La gastronomie française, un héritage séculaire

Inspiration

Gastronomie et Vin

Chef cuisinier derrière ses fourneaux
© © kichigin19 / Adobe Stock - Chef cuisinier derrière ses fourneaux

Temps de lecture: 0 minPublié le 20 mars 2024

De bons plats familiaux et traditionnels, une cuisine moderne et innovante : la gastronomie française bénéficie d'une réputation mondiale qui n'est plus à démontrer. Mais d'où vient cette dernière, hissée comme un véritable art de vivre ? On vous dit tout !

Nos ancêtres les Gaulois

En France, l’Histoire de la gastronomie remonte aux Gaulois qui ont développé un culte du bien manger et du bien boire qui s’est perpétué au fil des siècles. Gibier braisé, tourtes et poissons cuits à l'étouffée étaient alors les plats incontournables de la plupart des tables. Cependant, c'est au Moyen-Âge que l'art culinaire a véritablement pris ses marques de noblesse.

L’art du festin au Moyen-âge

Les banquets représentaient une occasion d'affirmer son rang, sa richesse et son prestige à l'occasion de noces, d'alliances, de victoires, de naissances... Animé par des spectacles, le repas se composait de plusieurs mets. Couteaux et fourchettes n’avaient pas encore fait leur apparition et c’est avec les doigts que l’on se servait dans le plat principal. Ragouts, soupes, civet de lapin, agneau rôti ou encore légumes du potager servis en soupe ou braisés, les tables sont colorées et pleines de goût.

L'essor de la grande cuisine française

La grande cuisine française prend toute son importance sous le règne de Louis XIV. Les repas deviennent une vraie représentation théâtrale orchestrée par le maître d'hôtel, le service à la française connait son apogée au XVIIIème siècle. Reconnu à l’international, ce service a permis de structurer le repas qui débute par les potages et les entrées, toujours suivi des rôtis, pour terminer sur les entremets et les desserts.

La mode des restaurants

Il faudra attendre la Révolution française pour que le service à table fasse son apparition dans les restaurants. De 100 restaurants à la Révolution, ils passent à 600 sous l'Empire et à 3 000 sous la Restauration.

De la science à l’art culinaire

Au XVIIIème siècle, les cuisiniers veulent dégager ce qu'il y a de meilleur et de plus raffiné en cherchant à mêler ou décomposer les produits pour atteindre une harmonie suprême entre les goûts.

Auguste Escoffier innovera dans sa manière d’envisager le repas à travers une présentation plus simple et plus naturelle des plats, au début du XXème siècle.

Les années soixante seront marquées par des chefs français, plus grands cuisiniers du moment. Paul Bocuse, élu chef du siècle et créateur du concours international le Bocuse d’Or, a fait sortir de l’ombre le métier de Chef et a œuvré au rayonnement international de la gastronomie française. Michel Guérard posera les bases de la Nouvelle Cuisine, remettant en question l’abondance du beurre et de la crème. D’autres chefs comme les frères Troisgros, Alain Chapel, George Blanc ont également marqué leur époque.

A la fin du XXème siècle, Alain Ducasse, Guy Savoy, Joël Robuchon, Michel Troisgros ne représentent qu’une partie des illustres chefs qui ont su peaufiner l’héritage du passé et valoriser les produits du terroir. De nos jours, à ces grands noms s'ajoutent ceux de Christophe Bacquié, Jean-François piège ou encore Thierry Marx.

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus