Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Fondation Carmignac : un voyage intérieur à Porquerolles

Charles Carmignac et l'oeuvre "Grüner Strich" de Gerhard Richter.
Il y a 20 ans, Édouard Carmignac tombe amoureux du mas de La Courtade à Porquerolles. Le 2 juin 2018, son fils aîné Charles y ouvrira les portes de la Fondation Carmignac et présentera au grand public la collection paternelle. Pour y parvenir, il faudra prendre le bateau, traverser les sous-bois, cheminer entre vignes et oliviers centenaires, dans le parfum entêtant des eucalyptus. Une expérience unique vous attend : Charles Carmignac vous la dévoile en avant-première.
Maurizio Cattelan, "Untitled", 1998


Aux origines de ce voyage, il y a la collection de votre père. Qu’est-ce qui la caractérise ?

C’est une collection très personnelle, constituée essentiellement d’œuvres d’après-guerre, de Pop Art et de coups de cœur. On y trouve beaucoup d’humour et de dérision. Ces œuvres sont caractérisées par un élan vital, à même de réveiller le regard du visiteur. Le message, c’est : "Ouvrez les yeux pour regarder à l’intérieur et mieux vous connecter à ce qu’il y a autour". 

L'île de Porquerolles.


L’expérience du visiteur commencera avant même d’arriver sur l’île de Porquerolles : que pouvez-vous nous dire de cette première étape du voyage ?

C’est la partition de la traversée, le parcours en relief du visiteur-voyageur. Le voyage mental commence à opérer dès que l’on prend la mer. Quand on arrive sur l’île, il y a une impression de dégagement extraordinaire, une dilatation du temps et de l’espace. On s’écarte un peu de l’environnement habituel pour faire l’expérience de l’île intérieure, de ce pouvoir mystérieux de transformation que peut avoir le contact avec une œuvre d’art. Seul face à une œuvre à la tombée de la nuit, il peut se passer des choses...

Domaine de La Courtade.


Comment votre projet architectural s’intègre-t-il dans le paysage ?

Le musée est caché sous la maison. Tout à coup, l’espace se dilate, dévoilant 1 500 m² d’exposition sur plusieurs niveaux, sans que l’on ait jamais l’impression d’être sous terre grâce à tout un jeu sur les volumes et la lumière. Il y aura également deux parcs de sculptures : au nord, un labyrinthe, des cabanons et des œuvres mystérieuses, introspectives ; au sud, des visages et des bustes postés dans la déambulation du visiteur et l’invitant à s’interroger.

Jean-Michel Basquiat, "Fallen Angel", 1981


Dans quel état d’esprit faudra-t-il être en arrivant ?

Curieux... Avec du temps devant soi. Prêt à s’abandonner, à méditer dans le jardin, à converser avec sa compagne ou son compagnon. Les différents espaces peuvent contribuer à ce lâcher-prise.

Gerhard Richter, "Abstract bild (Abstract painting)", 2009


Comment commencera la visite ?

On va demander au visiteur de se déchausser, puis lui proposer un breuvage élaboré à base de plantes médicinales cultivées sur place. Ce rituel d’accueil créera pour chaque visiteur les conditions propices à ce qu’il se passe quelque chose. C’est le concept du sentiment océanique : un moment de grâce, une expérience d’ordre mystique, où le moi se fond dans quelque chose d’immense.

Se rendre sur l'île de Porquerolles 

Au large d'Hyères , l'île de Porquerolles se rejoint après une traversée de 15 minutes en bateau. Sur place, les visiteurs circulent à pied ou à vélo. La Fondation Carmignac est située sur le domaine de La Courtade à 10 minutes de marche du port.