Les châteaux de la Loire vus du ciel par Alex MacLean

Quelques semaines avant le lancement officiel des festivités des "500 ans de RenaissanceS" en Val de Loire, le photographe américain Alex MacLean pose un regard nouveau sur les joyaux du patrimoine français que sont les châteaux du Val de Loire. Chambord, Chenonceau ou encore Villandry se dévoilent ainsi sous un jour inhabituel dans cette série de clichés aériens présentés au Domaine de Chaumont-sur-Loire.
Chenonceau

Plongée dans le miroir d’eau de cette ancienne forteresse médiévale métamorphosée en château Renaissance grâce à l’influence des grandes dames qui l’ont occupée : Catherine de Médicis, sa rivale Diane de Poitiers, Louise de Lorraine, sans oublier Louise Dupin et Marguerite de Pelouze.

Chaumont-sur-Loire

Là encore, le château de Chaumont porte des traces du passage de Catherine de Médicis et de Diane de Poitiers. La première en fait un lieu de rencontre privilégié avec ses astrologues Nostradamus et Ruggieri, comme en témoigne la Chambre dite de Ruggieri dont le manteau de la cheminée est orné de la lettre grecque delta et de trois cercles ou lunes pleines. À la mort d’Henri II, elle céda Chaumont-sur-Loire à la favorite du défunt roi en échange de Chenonceau. Diane de Poitiers poursuivit alors sa construction, lui donnant sa physionomie actuelle.

Chaumont-sur-Loire

Là encore, le château de Chaumont porte des traces du passage de Catherine de Médicis et de Diane de Poitiers. La première en fait un lieu de rencontre privilégié avec ses astrologues Nostradamus et Ruggieri, comme en témoigne la Chambre dite de Ruggieri dont le manteau de la cheminée est orné de la lettre grecque delta et de trois cercles ou lunes pleines. À la mort d’Henri II, elle céda Chaumont-sur-Loire à la favorite du défunt roi en échange de Chenonceau. Diane de Poitiers poursuivit alors sa construction, lui donnant sa physionomie actuelle.

Azay-le-Rideau

C’est sans doute l’un des châteaux les plus romantiques du Val de Loire. Bâti sur une île au milieu de l’Indre et au cœur d’un parc paysager, Azay-le-Rideau séduit tous ceux qui l’approchent, à commencer par Honoré de Balzac qui le décrit comme "un diamant taillé à facettes serti par l’Indre" dans son roman "Le Lys dans la vallée". Avec ses éléments hérités du Moyen Âge et ses inspirations italiennes, il est considéré comme l’un des modèles de l’architecture Renaissance, bien que sa silhouette actuelle ait été achevée au XIXe siècle.

Villandry

Impossible d’évoquer Villandry sans parler de ses jardins en terrasse. Dès la construction du château à la Renaissance, le domaine dispose d'un potager décoratif ainsi que d'un jardin d’ornement. Aujourd’hui, il en compte six répondant aux doux noms de jardin d’amour, jardin de la musique ou encore jardin d’eau.

Avec son château, son parc et son centre d’art et de nature, le Domaine de Chaumont-sur-Loire propose à ses visiteurs une expérience mêlant patrimoine, culture et art. Chaque année, il accueille le Festival International des Jardins, véritable laboratoire de la création contemporaine dans le domaine des jardins et de la création paysagère. Depuis 2017, le site organise également Chaumont-Photo-sur-Loire, une série d’expositions présentant les œuvres de grands photographes. C’est dans le cadre de cette manifestation, et à quelques semaines du coup d'envoi des festivités du 500e anniversaire de la Renaissance en Val de Loire, que se tient l’exposition "Renaissances" du photographe Alex MacLean dont on peut admirer les clichés aériens dans les galeries hautes du château jusqu’au 28 février 2019.