Y'a de l'iode dans l'air au Manoir Dalmore en Bretagne

C’est un manoir digne d’une légende celte perché au-dessus d’un petit port breton de carte postale. Entre boiseries anciennes, design contemporain et confort soigné, cette maison de famille de 10 chambres et suites s’est transformée en une adresse 4 étoiles de caractère où l’on vit au rythme de la mer. Un cadre idéal pour vivre 3 expériences iodées.

Dormir dans une suite historique

D’un côté l’océan, de l’autre la rivière de l’Aven : en arrivant dans la suite Glénan, le panorama happe le regard. On se promet d’en savourer chaque instant entre jeux de lumières sur l’océan et murmure du ressac. Pour l’heure, on commence par écouter les histoires que content murs et objets. Alcôve tapissée de boiseries et meubles anciens aux lignes Arts and Crafts, la version anglo-saxonne de l’Art nouveau, évoquent par petites touches la genèse de cette demeure édifiée en 1926. La propriétaire de l’époque, une Australienne d’origine gaélique passionnée par l’école de Pont-Aven, a veillé à insuffler son goût pour les arts et l’esprit des landes écossaises au cœur de la Cornouaille bretonne.

S’initier à la voile au pied de l’hôtel

Pourquoi ne pas profiter de son séjour pour s’initier à la voile ? Il suffit de traverser le jardin pour descendre à la plage de Port Manec’h à Névez : un cadre idyllique avec son alignement de cabines de bain Belle Epoque. On comprend pourquoi de riches mécènes sont tombés sous le charme de cette station de poupée, à l’instar du milliardaire Albert Barnes, fondateur du musée éponyme à Philadelphie, qui avait fait démonter un puits de granit pour le transporter de l’autre côté de l’Atlantique ! Entre rochers sculptés par les marées, plage de sable blanc couronnée de pins, et îlet de poche, on glisse sans fin sur les eaux azur, captivé par le ballet des voiles et des mouettes.

Dîner aux couleurs de la mer

Parquet, boiseries et cheminée d’époque… Dans la vaste salle à manger, on se rêverait volontiers châtelaine au milieu des landes bretonnes battues par le vent. Mais le panorama maritime qui pointe à travers les fenêtres est aussi paisible que l’atmosphère de cette imposante pièce où l’on cultive aussi le bon. Tout est fait maison à partir de produits du terroir pour composer une carte qui évolue au fil des saisons. Velouté de haricot coco-coques de l’Aven ou lieu jaune en croûte de sarrasin ? Senteurs iodées de l’océan et parfums du terroir se mêlent dans l’assiette que l’on couronne volontiers par un whisky, de marque Dalmore bien sûr !

Se rendre au Manoir Dalmore, en Bretagne 

Aller
plus loin