Escapades urbaines sur les sentiers du littoral

Rien de tel que de suivre les sentiers du littoral pour découvrir les villes côtières autrement.
Balade d’un jour ou séjour itinérant, on flâne sur les promenades où se lit l’histoire de France et du tourisme balnéaire. Feuilleter un traité d’architecture à ciel ouvert au Havre, assister au retour des pêcheurs à Sète, s’interroger sur le futur des océans à Brest, visiter un musée bijou à Nice… Les villes de la côte fourmillent de lieux patrimoniaux ou artistiques où se griser de découvertes insolites et de saveurs iodées sans s’écarter des sentiers. De la mer du Nord à la Méditerranée, voici quelques pistes de balades citadines et artistiques dans les villes du littoral français.

Marseille, un théâtre sur la Méditerranée

Après une randonnée dans le Parc national des Calanques ou le long des criques de la Côte Bleue, les adeptes de la marche à pied assoiffés de culture peuvent s’octroyer une parenthèse urbaine en redécouvrant Marseille par le sentier du littoral. Pratique, l’itinéraire balisé démarre à quelques mètres du Mucem, le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée bâti sur un ancien hangar portuaire. Juste à côté, la Villa Méditerranée abrite la réplique de la grotte Cosquer. Le sentier du littoral fait ensuite le tour de l’emblématique Vieux-Port. Au petit matin, les quais regorgent d’étals de pêche artisanale, c’est le moment de repérer les poissons qui font la (vraie) bouillabaisse et d’observer le ballet des barques traditionnelles. La balade se poursuit le long de la corniche jusqu’à La Madrague en passant par le Jardin du Pharo et la plage des Catalans où se situe le musée Subaquatique. Equipé de masques et tubas, on explore les enjeux de la protection des mers et océans dans un récif artificiel.

Mucem (Lien externe)
Musée Subaquatique (Lien externe)
Grotte Cosquer Méditerranée (Lien externe)
Visiter Marseille, en Provence (Lien externe)

Sète , l'île singulière

D’un côté l’étang de Thau, véritable mer intérieure et réservoir de biodiversité, de l’autre la Méditerranée. A l’approche de Sète, le sentier du littoral du Languedoc offre une diversité de paysages jusqu’au bout de la jetée du premier port de pêche du sud de la France, décrit par l'écrivain et enfant du pays Paul Valéry comme l'île singulière. Depuis le môle Saint-Louis, on assiste au défilé de chalutiers et petits bateaux venus déverser pas moins de dix tonnes de poissons chaque jour. Chaque année, de drôles d’embarcations prennent le relais lors d’un grand tournoi de joutes nautiques organisé en l’honneur de la création du port par Louis XIV en 1666 ! Des scènes hautes en couleurs immortalisées par les peintres comme on peut le voir au musée Paul Valéry, à proximité du cimetière marin. A quelques mètres, sur le tracé du sentier du littoral, le musée de la Mer permet d’en apprendre davantage sur cette tradition multiséculaire dans un espace dédié : exposition de trophées, présentation de héros et collection de maquettes de bateaux.

Musée Paul Valéry (Lien externe)
Musée de la Mer (Lien externe)
Visiter Sète, en Occitanie (Lien externe)

Nice, les couleurs de la Côte d’Azur

Entre le Cap d’Antibes et la rade de Villefranche-sur-Mer, le sentier du littoral de la Côte d’Azur fait escale en ville, à Nice, en empruntant l’iconique Promenade des Anglais arborée de palmiers alignés. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2021, le plus iconique des fronts de mer longe la Méditerranée sur plus de 7 km. "La Prom’", comme on la surnomme, est ponctuée d’œuvres sculptées tournées vers la grande bleue : l’obélisque aux neuf poutres verticales de Venet, la réplique de la statue de la Liberté de Bartholdi sans oublier "La Chaise de Sab" de l’artiste locale Sabine Géraudie, clin d’œil aux chaises bleues installées sur la promenade où l’on s’assoie volontiers pour admirer les nuances de couleurs et les hôtels Belle Epoque à l’instar du Negresco et sa coupole rose ou du Palais de la Méditerranée où séjourna Matisse.
La balade arty se poursuit au Musée des arts asiatiques, "un bijou couleur de neige" en béton blanc selon son architecte Kenzo Tange avec ses formes géométriques inspirées de la tradition japonaise. A l’intérieur, ors discrets, bronzes patinés et bois anciens évoquent l’esprit des cultures asiatiques, de la Chine à l’Inde en passant par le Japon et l’Asie du sud-est.

Musée des arts asiatiques (Lien externe)
Visiter Nice sur la Côte d'Azur (Lien externe)

Biarritz, le goût de la forme

A Biarritz, au Pays basque, le sentier du littoral zigzague entre rochers, escaliers et passerelles en plein cœur de ville. Idéal pour garder la forme tout en faisant le plein de découvertes. Il suffit de se laisser guider par les brises océaniques. Du haut du phare (248 marches !), pleins feux sur la Grande plage et ses tentes rayées multicolores qui s’épanouissent en contrebas de l’hôtel du Palais. Rénové depuis peu, ce symbole de l’atmosphère Belle Epoque a relustré ses habits de Palace iconique. Au fil de l’océan, d’autres pépites jalonnent la balade côtière : le port des pêcheurs et ses "crampottes", pimpantes cabanes de pêcheurs, ou encore l’Aquarium. Face au Rocher de la Vierge, ce bâtiment Art Déco abrite 45 aquariums où observer le monde étrange des océans, entre ballets de requins et repas des phoques. Pour sonder un peu plus les mystères des vagues, direction la Cité de l’Océan à 5 minutes de marche du sentier : on y croise des ours polaires, on plonge à pied sec et on surfe virtuellement sur les vagues basques comme un pro !

Aquarium de Biarritz (Lien externe)
Cité de l'Océan (Lien externe)
Visiter Biarritz au Pays Basque (Lien externe)

Brest, retour vers le futur des océans

A Brest, le sentier du littoral fait le tour de la rade, offrant de fabuleux points de vue sur l’un des plus grands bassins au monde (180 km² !) Mais saviez-vous que le sentier des douaniers plonge aussi au cœur du patrimoine de la belle océane? A portée de baskets, on déroule les fils de l’histoire au Musée National de la Marine. Au cœur du vieux château qui veille sur l’entrée de la rade depuis dix-sept siècles, les liens intimes de Brest avec l’Atlantique se dévoilent, tour à tour arsenal, port militaire et port de pêche. Aujourd’hui c’est aussi un pôle d’excellence pour la recherche en océanologie. Démonstration au cœur des trois pavillons et 77 aquariums sur 9000 m² d’Océanopolis Brest, parc de découverte des océans et Centre de Culture Scientifique et Technique de la Mer. Le futur de l’océan s’écrit à Brest !

Musée national de la Marine (Lien externe)
Oceanopolis (Lien externe)
Visiter Brest, en Bretagne (Lien externe)

Cherbourg, une mémoire dans la Manche

En partant des plages du Débarquement comme Utah Beach, le sentier du littoral de la Manche mène jusqu’à Cherbourg et la pointe du Cotentin. La deuxième plus grande rade artificielle au monde voulue par Napoléon se dévoilent sur près de 1500 hectares corsetés de digues et c’est toute la mémoire de la Normandie qui défile sous les yeux des promeneurs. Le tracé urbain du sentier des douaniers traverse ensuite le port, connu pour ses eaux profondes. Le Titanic y avait d’ailleurs fait escale en 1912 avant de sombrer dans l’Atlantique nord. On en profite pour s’arrêter dans l’ancienne gare transatlantique Art Déco transformé en Cité de la Mer. L’occasion de revivre la légende des paquebots dans ce superbe musée immersif composé de trois étages d’espaces multimédia et 17 aquariums dont un de plus de 10 mètres de profondeur consacrés aux richesses de l’océan. A quelques encablures, tout près du pont tournant, la Manufacture des Parapluies cultive un autre trésor insubmersible : l’iconique parapluie de Cherbourg fabriqué à la main, de quoi faire aimer la pluie !

Cité de la Mer (Lien externe)
Parapluie de Cherbourg (Lien externe)
Visiter Cherbourg en Normandie (Lien externe)

Dunkerque, l’art sous la plage

Aux abords de Dunkerque, le littoral de la mer du Nord porte les marques du passé. Depuis le sentier du littoral longeant les premiers rivages de la Côte d’Opale, on aperçoit des blockhaus transformés en œuvres d’artistes sur le sable. Plus loin, des épaves de bateaux de la Seconde Guerre mondiale ponctuent l’estran. La balade portuaire dans la cité de Jean Bart prend des allures de bain d’iode, d’histoire et d’art. Au musée Dunkerque 1940 d’abord, on surfe sur les souvenirs de l’opération Dynamo, la gigantesque entreprise d’évacuation qui permit à plus de 300 000 soldats alliés de gagner l’Angleterre. L’itinéraire se poursuit au musée portuaire, un ancien entrepôt de tabac du XIXe siècle, pour remonter le cours des origines, du petit village de pêcheurs devenu troisième port maritime de France. On flâne à travers les espaces d’exposition et… sur l’eau du bassin de commerce. Au musée à flot, trois bateaux emblématiques attendent les moussaillons en herbe : le trois-mâts Duchesse Anne, navire-école, le bateau-feu Sandettié, autrefois destiné à repérer les bancs de sable, et la péniche Guilde. Le tracé du sentier du littoral traverse aussi les anciens chantiers navals. Une halte s’impose au grand vaisseau translucide de la Frac Grand Large à la découverte de 1800 œuvres représentant les plus grands courants artistiques contemporains.

Musée portuaire (Lien externe)
Musée Dunkerque 1940 (Lien externe)
Frac Grand Large (Lien externe)
Visiter Dunkerque sur la Côte d'Opale (Lien externe)

Le Havre, musée d’architecture à ciel ouvert

En s’approchant du Havre, le sentier du littoral de la côte d'Albâtre, en Normandie donne à voir un spectacle saisissant – l’estuaire de la Seine qui inspira les artistes impressionnistes. Entre le Cap de la Hève et le sémaphore, l’itinéraire empreinte le chemin de la mer puis la Promenade des Régates. De la Villa Maritime au style éclectique au lotissement néo-classique du Nice-Havrais, quartier balnéaire conçu dans les années 1900 et seul rescapé des bombardements de la Seconde guerre mondiale, en passant par les cabanes de plage à pans de bois, la balade sur le front de mer retrace l’histoire d’une ville à la fois minérale – sa pierre est un traité d’architecture- et aquatique qui se réinvente sans cesse. Pour en saisir tout le pouvoir d’attraction, il faut monter à bord du grand navire de verre et d’acier du MuMa: l’une des plus grandes collections d’ oeuvres impressionnistes de France s'y déploie.

Musée d'art moderne André Malraux (Lien externe)
Visiter Le Havre en Normandie (Lien externe)

Les Sables d'Olonne, le vent du large

Situé sur le sentier du littoral vendéen, sur la bien-nommée Côte de Lumière, le village de La Chaume, avec ses rues étroites aux maisons colorées, est une belle entrée en matière avant d’arriver aux Sables d’Olonne. Le sentier longe l’interminable chenal jusqu’au port de plaisance, de quoi plonger dans l’ambiance particulière et joviale du Vendée Globe. Tous les 4 ans, le public assiste au départ et à l’arrivée des marins de la plus grande course à la voile autour du monde, en solitaire, sans escale et sans assistance et dont la prochaine édition se tient en 2024. Le sentier du littoral traverse ensuite le port de pêche où l’on visite la criée avec un guide avant de partager une assiette de poissons frais. On se faufile dans les ruelles du quartier de l’île Penotte, non loin des halles centrales, toutes décorées de fresques marines en coquillages par une artiste locale avant de rejoindre le front de mer. Baptisée le Remblai, la promenade débute par l’incontournable pendule, une horloge à quatre faces de 8 mètres de haut bâtie sur un ancien blockhaus qui contraste avec l’architecture des années 1930 des villas et des hôtels. Tout en admirant le rivage de l’océan Atlantique, on remonte le temps grâce aux gravures d’époque installées sur le parcours.

Visiter Les Sables d'Olonne, sur la Côte Atlantique (Lien externe)