Que faire à Marseille ?

Marseille offre au premier abord un folklore singulier au cœur de la Provence : celui des calanques, de son mythique club de football, de l’accent chantant, des rues épicées et des vues dégagées vers le bleu éclatant de la Méditerranée. Mais Marseille c’est aussi les influences multiples, la modernité des arts, des styles, alternatifs et colorés. Nous vous invitons à dessiner les contours de la belle cité phocéenne entre patrimoine remarquable et modernité poétique.

Les sites à découvrir à Marseille

  • Quartier de Bonneveine
    Situé dans le 8ème arrondissement à l’embouchure de l’Huveaune, un des fleuves de Provence, ce mini village dans Marseille offre des plages abritées où se relaxer et pratiquer des sports nautiques. Si au XIXème siècle, Bonneveine est constitué de primeurs et de cultures maraîchères destinées à la ville de Marseille, et si le château de Borely y trône majestueusement, c’est ses atouts contemporains que l’on vous recommande de découvrir avec le MAC. Le remarquable Musée d’Art Contemporain se repère facilement au pouce de César qui se dresse à une vingtaine de mètres de l’édifice. Haut de 6 mètres, empreinte du pouce de l’artiste coulée en bronze, la statue, après sa présentation remarquée aux JO de 1988, s’installe à Bonneveine lors de l’ouverture du Musée en 1994 et y demeure encore aujourd’hui, hommage pré-emoji du célèbre sculpteur à la ville qui l’a vu naître.

  • Notre-Dame-de-la-Garde
    Édifiée dans un style Romano-byzantin au XIXe siècle, la Basilique Notre-Dame-de-la-Garde regorge de trésors conservés pour certains dans le musée qui lui est consacré, pour d’autres directement intégrés à l’architecture comme les splendides et innombrables mosaïques importées de Venise. Véritable lieu de pèlerinage et de culture, l’intérieur de l’édifice dispose d’ex-voto typiquement méditerranéens. Ces peintures de tempêtes et naufrages déposés par les croyants en guise de gratitude, se déclinent aujourd’hui en tout type d’évènements collectifs ou personnels au milieu desquels un fanion de l’OM, apporté par les joueurs du club après une victoire!

  • La cité radieuse Le Corbusier
    La “maison du fada” ou Cité Radieuse est le célèbre projet architectural pensé par Le Corbusier de 1947 à 1952 sur le principe avant-gardiste d’un village vertical. Unité d’habitation, rues intérieures, centre commercial, bureaux, pâtisserie et hôtel, ainsi qu’un toit parfois reconverti en espace artistique. L’ensemble se déploie sur sept étages classés au patrimoine mondial de l’Unesco.
    N’hésitez pas à chercher, comme une chasse au trésor, l’empreinte sur le béton et le petit vitrail qui représentent le nombre d’or et la suite de Fibonacci sur lesquels l’architecte a conçu tous les espaces habitables.

  • Le quartier du Panier
    Visiter c’est aussi flâner, et se perdre dans les petites rues. Loin de sa réputation sulfureuse d’autrefois, le plus vieux quartier de Marseille, petite ville dans la ville à deux pas du Vieux-Port, a néanmoins conservé son charme. Le linge y pend aux fenêtres dans les escaliers en dédales dont les devants de portes sont végétalisés par les habitants. Au détour d’une étroite ruelle, on tombe soudainement sur des places dégagées et historiques, comme celle des Moulins, où les boutiques de créateurs cohabitent avec des terrasses chaleureuses de cantines décontractées. On prend alors le temps de s'asseoir et d’observer le street art réputé de ce musée à ciel ouvert. Pour le musée couvert, on se rend à La Vieille Charité, lieu emblématique du quartier qui compte son lot de trésors architecturaux et historiques, comme l’Hôtel-Dieu, La Maison Diamantée, l’église Notre-Dame-des-Accoules ou le pavillon Daviel.

  • Le Palais Longchamp
    Un petit tour dans le 4e arrondissement s’impose pour visiter le Palais Longchamp qui abrite dans son aile gauche Le Musée des Beaux-Arts de Marseille, dans son aile droite le Muséum d’histoire naturelle, toutes deux reliées par de splendides colonnades à arpenter en se croyant un temps au second Empire. À l’avant de ce superbe bâtiment néo-classique du XIXe siècle, un jardin invite à la rêverie en offrant, entre bassins, cascades et espaces verts, ses statues allégoriques qui chacune raconte une histoire. À l’arrière de l’édifice, le Parc Longchamps propose un jardin botanique et un étrange parc zoologique où, depuis 2013, tous les animaux ont été remplacés par des créations artistiques les représentant en une magique alternative nécessaire.

  • Les îles du Frioul
    Les quatre îles du Frioul - Pomègues (la plus grande), Ratonneau, îlôt d’If et îlot Tiboulen - se devinent depuis le joli quartier d’Endoume. Tout près de la cité marseillaise, il est difficile de croire à leurs plages de sables fins, au calme de leurs criques turquoise et à la végétation sauvage et protégée. Pourtant, un des lieux magiques de Pomègues porte bien le nom évocateur de « plage de Tahiti ». Les amateurs de plongée y croisent des dauphins, des poulpes et même des tortues. Trois d’entre elles sont accessibles en bateau dont l’îlot d’If et sa forteresse française édifiée sur les ordres du roi François I. Cette ancienne prison a accueilli le fictif Edmond Dantès, héros du Comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas. De quoi revoir ses classiques à trente minutes de bateau.

  • Le stade Orange Vélodrome
    Être à Marseille, c’est embrasser le football comme un élément essentiel du quotidien, et le célèbre Vélodrome, monument du sport français et résidence de l’Olympique de Marseille, en est la preuve. Ce second plus grand stade de France, inauguré en 1937 et situé dans les quartiers sud, vous attend pour l’expérience la plus locale qui soit. De la Ligue des Champions 1993 - remportée cette saison-là par l’Olympique de Marseille - à la Coupe du Monde 1998, en passant par les Championnats d’Europe 1986 et 2016, il suffit de mettre un pied dans son enceinte pour sentir les vibrations, les espoirs, les colères qui l’ont agité. Pèlerinage non religieux et obligatoire, le Vélodrome se vit lors d’un match ou se visite organisé et sur réservation.

  • Le Mucem
    Il est un lieu de jonction à Marseille, lien entre les époques, les architectures, entre la mer et la terre, c’est le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, plus communément appelé le MUCEM. Depuis 2014, cet édifice à la façade inimitable trône à l’entrée du port à cheval sur le môle portuaire et le fort Saint-Jean. N’hésitez pas à profiter de la gratuité de la structure qui offre points de vue remarquables, passerelle jetée au-dessus de la mer, terrasses surprenantes, espaces enfants et recoins abrités par les murs authentiques du fort du XIIe siècle où découvrir la jeune création artistique. On vous recommande aussi la collection permanente et les expositions temporaires de renommées internationales. Et si l’envie vous prend de vous gâter véritablement, un restaurant dirigé par Gérald Passédat, chef 3 étoiles, se déploie sur une terrasse panoramique à couper le souffle sans couper l’appétit.

  • La réplique de la grotte Cosquer
    Le patrimoine de Marseille n’est pas juste historique, il est préhistorique ! Une grotte, cachée à plusieurs dizaines de mètres sous la surface de l’eau des calanques, regorge de trésors du paléolithique. Plus de 480 œuvres peintes ou gravées, pingouins, cerfs, bisons, empreintes de mains, sont découvertes en 1985 dans cette grotte par le plongeur Henri Cosquer qui lui a donné son nom. La montée des eaux a contraint à la condamnation de la grotte désormais interdite mais le travail des chercheurs et des historiens a permis un travail magistral de reconstitution, et vous permet aujourd’hui de visiter ce trésor des origines de l’homme : 2h de visite pour 35 000 ans en arrière. C’est à la Villa Méditerranée, à côté du Mucem, que vous entreprendrez ce voyage à 37 mètres sous la mer, mis en situation à bord d’un caisson de plongée pour remonter le temps jusqu’au paléolithique.

  • L’Ombrière du Vieux-Port signée Norman Foster
    Marseille est une ville photogénique, et parmi les nombreux clichés que vous en rapporterez, ne manquez pas celui offert par Norman Foster. Cet artiste britannique, accompagné par l’agence phocéenne Tangram, a désigné sur le quai des Belges du Vieux-Port un immense plafond miroir de 22 mètres par 48 mètres. La tête en l’air pour apprécier cette vue singulière des activités quotidiennes de la ville réfléchies par l'œuvre, succombez également à la tentation de photos étranges et fascinantes.

Les activités incontournables à Marseille

En dehors de ses monuments et musées, Marseille regorge d’activités gastronomiques, culturelles ou au contact de la nature dont on aurait tort de se priver, d’autant que la ville propose une découverte respectueuse et ludique de ses trésors les plus variés.

  • Écouter le trou souffleur
    S’engager sur la via cordata dans un voyage au centre du canyon du trou souffleur (Lien externe) au cœur du Parc national des calanques, c'est possible ! Cette excursion à mi-chemin entre la randonnée et l’escalade facile offre le sentiment d’une réelle aventure sauvage dans un paysage éblouissant, entre les criques à l'eau turquoise et les falaises, tout en restant accessible aux débutants et aux enfants à partir de 9 ans.

  • Se prendre pour Indiana Jones
    Et si on jouait aux apprentis explorateurs au cœur de Marseille ? Grâce à un livret de jeu destiné aux adultes et aux enfants dès 6 ans, on visite Marseille en famille. De la vieille ville au Panier en passant par le quartier Belsunce, on se balade en quête d'indices cachés sur les monuments, façades de maisons ou dans le nom des rues... Cette chasse aux trésors (Lien externe) s'accompagne d’un guide pour enrichir l’expérience d’anecdotes et d’informations.

  • S’offrir une soirée feutrée
    Plongez dans l’univers de Gastby le Magnifique dans un piano bar aux allures Années folles et au nom évocateur, « La Groupie du pianiste (Lien externe) ». Du mardi au samedi soir, cet établissement de la rue Saint-Anne met la décoration, la gastronomie et la musique haut de gamme à l’honneur dans une ambiance feutrée. Breuvages et tapas insolites, cocktails sur mesure et chansons live vous attendent. Attention cependant, si le piano reste au cœur de l’établissement, les vendredi sont électro et font la part belle à la scène locale et internationale.

  • Regarder sous l’eau
    Si vous cherchez une façon originale, conviviale et excitante de découvrir le Parc national des calanques et sa nature sauvage et protégée, le snorkeling (Lien externe) vous attend. Des poissons chatoyants au concombre de mer et aux crustacés, découvrez les fonds marins uniques d’une eau transparente. Une magnifique excursion à s’offrir en famille à partir de 7 ans à condition de savoir nager !

  • Dîner sur un voilier
    Mieux qu’un coucher de soleil sur la mer, c’est un coucher de soleil en mer ! Le voilier deux-mâts traditionnel et historique Le Don du Vent (Lien externe) invite à une expérience naturelle et gastronomique « retour du marché » au large des îles du Frioul pour un dîner inoubliable. Selon vos envies, la proposition se décline en brunch mouillé au Frioul, une après-midi navigation ou encore à une journée baignade dans les calanques.

  • Découvrir des lieux alternatifs
    Situé dans le quartier du même nom, La Friche (Lien externe) Belle de Mai est depuis une dizaine d'années le haut lieu de la culture alternative à Marseille. Expositions gratuites dans des espaces insolites, concerts, festivals engagés, performances, skate, toit-terrasse de 8000 m² et grand bar restaurant où lire les journaux mis à disposition. N’hésitez pas à y flâner le temps qu'il faut pour apprécier l’effervescence de la scène actuelle.

  • Manger responsable
    Marseille encourage les initiatives écoresponsables, notamment en gastronomie. Pour allier le bon et le bio, on vous recommande un déjeuner chez Lottie (Lien externe) à quelques pas de l’Opéra pour le hareng pommes à l’huile ou le poulpe posé sur un houmous maison, juste divin… Pour le diner, le bistrot bar à vins [Livingston] sur le festif cours Julien est une bonne option : produits locaux et de saison provenant de petits producteurs et ambiance chaleureuse au programme.

  • Pédaler sur la corniche
    Alliez l’utile à l’agréable, renoncez à la voiture et empruntez la piste cyclable (Lien externe) qui mène aux calanques. Un parcours magnifique récompensé par une pause farniente et un café sur la plage des Catalans avec vue sur l’archipel du Frioul. Pour les plus audacieux, de nombreuses autres pistes, aux niveaux de difficulté variés, poussent plus loin et plus longtemps l’exploration, de la simple balade au parcours VTT.

  • Écouter la Criée
    Si l’ancienne criée, devenue le marché aux poissons du Vieux-Port, vaut toujours le coup d'œil dès l’aube, le soir c’est au théâtre de la Criée (Lien externe) qu’il faut se rendre. Cette scène nationale de Marseille, sous la direction de Robin Renucci, mise sur un répertoire à la fois exigeant et accessible, souvent en lien avec la ville elle-même. Et visiter une ville c’est aussi soutenir sa création. Musique, marionnette, danse, lecture, conte, festival, performance gratuite et théâtre, à vous de choisir votre évasion culturelle selon vos goûts et vos budgets. Et en parlant de goût, le restaurant du théâtre, les Grandes tables, vous accueille avec des produits frais, le midi, et le soir avant et après les représentations.

Se rendre à Marseille, en Provence