Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Rencontres Photographiques : Arles à l’heure d’été

Le Chiringuito arlésien
Et si la plus belle galerie d’art du monde était une ville de Provence ? Tout l’été, jusqu’au 27 septembre, les Rencontres Photographiques nous invitent à explorer les si jolies rues d’Arles.

Entre expos et cocktails, marché traditionnel et guinguette branchée, votre balade ne fait que commencer.

1. Pour prendre goût à l’éphémère : Le Chiringuito arlésien

Cet été, et cet été seulement, cette guinguette pop-up installe ses airs de vacances, ses cocktails et ses tacos gourmands au cœur de la ville et des expositions. Parfait pour se détendre en feuilletant le programme des Rencontres.

65 Boulevard Emile Combes, de juillet à septembre.

2. Pour se réveiller comme un Arlésien : le marché du samedi matin
Le marché du samedi matin

3 km d’étals provençaux et camarguais, à parcourir le nez au vent. Si vous n’avez pas encore petit-déjeuné, c’est encore mieux : arrêtez-vous pour les belles brioches du boulanger bio, la tapenade du stand en face de l’Hôtel Jules César, et les délicieux smoothies du Café d’Autrefois.
Boulevard des Lices, tous les samedis matin.

3. Pour revisiter l’indémodable : la Fondation Vincent Van Gogh
La Fondation Van Gogh

Chaque année, ce musée présente plusieurs toiles du plus génial des Arlésiens, en regard avec des œuvres contemporaines. Avant de partir, ne manquez pas la terrasse, pour un petit selfie avec le Mont Ventoux et les toits d’Arles en arrière-plan.
35ter rue du Docteur Fanton

4. Pour survivre à la chaleur : les sorbets de Soleileis
Les sorbets de Soleileis

L’été arlésien est chaud. Vraiment très chaud. Heureusement, le meilleur glacier de la ville est à deux pas du Point Info des Rencontres. Le plus difficile sera encore de choisir entre la prune sauvage, l’amande amère et la pêche de vigne.
9 rue du Docteur Fanton

5. Pour se plonger dans les livres : la librairie Actes Sud
La librairie Actes Sud

La maison d’édition mythique a ici non seulement une librairie, mais aussi un hammam, un restaurant oriental, un cinéma… Et, à deux pas, la Chapelle du Méjan, lieu associé des Rencontres qui propose chaque été une exposition photo de qualité.
23 place Nina Berberova

6. Pour une balade Street Art* : la Roquette
La Roquette, une balade street art

Partez de la place Genive et laissez ce quartier charmant et populaire vous perdre dans ses ruelles. Vous croiserez peut-être les cœurs de Beni, les yeux de Cyklop ou les célèbres pochoirs de Miss.Tic. Votre compte instagram va adorer.

7. Pour pique-niquer au couchant : Les quais du Rhône
Les quais du Rhône

En début de soirée, les berges du Rhône n’attendent que vous, quelques amis et une bouteille de vin blanc frais des Baux de Provence… La lumière est sublime, la température devient clémente et le ciel se teinte en rose. Magique.

8. Pour un cocktail avec vue : le rooftop** de l’Hôtel Atrium
Les cocktails de l’Hôtel Atrium

Une toute nouvelle adresse. Des grillades. Des cocktails. Une piscine longée de transats. C’est exactement ce qu’il vous fallait après une journée de photo-marathon.
1 rue Emile Fassin, tous les soirs à partir de 18h.

9. Pour une balade nocturne : la ville antique
La ville antique

Tant pis pour les horaires de visite… Vous découvrirez le Théâtre antique et l’Amphithéâtre romain autrement, à la tombée du soir. A l’heure où le ciel joue sa nuit étoilée, les pierres anciennes s’illuminent et la ville se révèle

10. Pour voir l’Arles du futur : LUMA Arles
Le LUMA Arles

Cet ancien parc des ateliers SNCF est en pleine transformation, pour accueillir quelques unes des expositions phares des Rencontres. Sous l’œil de la tour argent de Frank Gehry, vous explorez le lieu à votre rythme, avant de faire une pause au café du Réfectoire ou au bar éphémère du Nonante-neuf.
Boulevard Victor Hugo.

Et sinon ?

Où dormir : Des nuits design à l’Hôtel du Cloître (18 rue du Cloître) ou des nuits mythiques au Nord Pinus (14 place du Forum)
Où manger : Une spécialité camarguaise, comme la gardiane de taureau, chez Les Filles du 16 (16 rue du Docteur Fanton) ou des tapas nippo-arlésiennes à L’Ouvre-Boîte (22 rue du Cloître)

*Art de rue
** Toit-terrasse

Se rendre à Arles