Routes des vins : 8 itinéraires d’exception pour découvrir les vignobles français

Et si l’on faisait le tour de France des vins ? De l’Alsace à la Provence en passant par le Bordelais et la Bourgogne, il y a autant de routes des vins à parcourir en voiture, à pied, à vélo, en bateau, en trottinette électrique ou même en montgolfière que de nectars à découvrir en chemin. Dégustations de produits du terroir, fêtes de villages, visites de caves, de châteaux et de chais, voici huit pistes pour savourer des itinéraires gourmands, festifs, culturels, sportifs ou bien-être, avec modération !

Route des vins d'Alsace : la plus historique

En 2023, la plus ancienne route touristique des vins de France labellisée « Vignobles & Découvertes » fêtera ses 70 ans. Une maturation idéale pour cet itinéraire alsacien : la route historique qui s’étire sur 170 kilomètres égrainant 51 grands crus issus de sept cépages, est plus pimpante que jamais ! De Marlenheim au nord à Thann au sud, châteaux-forts et bourgades fleuries, souvent classées plus beaux villages de France, se glissent entre les coteaux ensoleillés : Eguisheim, enroulé en cercles concentriques, Bergheim, « capitale » du Gewurtztraminer et ses maisons à colombages du XVe siècle, ou encore Riquewihr et ses nombreux caveaux où se délecter avec toutes sortes de nectars. Autour, des sentiers incitent aux balades à pied comme à Andlau où un balisage guide les artistes en herbe pour croquer les paysages. A moins de préférer sillonner les collines à vélo, électrique de préférence, avec la véloroute du vignoble d’Alsace aménagée en parallèle de la route. Un mode doux en phase avec l’esprit des vignerons alsaciens, pionniers de la viticulture biodynamique en 1925 !

Sillonner sur la Route des vins d'Alsace (Lien externe)
Pédaler sur la véloroute des vins d'Alsace (Lien externe)
Croquer le paysage sur la Route des vins d'Alsace (Lien externe)

Route des vins de Bordeaux : la plus océanique

Entre la Garonne et l'océan Atlantique, le Bordelais est le plus vaste vignoble de vins fins au monde avec ses grands crus de réputation internationale. Au fil de ses cinq routes des vins, de la route du Médoc et ses 60 grands crus classés, à la mythique route Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac, on picore de quoi nourrir l’esprit entre deux dégustations. Châteaux de tous les styles, bastides, et même un site paléolithique à Blaye dont la citadelle est classée par l’Unesco, le patrimoine fait partie intégrante du paysage. En guise de fil rouge, de nombreuses thématiques incitent à savourer le monde de la vigne en mode slow : balades à dos d’âne, parcours d’art contemporain, boucles en vélo, ou encore « afterbeach » cet été dans le Médoc avec visites de chais et apéritifs gourmands dans les châteaux… Et volupté suprême, des expériences sensorielles mixant atelier œnologie et relaxation, entre séances de sophrologie, taï-chi ou Bien-Etre dans les spas qui s’épanouissent au milieu des vignes.

Explorer la Route des vins de Bordeaux dans le Médoc (Lien externe)
Expériences oenotouristiques dans le vignoble bordelais. (Lien externe)

Route des vins de Bourgogne, la plus singulière

Du berceau du Chablis dans l’Yonne au Mâconnais, le territoire des vins de Bourgogne ne représente que 3% du vignoble français. Mais sa centaine d’appellations d’origine contrôlée (AOC) dont plus d’un tiers de grands crus, en fait le royaume des grands vins ! Parmi les six itinéraires à suivre en voiture, mais aussi à vélo, en bateau ou en montgolfière, la route des grands crus de Bourgogne est le millésime le plus recherché avec ses rangées de vignes parsemées de murets et de clos de pierre sèche dessinant 1247 « climats », ces micro-terroirs classés par l’Unesco ! Le parcours idéal pour se familiariser avec les nectars les plus emblématiques, de Gevrey-Chambertin, le village aux neuf grands crus et 26 premiers crus, au château de Clos de Vougeot, gardien de la mémoire des moines vignerons… Au passage, on perce les secrets du repas gastronomique à la française dans la toute nouvelle Cité Internationale de la Gastronomie et des Vins de Dijon. Et à l’arrivée, on s’enivre de beau dans la cour de l’Hôtel-Dieu de Beaune coiffé de toits polychromes de plus pur gothique flamboyant!
Escapades viticoles sur la Route des Vins de Bourgogne (Lien externe)
Visiter la Cité de la gastronomie et du vin de Dijon (Lien externe)

Route des vins de Champagne, la plus pétillante

C’est à la fois un vin d’exception et une région. Et un patrimoine viticole labellisé par l’Unesco qui a classé coteaux, maisons et caves de Champagne à Mareuil sur Aÿ, Epernay et Reims ! Mais saviez-vous qu’à l’ère cénozoïque voici 45 millions d’années, la Champagne était une mer tropicale peuplée d’escargots géants? A Fleury-la-Rivière, dans la maison du Champagne Legrand-Latour, petits et grands peuvent mixer initiation à l’œnologie et à la paléontologie : la Cave aux Coquillages rassemble une extraordinaire collection de fossiles exposés à même la roche. De quoi comprendre les origines de la minéralité du Champagne, avant de partir explorer les cathédrales de craie souterraines où les précieux flacons vieillissent à l’abri de la lumière et de la chaleur. A Reims, on plonge à 18 mètres sous terre dans les crayères gallo-romaines classées (IVe siècle) de la maison Taittinger, et à Epernay on sillonne en petit train les 18 kilomètres de caves de la maison Mercier entre bas-reliefs et foudre géant !

Explorer la Route des vins de Champagne (Lien externe)

Route des vins de Provence : la plus colorée

Des cigales bien sûr, du bleu (le ciel et la mer), du vert (la nature)… et du rosé ! Quand on pense aux vins de Provence, on songe tout de suite à ce vin iconique que l’on déguste bien frais : avec 150 millions de bouteilles par an, la région est le premier producteur français de vin rosé AOC. Mais le nuancier des routes provençales des vins est aussi varié que les paysages traversés, des bords de la Méditerranée à la Provence verte. A Cassis, entre deux balades en kayak ou en voilier dans les calanques, on s’initie aux blancs de Provence avec l’AOC Cassis, un vin fruité. Et dans le massif des Maures, entre Saint-Tropez et Hyères, on s’immerge dans les vignobles des Côtes-de-Provence La Londe, qui se déclinent en rosés et en rouges. D’une aire à l’autre, on ajoute à l’extase en glanant quelques pépites du patrimoine : amphithéâtre romain de Fréjus, classée ville d’art, abbaye cistercienne du Thoronet, hôtels particuliers d’Arles aux portes de la Camargue ou d’Aix-en Provence, au pied de la montagne Sainte-Victoire, le pays des peintres et des AOC aux trois couleurs !

Explorer la Route des vins de Provence (Lien externe)

Route des vins du Val de Loire : la plus royale

C’est la plus longue des routes des vins : 800 kilomètres de l’embouchure de la Loire au cœur du Berry ! Et pas moins de cinq vignobles (51 appellations de toutes les couleurs) qui se lovent dans les courbes du fleuve royal, Nantes, royaume du Muscadet, Anjou, Saumurois, Touraine, pays des AOC Chinon et Bourgueil, et le Centre-Loire, de la Sologne au Sancerrois. Un terreau fertile pour se griser de toutes sortes d’expériences, balades à vélo, à pied, en gabare (bateau à fond plat traditionnel) ou en trottinette électrique entre berges sauvages peuplées d’oiseaux, caves troglodytiques creusées dans le tuffeau propices aux visites sensorielles, jardins à la française et châteaux de légende où l’on se pique de cultiver la vigne. A Chenonceau, les dégustations sous les étoiles ponctuent les soirs d’été, et à Chambord, on écoute la vigne pousser : 14 hectares ont été replantés en agriculture biologique avec cinq cépages dont le romorantin, introduit par François 1er au XVIe siècle. A l’arrivée un vin blanc à la robe dorée aux arômes de pêche ou de poire. Santé !

Visiter les Caves Touristiques dans le Val de Loire (Lien externe)
Explorer la Route des vins du Val de Loire (Lien externe)

Route des vins d'Occitanie : la plus insolite

Avec 260 000 hectares (et 36% des parcelles bio du vignoble français) regroupant 87 appellations dont 51 AOP, la vigne façonne la nature occitane. Des vins du Sud-Ouest aux crus gorgés de soleil du Languedoc et du Roussillon, ses routes des vins déclinent une incroyable variété de saveurs à explorer en itinérance douce. Promenade guidée par les vignerons à flanc de montagne à Banyuls, OEnorandos® dans l’Hérault avec une vingtaine d’itinéraires pédestres labellisés entre caves arty, architecture vigneronne et belvédères, apéros vignerons avec mini-croisières ou concerts à Gaillac dans le Tarn, balade tractée par des chevaux de trait au pied des Cévennes… Les plus insolites ? Une dégustation de vins du Languedoc, tous bio, sur le toit de l’abbaye de Valmagne, l’une des plus belles d’Occitanie, ou une visite prestige de la seule vigne de France classée monument historique dans le Gers : ses cépages rescapés du phylloxera ont plus de 200 ans!

Explorer la Route des vins en Occitanie (Lien externe)

Route des vins de Corse, la plus insulaire

Sciacarellu ou vermentinu… Les noms des cépages corses chantent à l’oreille comme les mélopées des polyphonies, héritiers d’une tradition millénaire qui remonte aux Phocéens (Ive siècle avant JC). Pour en apprécier toute la diversité, rouges de garde, rosés, muscats ou blancs, il suffit de faire le tour de l’Ile de Beauté sur les traces des 9 AOC nichés pour la plupart sur les côtes! Vignobles en terrasses du cap Corse, à sillonner à cheval ou le temps d’une rando-apéro au coucher du soleil, hauts coteaux de la région d’Ajaccio, vignes perchées vers Bastia où l’on s’initie aux vins insulaires avec Joseph, éminent sommelier, ou collines de Patrimonio, le plus réputé à base de niellucciu, cépage rouge… En chemin, on fait le plein de sensations, entre dégustations des produits du terroir, charcuteries ou fromages goûteux, rencontres avec des vignerons passionnés et visites de sites uniques comme les calanches de Piana ou les aiguilles de Bavella.

Explorer le vignoble corse (Lien externe)

Aller
plus loin