L’Imperator, un hôtel qui en impose à Nîmes

À Nîmes, il y a les Arènes, la Maison Carrée, la tour Magne, magnifiques vestiges gallo-romains. Il y a aussi depuis 1929 un hôtel iconique, connu de tous les aficionados de ferias. Ernest Hemingway, Ava Gardner, Picasso, El Cordobés et tous les plus grands toreros y ont séjourné. À l’issue d’une spectaculaire rénovation, l’Imperator vient de rouvrir ses portes, faisant miroiter ses 5 étoiles sous le grand soleil du sud de la France, en Occitanie.

Distingué par la prestigieuse affiliation Leading Hotels of the World, à l’égal de quelques grands Palaces parisiens, L’Imperator s’impose comme la nouvelle adresse nîmoise en vue. Au bord des quais, à deux pas de la Maison Carrée, du jardin de la Fontaine et non loin du Musée de la Romanité, cet hôtel mythique de la capitale du Gard, fondé par la compagnie des Wagons-Lits au début du siècle dernier, arbore de nouveaux habits de lumière.

La marque Maison Albar Hotels a confié sa métamorphose architecturale à l’Atelier COS, également acteur de la rénovation du Ritz à Paris et du Cheval Blanc à Courchevel. À l’intérieur, Marcelo Joulia, de l’agence Naço, a sublimé le décor, transformant L’Imperator en un irrésistible boutique hôtel 5 étoiles où charme et art de vivre à la française se conjuguent tout en rondeur, avec audace et élégance.

Une oasis dans la ville

Passée la très pop verrière surplombant l’entrée, bienvenue dans l’intimité d’une maison qui a su garder son rang. L’empreinte Art déco des origines a été conservée tels l’ascenseur historique et le grand escalier monumental, mais sublimée par des touches contemporaines sans oublier les clins d’œil à la ville de Nîmes et sa tradition tauromachique. 53 chambres dont 4 suites, et bientôt 8 maisons privatives avec terrasses, accueillent couples et famille dans une oasis de tranquillité au cœur de la ville de Nîmes.

On met ses pas dans ceux de personnalités légendaires. Le grand écrivain américain Ernest Hemingway, l’actrice hollywoodienne Ava Gardner ou encore le torero El Cordobés ont résidé là, L’Imperator ayant toujours été l’adresse incontournable lors des férias de Nîmes. Avis aux aficionados ! Les plus grands toréadors du monde y prennent toujours leurs quartiers, à la Pentecôte et en septembre, entre deux corridas ou novilladas aux Arènes toutes proches.

On peut préférer le calme aux clameurs de la fête. Côté détente, L’Imperator comble ses hôtes avec un spa de 350 m² placé sous l’expertise de Codage, la marque française de cosmétique sur mesure. Massages, hammam, douche sensorielle, piscine intérieure, jacuzzi, barber shop... À chacun son moment bien-être. À la belle saison, la douceur du climat méditerranéen de l’Occitanie promet aussi de délicieux moments au bord de la sublime piscine extérieure, comme en lévitation en surplomb du grand jardin.

Le sens de la fête

Pour donner du goût au séjour, le chef triplement étoilé Pierre Gagnaire sort lui aussi le grand jeu. Fidèle à sa cuisine créative, atypique et gourmande, il signe les cartes du restaurant gastronomique Duende (ouverture prévue à l’automne 2019), de la brasserie L’Impé et du Bar Hemingway, au diapason de la belle énergie nîmoise. Férias, Festival Flamenco, concerts dans les Arènes, Grands jeux romains, Jeudis de Nîmes… Toute l’année, L’Imperator est le précieux complice des grands événements culturels et festifs animant la ville.

Pour ceux qui le souhaitent, la fête pourra même se poursuivre dans le jardin intérieur mythique de l’hôtel où, fidèles à la tradition, résonneront de belles sonorités hispaniques avec guitaristes gipsy et danseuses sévillanes. Olé !

Se rendre à l'hôtel L'Imperator à Nîmes