Flâneries romantiques et gourmandes à Nice

Inspiration

Provence Côte d’AzurNature et Activités OutdoorDivertissements et Vie NocturneGastronomie et VinCulture et patrimoine

Les façades baroques de Nice
© Pixabay - Les façades baroques de Nice

Temps de lecture: 0 minPublié le 1 février 2023, mise à jour le 15 avril 2024

Elle est belle, joyeuse, bonne vivante et se fait dorer la pilule 300 jours par an. Nice, c’est un peu la capitale azuréenne de l’art de vivre par excellence. Que ce soit sur ses piazzettas, le long de la Baie des Anges ou perché sur ses hauteurs historiques, la beauté colorée de Nice est partout.

Itinéraires sur-mesure en amoureux au coeur de la French Riviera

Prise de température de « Nissa la bella »

On ne vient pas à Nice sans sonder ses ancêtres. Autrement dit, direction le vieux Nice. Edifié entre le 17 et 18e siècle, le quartier est pétri d’influences italiennes. Eglises, fontaines, façades colorées, placettes au soleil… tout rappelle l’époque baroque. Sur la place Rossetti, on peut notamment admirer la façade du Palais Lascaris. Labellisé Musée de France et classé monument historique, le palais est consacré à l’art et la musique de la faste période. Une merveille.

Sur la route, arrêtez-vous évidemment au Cours Saleya. Ouvert tous les jours sauf le lundi, le chaleureux "marché de fruits, légumes et marée" vous ouvre grand les bras. L’occasion de déguster en amoureux les spécialités de la cuisine nissarde. Juste pour la tradition, on fait (un peu) la queue et on goûte à la socca. Une galette de pois chiche imprégnée d’huile d’olive, à manger directement sortie du four à bois.

Le quartier du Vieux-Nice
© Paul Rysz - Unsplash - Le quartier du Vieux-Nice

Après-déjeuner, main dans la main, on file ensuite faire un saut à la belle époque, en marchant le long de la Promenade des Anglais. Cette longue avenue fleurie dessinée toute en courbe a pour particularité d’offrir la mer d’un côté, et d’abriter un riche patrimoine Art Déco de l’autre.

Parmi eux : l’hôtel Le Negresco. Un lieu splendide à l’image de la Rivera légendaire. L’hôtel, né en 1913, est réputé pour accueillir artistes, politiques et têtes couronnées entre ses murs depuis sa création.

Toujours dans le même style, arrêtez-vous au n°47. Vous croiserez l’éclatante Villa Dilanski. Au n°17, vous apprécierez la façade grandiose du Palais de la Méditerranée ou encore, au n°63, contemplerez l’imposant immeuble Gloria Mansions.

À l’heure du goûter : un vignoble dans la ville

Avant de poursuivre la visite de la ville, faites une pause gourmande en emportant une bonne part de tourte à la blette. Autrement appelé Tourta de blea nissarda, le gâteau sucré/salé se mange aussi bien en plat qu’en dessert… On dit d’ailleurs que la Boulangerie du Palais y sert l’une des meilleures tourtes de la capitale.

Une fois engloutie, on court dans un tout autre décor : un vignoble niché au beau milieu de la ville. Son nom ? Les côteaux de Bellet. Pour l’anecdote, Nice est la seule bourgade de France à bénéficier de cette spécificité. Avec en prime, une Appellation d’origine contrôlée depuis 1941. Santé !

Au retour, pourquoi ne pas faire trempette à deux sur le sable chaud d’une des fameuses plages de la Baie des Anges et ses eaux turquoise ?

La Promenade des Anglais, Nice
© Joachim Lesne - Unsplash - La Promenade des Anglais, Nice

À l’heure du dîner : la Baie des Anges

Quand le soleil descend doucement sur la grande bleue, retournez vers la cours Saleya et grimpez sur la Colline du château (aussi accessible par un ascenseur gratuit). En haut : des parcs, des jardins et, surtout, la tour Bellanda. Celle-ci possède une terrasse panoramique sur la Baie des Anges… Un moment privilégié à deux.

Enfin, le soir venu et après voir revêtu vos plus beaux oripeaux, il est temps de goûter à la fameuse cuisine traditionnelle et méditerranéenne de Nice. Place aux bonnes tables.

  • Pour un dîner ultra romantique et un cadre féérique, on réserve à La Rotonde, restaurant haut de gamme de l’hôtel Le Negresco. Ici, vous serez particulièrement charmé par son carrousel du 18e siècle trônant au centre de la salle. Quand à votre assiette, vous serez surpris de l’incroyable créativité des plats.
  • Pour un dîner authentique dans une taverne qui respire les traditions du coin, on fonce à La Ratapignata "Le rendez-vous niçois". Le décor y est simple, chaleureux et les plats savoureusement efficaces. Au menu : stockfisch, encornet, pissaladière, farcis, soupe au pistou et autres réjouissances typiques.

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus