7 bonnes raisons de partir à la montagne au printemps

Et si vous preniez un peu de hauteur pour accueillir l’arrivée du printemps, savourer en altitude le grand ciel bleu, la pureté de l’air et la plénitude de paysages grandioses lorsque la nature s’éveille ? Des Alpes, aux Pyrénées en passant par les Vosges, le Jura et le Massif Central, le retour des beaux jours atteint des sommets avec une multitude d’activités, de rencontres, d’évènements. Une montagne de plaisirs pour frissonner… de bonheur.

Se (re)mettre au ski en douceur

Des températures douces, des journées plus longues, une neige agréable… Vive le ski au printemps ! Si vous êtes débutant, c’est la saison idéale pour chausser les spatules. Moins de monde sur les pistes, moins d’attente aux remontées mécaniques, des chutes amorties dans une neige cotonneuse sur des secteurs dédiés aux apprentissages… Pour les habitués de la glisse, dans des stations ouvertes jusqu’en avril, voire début mai, les journées à rallonge permettent d’explorer le domaine skiable sans se presser, de s’essayer à de nouvelles activités, comme le ski de randonnée, par exemple sur les parcours permanents d’Oz en Oisans ou d’Orcières, dans les Alpes du Sud. Et rien n’interdit de tenter la nuit en refuge, entre amis ou en famille. Dès le début du printemps, les deux refuges de Prariond et du Fond des Fours dans le Parc National de la Vanoise sont gardés et accueillent les randonneurs à skis.

Il sera toujours temps ensuite de lézarder sur les terrasses d’altitude et de soigner son bronzage avant l’été. Cerise sur le sommet ? Au printemps, les prix sont plus sages qu’en hiver avec pléthore de « bons plans ». Alors, foncez tout schuss !

S'émerveiller du réveil de la nature

En montagne, l’éveil de la nature au printemps est bien plus qu’un spectacle, c’est un renouveau, une émotion qui bouleverse même les plus endurcis. Il y a le chant des cascades qui monte en puissance au fur et à mesure de la fonte des neiges, l’odeur de la terre humide qui se réchauffe lentement, les tapis de petites fleurs - anémones des neiges, crocus ou jonquilles - qui illuminent les prairies et les alpages où marmottes recommencent à siffler.

On respire à pleins poumons et on participe à cette renaissance qui fait du bien. Ainsi, à ne pas manquer en avril, la Fête des Jonquilles à Gérardmer lorsque la station des Vosges revêt son éclatant manteau jaune. Ou les premières randonnées autour du refuge du Mont Pourri à Peisey-Vallandry dans les Alpes pour observer le retour des oiseaux migrateurs ou sur les Sentiers du Baroque qui reverdissent au départ de Combloux. Et aussi à Beuil-les-Launes, au cœur du Parc national du Mercantour, où l’éclosion des pensées, myosotis et boutons d’or précédent l’odorante lavande. A Val d'Isère, les guides du Parc national de la Vanoise se postent sur le sentier du Pont Saint Charles à la rencontre des marcheurs pour leur présenter la faune du printemps. Bouquetins et chamois sont à portée de jumelles… et c’est magique !

Aller à la rencontre des artisans et de leur savoir-faire

Passé le rush de l’hiver et avant l’arrivée de l'été, la montagne savoure le cours paisible du quotidien. Ceux et celles qui sont, et font, le terroir ont plus de temps pour vous accueillir, faire visiter leurs fermes et ateliers, proposer des dégustations ou des initiations. Envie de découvrir les mille saveurs produites avec passion depuis des générations et notamment les bons fromages de printemps que sont le Reblochon, le Saint-Nectaire ou le Bleu de Gex ? Curieux d’en savoir plus sur les savoir-faire de montagne ?

En mars, avril ou mai, un séjour dans les Vosges, dans les Alpes ou les Pyrénées sera toujours synonyme de rencontres. Il y a Didier, le bourrelier du Grand Bornand, installé dans l’un des plus vieux chalets de la station-village et qui travaille le cuir en passionné ; Sébastien et Sévérine qui filent la première laine mérinos du Dévoluy à la ferme Flouka ; ou encore la famille Obertino, à Métabief dans les Montagnes du Jura, qui fond cloches et clochettes en bronze… Une vraie expérience immersive pour comprendre l’art de vivre en altitude tellement plus convivial au printemps.

Se faire du bien en altitude

Buller dans un spa d’altitude avec vue sur les cimes, faire du yoga en plein air à Valberg, dans les Alpes du Sud ou aux Menuires lors de la Yogiski Week, oser les premiers bains en extérieur, éveiller ses sens sur des sentiers bien-être en écoutant fondre la neige en cascade... La montagne au printemps a des vertus réconfortantes dont on ne se lasse pas. Les jours s’étirent, la lumière change, les paysages aussi. Telles les marmottes qui se réveillent doucement, il est temps de sortir du cocon hivernal et les belles adresses pour se faire dorloter ne manquent pas. Coup de cœur pour l’un des spas les plus hauts perchés de France : à Val Thorens, le Spa Pure Altitude de l’Hôtel Altapura 5* étire ses 1000 m² dédiés au bien-être au pied des pistes. Au printemps, les soins aux plantes des montagnes y font un bien fou !

Faire le plein d'activités nature

En montagne, le dernier planter de bâton annonce en général le premier coup de pédale… Alors vive le printemps, les cols déneigés, les sentiers de nouveau accessibles pour enfourcher un deux-roues, partir en randonnée ou même s’élancer pour une course nature. Vélo, rando, trail, à chacun sa préférence mais les massifs français ont de quoi combler les sportifs aguerris ou en herbe. Tout le monde ne s’attaque pas aux cols mythiques du Tour de France comme le Tourmalet ou le Col de la Loze entre Méribel et Courchevel ! On peut se contenter d’excursions en VTT à travers les petits chemins d’alpage ou dans les Bike Park aménagés par les stations, par exemple aux Angles, dans les Pyrénées ou au Lioran, en Auvergne. On peut aussi recommencer à musarder en VAE sur les petites routes des montagnes du Jura et des Vosges.

Plutôt en quête d’adrénaline ? Tyrolienne, parapente donnent des ailes quand d'autres profiteront de la fonte des neiges pour tenter l'expérience eaux vives en rafting, kayak ou encore hydrospeed. C’est aussi le bon moment pour s'essayer à l'escalade, la via ferrata, l'accrobranche… Dans les stations, l' Ecole du Ski Français (ESF) propose une gamme d'activités à tester dès le printemps (biathlon sur route, parapente, VTT…), pour pratiquer en toute sérénité.

Déguster les produits locaux en terrasse

Le printemps en montagne, c’est l’occasion de profiter d’un cadre grandiose pour déguster quelques spécialités incontournables. Tartiflette ou croziflette (les crozet sont de petites pâtes des Alpes), raclette, truffade auvergnate, fondue savoyarde ou garbure pyrénéenne mettent encore plus en appétit lorsqu’elles se savourent en terrasse, avec vue XXL sur les cimes. Il ne fait plus si froid mais charcuteries locales, fromages des fermes alentours ont toujours autant de goût et restent des petits plaisirs qui ne se refusent pas. Ainsi pour allier au mieux gastronomie et panorama dès les beaux jours revenus, direction chez Pépé Nicolas, une ferme d’alpage très cosy dans les 3 Vallées : on déjeune, on goûte et on dine généreusement des bons produits du terroir sur l’une des deux terrasses. Que la montagne est belle !

S'attabler à la terrasse de la ferme Chez Pépé Nicolas à Val Thorens, dans les Alpes (Lien externe)

Fêter le retour des beaux jours

Festival Rock The Pistes à Morzine (du 17 au 23 mars), Super-Besse Bike Festival (24 et 25 juin), Festival Folie Douce à Courchevel (8 et 9 avril), Festival International du Film d’Aventure et Découverte à Val d’Isère (du 15 au 18 avril) ou encore La Grande Dernière à Val Thorens (4 et 5 mai)… Dans toutes les stations de montagne, l’hiver et le printemps se passent le relais en mode festif à grands renfort d’épreuves sportives, défilés, festivals, concerts et animations. Rendez-vous à Peisey-Vallandry en avril pour Le Printemps de Rosuel, organisé avec le Parc national de la Vanoise ou à Saint-Lary-Soulan, dans les Pyrénées, pour célébrer les premières transhumances et montées aux alpages fin mai-début juin. Alors, prêts pour le changement de saison ?

Recommandations et conseils
Profiter de la montagne hors saison, c'est aussi l'occasion d'économiser sur votre futur hébergement. Pour vous rendre sur votre lieux de séjour, de nombreux transports en communs comme le train ou le bus sont certainement à votre disposition. Pour vous déplacer une fois sur place, n'hésitez pas à profiter des possibilités de location de vélo ou VAE réparties dans la plupart des zones touristiques de montagne. Ainsi, vous profiterez encore mieux des paysages et panoramas qui s'offrent à vous.

En savoir plus :

Découvrir les activités proposées par les stations de montagne au printemps (Lien externe)

A lire aussi :