Embarquement immédiat pour un voyage souterrain dans les grottes du Jura

Il fait chaud, très chaud, cet été… Envie de vous rafraîchir ? Pour faire baisser la température, descendons sous la terre, dans les grottes qui peuplent les sous-sols des Montagnes du Jura. On découvre, dans ces cavités vieilles de plusieurs millions d’années, un spectacle naturel époustouflant, une véritable parenthèse hors du temps… et à l’abri de la chaleur !

Folie des grandeurs

On commence fort cette sélection avec l'une des plus grandes salles souterraines aménagées de France. Située à une vingtaine de kilomètres de Besançon, le Gouffre de Poudrey, que l’on surnomme la "Cathédrale sous terre", pourrait en effet contenir Notre-Dame-de-Paris ! Une succession d’escaliers nous conduit jusqu’à 70 m sous terre. Au passage, on admire le travail des éléments naturels et du temps qui ont forgé cette cavité et on profite du nouveau concept de visite mis au point : l’apparition de personnages sur les parois et un commentaire qui accompagne tout le parcours. Puis, on assiste, émerveillé, au spectacle Musiques et lumières retraçant la formation de l’univers, de la Terre et des grottes. On y découvre notamment la légende de la Vouivre, animal mythologique composé d’un buste de femme et d’un corps de serpent, la gardienne des lieux. Prévoir une petite laine, la température avoisine les 7 degrés.

Gouffre de Poudrey (Lien externe)

Dans le repère des ours des cavernes

La grotte d'Osselle, située non loin de la Saline d’Arc-et-Senans, était le refuge préféré des ours des cavernes. C’est en effet dans ses profondeurs que fut découvert, en 1826, le premier squelette de cet animal préhistorique mesurant plus de 2,5 mètres de haut. Plus près de nous, dans les années 1970, ce sont une quinzaine de squelettes complets qui ont été trouvés dans la cavité, faisant de la grotte d’Osselle la plus vaste nécropole d’ours des cavernes d’Europe. Elle est également connue pour ses parois colorées par le passage de l’eau au travers des différents minerais composant la roche. Composée de 15 salles, la grotte offre une galerie principale de 1 200 m traversée par une rivière se jetant dans le Doubs.

Grotte d'Osselle (Lien externe)

De la rivière souterraine à la cascade

C’est au bout de la reculée de Baume-les-Messieurs – un phénomène géologique typique du Jura – que se trouvent les grottes du même nom. Accompagné d’un guide, on évolue dans près d’un kilomètre de galeries ponctuées de salles offrant de 20 à 80 m de hauteur. A l’intérieur des grottes, se cachent un lac souterrain et une rivière, le Dard, qui en remontant à la surface donne vie à la cascade de Baume-les-Messieurs. Et la grotte, aussi impressionnante soit-elle, n’est pas la seule attraction de ce joli village classé. Ne manquez pas son abbaye bénédictine impériale ainsi que ses maisons typiques, sans oublier le panorama qu'offre cette vallée nichée à l’intérieur d’un plateau calcaire.

Grotte de Baume-les-Messieurs (Lien externe)

Stalactites et compagnie

Découverte en 1966 et ouverte au public depuis une vingtaine d’années, la Grotte des Moidons propose des installations modernes, rendant ainsi sa visite adaptée au plus grand nombre. Après un film de présentation, on descend découvrir la cavité formée à l’époque glaciaire et dans laquelle stalagmites, stalactites, colonnes et draperies sont mises en valeur par un spectacle son et lumière. La visite se termine par l’espace chauve-souris et son labyrinthe pour les enfants.

Grottes des Moidons (Lien externe)

Dans le frigo de la Préhistoire

Fraîcheur toujours avec les Grottes du Cerdon qui servaient de garde-manger aux hommes préhistoriques, puis de caves à affiner à un fromager dans les années 1930. On les visite aujourd’hui en empruntant le lit d’une ancienne rivière souterraine, de son enfouissement à son retour à la surface. Plusieurs modes de visites sont disponibles selon les préférences de chacun (visites autonomes, visites guidées, visites contées), et permettent de bien comprendre le rôle essentiel de l’eau dans la création de ces cavités. De retour à la surface, il est possible de continuer la visite jusqu’au belvédère dominant les vignobles du Cerdon, sans oublier l’imposant porche, passage obligatoire à la sortie des grottes. Les Grottes du Cerdon organisent également des activités préhistoriques pour compléter la visite souterraine. Des initiations aux techniques du feu, aux fouilles archéologiques ou encore à la peinture préhistorique sont ainsi proposées dans le parc jouxtant les grottes.

Grottes du Cerdon (Lien externe)

Recommandations et conseils
Les forêts du Jura, et bien sûr, ses grottes font partie des must pour passer un été au frais malgré les températures qui augmentent. Vous souhaitez en profiter ? Alors, prenez soin vous aussi de cette nature bienfaitrice et contribuez à maintenir des températures plus clémentes. Comment ? Quelques gestes simples suffisent. Optez pour le train ou tout autre mode de transport écoresponsable pour rejoindre votre destination. Une fois sur place, privilégiez les mobilités douces (vélo, marche…). Quant à l’hébergement, n’hésitez pas à vous tourner vers des professionnels écolabellisés (il en existe de plus en plus, à tous les tarifs) et pour vous restaurer, ayez le réflexe produits locaux et de saison. Bon rafraîchissement au cœur du Jura !


En savoir plus

Se rendre dans les montagnes du Jura 

Les grottes se situent aux quatre coins des montagnes du jura, dans les alentours de Besançon, de Lons-le-Saulnier ou encore de Bourg-en-Bresse.