Nos meilleures astuces pour préparer son van trip en France

Certains aiment partir à l'improviste, c'est d'ailleurs la qualité première du séjour en van aménagé. Mais comme tout voyage, un peu de préparation est préférable. D'autant que le road-trip en van en France fait de plus en plus d'adeptes. Rien de tel que de se lever avec vue sur les dunes landaises ou un sommet alpin. Alors suivez le guide !

Miser sur les loueurs spécialisés

En France, les entreprises spécialistes du voyage en van ont pour avantage de proposer un service qualitatif (assurances tous risques, véhicules récents et entretenus régulièrement...). Parmi les plus connues, citons Blacksheep (Lien externe) , We Van (Lien externe) ou encore Van-Away (Lien externe) .

  • Bon à savoir : certains loueurs proposent le kilométrage illimité, d'autres non. Des loueurs proposent le deuxième conducteur gratuit alors que pour d'autres c'est une option payante.

Ou préférer la location de particulier à particulier

© Wikicampers – Expérience du voyage nomade dans les Landes à Seignosse ©Wikicampers / Expérience du voyage nomade à Seignosse, dans les Landes, en Nouvelle-Aquitaine.

Wikicampers (Lien externe) , Yescapa (Lien externe) , Turo (Lien externe) (ex Ouicar)... En général, les particuliers sont mis en relation par le biais d’une de ces plateformes qui se charge de la gestion, de la sécurité, des assurances et des transactions entre eux. L'avantage de cette formule est un prix de location généralement plus compétitif. L'état des lieux du véhicule se fait généralement via l'application de la plateforme. Autre point : si l'idée est de tester un véhicule avant un éventuel achat, il vous sera probablement possible de trouver plus facilement le modèle souhaité qu'en passant par un loueur spécialisé. Enfin, c'est aussi plus écologique car vous ne faîtes pas appel à une flotte de véhicules spécifiquement conçus pour la location.

Choisir le modèle de van adapté à ses besoins

© Wikicampers – Camping-car sillonnant entre les montagnes pyrénéennes ©Wikicampers – Camping-car sillonnant entre les montagnes pyrénéennes.

Combi, fourgon ou van avec toit relevable ? Camping-car capucine ou profilé ? À chaque voyage son modèle de van idéal. Prenez un petit temps de réflexion avant votre départ pour déterminer le véhicule adéquat, en fonction du nombre de personnes mais aussi de vos attentes en termes de confort.
Un van avec ou sans toilettes, cela peut prêter à sourire mais cela pourrait bien faire la différence lors de votre voyage. De même que l'isolation et le chauffage auront une importance certaine en hiver.
Un fourgon tout terrain sera peut-être plus adapté qu'un camping-car peu maniable si vous prévoyez d'emprunter des chemins de traverse. Certains vans permettent de se mettre debout, d'autres non. Si cela s’avère un détail pour certains voyageurs, c'est une différence de taille pour d'autres.

Télécharger les applications utiles

© Vanlifegoeson x WeVan – Chambre avec vue sur le lac du Salagou au coeur du département de l’Hérault ©Vanlifegoeson x WeVan – Chambre avec vue sur le lac du Salagou au cœur de l’Hérault, en Occitanie.

Qu'on se le dise : trouver le spot de dodo idéal est la préoccupation principale des voyageurs lors d'un road-trip en van. Rien de tel que de se lever avec une vue sur les dunes landaises ou un sommet alpin pour commencer la journée sur le bon pied. Or, en France, certaines destinations sont plus accueillantes que d'autres pour les vans et autres camping-cars. Le camping sauvage est très réglementé.

Il peut arriver, comme au Pays basque ou en Bretagne, que vous ne puissiez plus dormir dans les parkings côtiers gratuitement, surtout durant la haute saison. Pas de panique, où que vous soyez, il y a toujours des spots de repli.
Pour les trouver, l'appli pour smartphones Park4night (Lien externe) fait le job. Elle a été pensée spécifiquement pour ce besoin précis. Un filtre permet de sélectionner le type de spot recherché (camping, chez l'habitant, parking gratuit, aire de repos...). Les avis laissés sont suffisamment nombreux pour se faire une idée à l'avance du lieu, d'autant qu'ils comprennent souvent des photos. Maps.me et Google Maps peuvent aussi vous donner des informations complémentaires et permettent de sortir des sentiers battus.

  • Astuce utile : optez pour les spots où le moins d'avis ont été laissés. Si vous cherchez la tranquillité, préférez un stationnement de départ de randonnée plutôt qu'un parking en bord de route passante. S'éloigner des axes principaux pour la nuit est souvent une bonne idée.

Définir son itinéraire

© Atypix x WeVan – Préparer son itinéraire dans un champ du Haut-Doubs © Atypix x WeVan – Préparer son itinéraire dans un champ du Haut-Doubs, dans les Montagnes du Jura.

Comme pour ses affaires, l'itinéraire doit être le plus léger possible. L'avantage du road-trip en van est la liberté. Nul besoin de préparer toutes les étapes à l'avance mais vous pouvez vous aider des applis précitées pour définir votre kilométrage par jour. De manière générale, ne prévoyez pas trop de kilomètres lors de votre road-trip en France. Une bonne moyenne à ne pas dépasser se situe autour de 2-3 heures de conduite par jour. Moins de fatigue à la clé. Vous aurez ainsi plus de temps pour profiter d’une étape qui vous plaît. Rien de tel que d'adapter son itinéraire selon ses envies... et la météo !

Connaître les règles de base

Lors d'un séjour en van en France, c'est tout un nouveau monde qui s'ouvre à soi : celui du voyage en itinérance et en autonomie. Mais l'autonomie ne signifie pas autarcie.

La règle première à respecter pour votre propre bien-être est de voyager léger. Se détacher du matériel et de son petit confort quotidien fait partie intégrante de l'expérience. Exemple : privilégier les sacs à dos et le matériel de bivouac léger aux valises et aux équipements de camping XXL prévus plutôt pour les sédentaires. Et pour le rappel qui fait plaisir : plus votre van est léger, moins il consomme de carburant !

Autre règle de base pour respecter les locaux : éviter les nuisances sonores la nuit (cela vaut aussi pour vos voisins de stationnement) et laisser le spot de nuit tel qu'on l'a trouvé, c'est-à-dire propre. Il s’agit d’être courtois : par exemple, en évitant les parkings utilisés par les locaux pour faire leurs courses ou ceux utilisés par les vacanciers pour aller à la plage en journée.

Autres précautions utiles : se renseigner sur la réglementation en matière de lutte contre les feux de forêt. Si un feu de camp ajoute toujours une pointe de magie à l'expérience, en France, de manière générale, il est interdit d'en allumer dans un Parc national, une réserve naturelle protégée ainsi que dans les forêts durant l'été et les épisodes de sécheresse. Dans tous les cas, le mieux, quand on ne sait pas, c'est de s'abstenir.

Emporter avec soi le matériel pour le véhicule

© Vanlifegoeson x WeVan / Pause déjeuner dans un van©Vanlifegoeson x WeVan / Pause déjeuner dans un van.

Si vous louez votre van auprès d'un professionnel, il y a de grandes chances que vous n'ayez à penser à rien ou presque (lire paragraphe ci-après). Côté cuisine, tout ou presque vous sera fourni. De même que vous disposerez sûrement d'un linge de lit, d'une table et de chaises de camping (vérifier tout de même, avant votre départ). Les plus organisés auront peut-être envie de partir avec une boîte à outils, de l’huile moteur, un chiffon, pour s’essuyer les mains quand on vérifie le niveau d'huile (à faire avec un moteur froid et à plat), un petit compresseur pour les pneus... Mais avec l'assistance dépannage, peu de chance que vous ayez recours à quelque outil que ce soit !

Lister le matériel indispensable

© Vanlifegoeson x WeVan / Bien équipée pour un café au grand air Vanlifegoeson x WeVan / Bien équipée pour un café au grand air.

Guide de voyage papier, carte routière papier, couteau suisse, un réchaud de bivouac, chargeurs et multiprises USB, réserve d'eau, lampes solaires ou à batterie, frontale, hamac, serviette en microfibre, bocaux et boîtes tupperware, sacs poubelle...

Vous avez tout suivi jusqu'ici ? Cela signifie que vous êtes prêts à prendre la route pour votre premier voyage en van à travers la France. Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter bonne route !

  • Conseils et recommandations

Vous comptez voyager en van électrique ? Bien connaître l’autonomie de son véhicule est indispensable. Selon les modèles, l’autonomie peut varier d’une centaine de kilomètres à presque 800 km, ce qui changera drastiquement votre manière d'envisager votre séjour et votre itinéraire en van.
De nombreux outils vous aideront à planifier votre itinéraire, en vous proposant les pauses de recharge optimales sur votre trajet, à l’image de A Better Route Planner (Lien externe) ou Charge Map (Lien externe) .
Pour mettre à profit votre nuit, optez pour des campings équipés en bornes de recharge pour véhicules électriques. C'est la formule idéale pour éviter d'avoir à y penser la nuit.
Le vélo est toujours une bonne idée pour les petits déplacements, d'autant plus si vous séjournez en camping ou chez l'habitant. Qui dit vélo, dit porte-vélo. Une option que vous pourrez peut-être réserver auprès de votre loueur.

A lire aussi :
Découvrir la France à vélo : mode d'emploi
Se déplacer en voiture : où recharger son véhicule électrique en France ?