages, leurs prouesses mais aussi leurs échecs…

Temps fort de la visite : la halle d’exposition de 7 000 m². L’A300B, le Concorde, le Super Guppy ou encore le Caravelle (premier avion civil à réaction, créé fin des années 50) sont ici autant d’icônes de la construction aéronautique européenne que vous aurez la chance de pouvoir visiter. 

À l’intérieur du Super Guppy, une plateforme pouvant accueillir jusqu’à 30 personnes donne à voir un spectacle audiovisuel en guise d’introduction au musée. Quant à l’A300B, son habillage transparent dévoile tous les secrets de son cockpit, de sa soute et de sa structure interne.

Aux côtés de ces avions légendaires se trouvent également exposés des avions civils et militaires restaurés : Corvette, Falcon 10, Gazelle ou encore Saab Draken.

Enfin, une longue fresque de 58 mètres de long retrace toute l’histoire de l’aéronautique, à travers ses pionniers, son essor, ses années de guerre, ses performances technologiques…

Un objectif majeur : assurer la conservation du patrimoine aéronautique

Le but d’Aéroscopia ? Mettre à l’honneur cette grande aventure qu’est l’aéronautique, savant mélange de science, de technique et d’humanité. Tout en suscitant, chez les plus jeunes, des vocations futures. La découverte de l’aéronautique est d’ailleurs vivement plébiscitée par le grand public. Chaque année, pas moins de 150 000 visiteurs viennent d'ailleurs découvrir les sites industriels d’Airbus et la chaîne d’assemblage de l’A380.

Vous pouvez, en outre, acheter un billet couplé pour, à la fois, visiter Aéroscopia et les sites Airbus. C’est le groupe Manatour, chargé depuis 1990 de la prise en charge de l’accueil sur les sites Airbus, qui assure toutes ces visites.

Une expérience de voltige en réalité virtuelle

Afin de séduire les visiteurs friands de sensations fortes, le musée propose à ceux-ci de se glisser dans la peau d’un pilote de voltige aérienne et de vivre en réalité virtuelle une expérience rare. Vous pourrez ainsi vous lancer dans d’incroyables acrobaties aériennes au-dessus de Toulouse à bord d’un avion de voltige, accompagné par la championne de France de voltige et un instructeur de vol.

Des animations tout public

Divers ateliers et animations sont proposés aux plus jeunes : visites contées, ateliers créatifs, ateliers Kapla ou Lego, et pour les plus grands des ateliers scientifiques ou encore pilotage de drones. Une programmation interactive qui a de quoi faire rêver et donner la vocation à plus d’un pilote en herbe. 

Recommandations et conseils

Situé au nord-ouest de Toulouse, à proximité de l’aéroport Toulouse-Blagnac, le musée Aéroscopia est desservi par la ligne de tramway T1. Si vous avez décidé de consacrer du temps au pôle aéronautique de la ville, n’hésitez pas à jumeler cette visite avec celle du site Airbus à proximité. Bon à savoir : pour la visite de ce dernier site, un justificatif d’identité original et en cours de validité sera exigé (en version physique et hors permis de conduire). À vous la tête dans les nuages à Toulouse ! 

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus