A la découverte des arts et cultures du monde au musée du Quai Branly

Inspiration

ParisCulture et patrimoineVilles

OTCP/David Lefranc
© OTCP/David Lefranc

Temps de lecture: 0 minPublié le 9 mars 2024

A quelques mètres des quais de Seine, le musée du quai Branly-Jacques Chirac est un havre de paix dédié aux arts non-occidentaux. Son ambition ? Promouvoir le dialogue entre les cultures et reconnaître la place des civilisations non-occidentales dans l’histoire de l’art. Grace à une collection d’œuvres de référence et des expositions temporaires, les visiteurs découvrent le patrimoine des peuples d'Afrique, des Amériques, d'Asie et d'Océanie. Un musée pas comme les autres.

Un musée très diversifié

Trois unités composent le musée du Quai Branly :

  • la collection des instruments de musique.
  • les collections textiles, qui comprennent plus de 25 000 pièces, pour un total de 300 000 objets.
  • les collections d’Histoire (objets liés aux découvertes et à l’histoire coloniale française).

Conçu par l'architecte de renom Jean Nouvel, le bâtiment laisse les visiteurs bouche bée. Il offre un environnement contemporain et verdoyant où la nature luxuriante se mêle aux matériaux les plus modernes, formant ainsi un contraste avec l’agitation de la vie parisienne. Véritable havre de paix logé à l’ombre de la Tour Eiffel, ce musée forme une longue passerelle - construite en partie en bois - qui serpente à travers 36 000 m² d’espaces sauvages.

 Figure féminine tatouée, datée de la fin du XVIIIe siècle ou du début du XIXe siècle exposée au musée du Quai Branly à Paris.
© Marianne Franke - Figure féminine tatouée, datée de la fin du XVIIIe siècle ou du début du XIXe siècle exposée au musée du Quai Branly à Paris.

Ecrin de verre et de verdure

Avant de pénétrer dans le musée - ouvert en 2006 - un mur de verre de 200 m de long - pour 12 m de haut - s'impose à vous. Continuez votre exploration et là, surprise ! Une immense paroi de 800 m², recouverte de végétaux imaginé par le botaniste Patrick Blanc, flattera votre fibre verte. Le tout forme un surprenant tableau de verdure composé de plantes et autres fleurs exotiques en provenance de Chine, du Japon, des Etats-Unis et d’Europe centrale.

Un musée-jardin

Au-delà de cette palissade naturelle, vous pénétrez dans un jardin de près de 18 hectares où vallons et sentiers serpentent aux pieds de « boîtes » suspendues qui accueillent diverses expositions. Cet espace muséal abrite aussi d’importantes réserves ouvertes aux chercheurs, une médiathèque, des salles de cours et de conférences et un théâtre qui s’ouvre, l’été, sur « l’amphithéâtre de verdure ».

Prolonger votre journée sur le toit-terrasse du musée. Plus particulièrement au restaurant Les Ombres. Les plats raffinés du chef, Alexandre Sempere, réveilleront vos papilles pendant que vos yeux s'émerveilleront devant une vue parisienne à couper le souffle.

Recommandations et conseils : Pour accéder à la plupart des musées et monuments parisiens, inutile de vous encombrer de votre véhicule. Grâce aux multiples transports en commun disponibles dans la capitale, vous accéderez à ces lieux culturels plus vite tout en prenant soin de l'environnement.

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus