Rencontre avec Frédéric Michalak, ambassadeur de la Coupe du Monde de Rugby 2023

Inspiration

Activités sportives

Star du rugby français et ambassadeur de la Coupe du Monde de Rugby 2023, Frédéric Michalak présente les atouts de la France à découvrir lors de la compétition.
© France 2023 - Star du rugby français et ambassadeur de la Coupe du Monde de Rugby 2023, Frédéric Michalak présente les atouts de la France à découvrir lors de la compétition.

Temps de lecture: 0 minPublié le 16 août 2023

En terre d’ovalie, Frédéric Michalak est une icône ! Meilleur marqueur de l’histoire de l’équipe de France de rugby à XV, avec 426 points au compteur, quintuple vainqueur de la Coupe d’Europe, triple champion de France, quadruple vainqueur du Tournoi des 6 nations, le Toulousain a rangé les crampons en 2018 mais sa retraite sportive ne l’a pas pour autant éloigné des stades, encore moins de l’actualité de son sport passion. A l’approche de la RWC 2023, il continue de mouiller le maillot pour faire de cette Coupe du Monde une grande fête du sport, du partage et de la transmission. Parrain de la campagne "Sharing the french Flair", il nous ouvre les coulisses de la préparation de l’évènement et dribble en connaisseur à travers les régions françaises pour nous livrer coups de cœur et bons conseils.

France.fr : La France accueille du 8 septembre au 28 octobre 2023, la 10e édition de la Coupe du Monde de Rugby à XV avec 10 villes hôtes en première ligne. Qu’attendez-vous de cet évènement ?

Frédéric Michalak : J’attends surtout une belle fête ! En organisant la Coupe du Monde de Rugby 2023, la France se réjouit d’accueillir un maximum de visiteurs, de supporters du monde entier autour de ce beau sport qu’est le rugby. Tout le pays s’y prépare et dix villes hôtes, - Paris, Saint-Denis, Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Lille et Saint-Etienne - sont dans les starting-blocks pour sortir le grand jeu et que la fête soit réussie. Au-delà de l’impact économique qu’aura cette Coupe du Monde, nous voulons surtout en faire un moment très festif, faire vivre à tous ceux qui participeront à l’évènement une expérience unique dans ce magnifique pays qu’est la France.
France.fr : Quels sont selon vous les atouts qui font sortir la France de la mêlée pour l’organisation d’une Coupe du Monde?

F.M : Pour la Coupe du Monde de Rugby 2023, le monde entier va se réunir en France et nous avons tout ce qu’il faut pour l’accueillir dans les meilleures conditions : des villes superbes, une gastronomie réputée, des restaurants exceptionnels, des hôtels magnifiques et puis des stades ultra-modernes à la pointe de l’innovation comme tous les services mis en place pour cet évènement. Le comité d’organisation a porté par exemple une attention toute particulière aux transports et modes de déplacements pour véhiculer tous les participants de manière écoresponsable. De même, l’approche locale a été favorisée pour le choix des partenaires, des sous-traitants... Pour que cette Coupe du monde soit un évènement le plus durable possible.
France.fr : Comment la France s’est-elle mise en première ligne pour transformer l’essai et gagner ce challenge durable ?

F.M. : Avec une politique environnementale franchement ambitieuse et très connectée ! Toutes les villes hôtes proposeront par exemple des solutions de co-voiturage, de taxis et scooters verts, des bus électriques… Côté formation aussi, et c’est une grande première pour ce type d’évènements, le comité d’organisation a souhaité associer la jeune génération à la préparation de la Coupe du Monde de Rugby au travers du projet Campus 2023. Des centaines de jeunes vont profiter de l’évènement pour se former aux métiers du sport, en apprentissage. Ils seront les acteurs de cette Coupe du Monde et, demain, ils seront notre héritage, à la disposition des fédérations et clubs de toutes les disciplines sportives.
France.fr : La Coupe du Monde de Rugby 2023 organisée en France sera donc en phase avec les problématiques sociétales et environnementales actuelles ?

F.M. : Oui, la Coupe du Monde de Rugby 2023 marque un tournant vers une nouvelle génération d’évènements sportifs en résonnance avec leur époque. On l’a vu lors de la dernière Coupe du Monde de football, certains sujets abordés sortent du cadre sportif. On se doit d’en parler. L’idée est de profiter aussi de l’amplification médiatique pour faire passer des messages. L’impact écologique de la compétition, la gestion des déchets avec des alternatives qui existent aujourd’hui… C’est important de les évoquer ! Nous préparons le monde de demain, le sport de demain. C’est aussi la responsabilité de cette Coupe du Monde et l’engagement de la France en tant que pays organisateur est fort.

France.fr : Quelles sont les valeurs du sport et du rugby qui vous accompagnent dans votre vie ?

F.M.: L’esprit d’équipe et de partage, le fairplay, le respect des autres autant de valeurs qui sont celles du rugby et les miennes et que chacun peut mettre en pratique dans sa vie quotidienne et professionnelle. Sur un terrain de rugby, l’engagement est toujours total. Les supporters aussi sont engagés mais toujours fairplay. C’est dans cet état d’esprit que va se tenir la Coupe du Monde de Rugby 2023. On pourra y venir en famille ou en couple et partager tous ces bons moments dans les stades et villes hôtes. Depuis le début, le comité d’organisation a souhaité faire de la Coupe du Monde de Rugby 2023 en France un évènement qui ira bien au-delà de la compétition elle-même, celle-ci étant déjà exceptionnelle de par le plateau d’équipes réunies.

France.fr : Quels conseils donneriez-vous aux supporters pour un séjour réussi en France ?

F.M. : Tout dépend bien sûr de l’équipe qu’ils viendront supporter. Mais quels que soient les matchs auxquels ils assisteront et les villes où ils séjourneront, ils seront comblés. C’est ça la richesse de la France, un pays où chaque région a ses spécificités, ses traditions, sa gastronomie, des accents différents et toujours un accueil chaleureux. Je pense que les stades seront pleins partout tant l’enthousiasme est grand pour cette compétition.

"La découverte de la France sera la cerise sur le gâteau pour les supporters comme pour leurs accompagnants"

Ceux qui séjourneront par exemple à Toulouse, ma ville natale, ne manqueront pas de faire les marchés, de goûter à notre fameuse saucisse de Toulouse et de découvrir un patrimoine de toute beauté : le Capitole, la basilique Saint-Sernin ou encore le couvent des Jacobins. A Paris, il faudra faire le plein de beaux et grands musées, prendre le temps aussi de s’attabler en terrasse, une spécialité bien française, par exemple à Saint-Germain-des-Prés. A Marseille, quel bonheur de déguster une bouillabaisse avec vue sur le Vieux-Port.

France.fr : Quelles sont vos suggestions pour une 3ème mi-temps réussie ?

F.M : D’abord, une mise en garde, la troisième mi-temps doit toujours avoir lieu dans la mesure. Et on peut aussi prendre beaucoup de plaisir et partager de bons moments avant les matchs. Quel que soit leur programme, les supporters ne devraient pas manquer d’occasions pour profiter de la France à l'arrière-saison, à commencer par ses bonnes tables et ses restaurants étoilés Michelin, il en existe près de 150 rien qu’à Paris ! Ils pourront aussi faire la fête dans les fan-zones installées dans toutes les villes pour ceux qui n’ont pas réussi à avoir de billets. Ils pourront vivre l’évènement d’une autre manière avec une bonne ambiance garantie. Et dans les stades également, il y aura possibilités de belles 3ème mi-temps. Ainsi l’ultra moderne Groupama Stadium de Lyon au cœur de l’OL Vallée avec restaurants, hôtels, espaces de loisirs et son Offside Gallery dédiée au meilleur du street art. Cette Coupe du Monde de Rugby 2023 sera une grande fête dans un pays qui s’y prête et s’y prépare avec enthousiasme.

France.fr : A titre personnel, quels sont vos coups de cœur en France ?

F.M. : J’aime autant la mer que la montagne et on a la chance d’avoir les deux en France ! Pour la randonnée, les Alpes et les Pyrénées offrent de magnifiques itinéraires. Dans mon sud-ouest natal, à quelques kilomètres de Toulouse, en Occitanie, j’ai un coup de cœur pour l’Ariège où mon père a construit une petite maison près de Castillon-en-Couserans et du lac de Bethmale, un lieu merveilleux dans un écrin de verdure. On aime bien s’y retrouver en famille avec mon épouse et nos 3 enfants pour faire du vélo, pêcher, nous promener et nous ressourcer en pleine nature. Nous habitons encore pour quelques mois à Toulon, entre Provence et Côte d’Azur, avant de remonter à Paris où je vais entraîner un club parisien, le Racing 92. J’adore aussi la côte méditerranéenne jusqu’à Nice, semée de pépites comme l’île de Porquerolles, oasis de calme à l'arrière-saison où l’on peut pratiquer toutes sortes d'activités nautiques. L’arrière-pays provençal est tout aussi magnifique. A ceux qui aiment le golf, je conseille le Domaine de Manville aux Baux-de-Provence, certainement l’un des plus beaux de France qui en compte beaucoup d’autres.
France.fr : Vous plébiscitez donc la France pour vos vacances ?

F.M. : Je vais vous faire un aveu. Mon épouse est australienne et elle est plutôt contente d’habiter en France ! Elle me dit souvent que la France est magnifique avec autant de paysages différents au sein d'une même région, un patrimoine unique au monde, une gastronomie réputée, des petits villages, une histoire... C’est beau où que l’on aille ! Alors, oui, cette Coupe du Monde de Rugby 2023, c’est vraiment une occasion exceptionnelle de découvrir la France. Et la France entière est prête à accueillir le monde entier !


En savoir plus : Le site officiel de la Coupe du Monde de Rugby 2023

A lire aussi : - Consulter nos guides du supporter ville par ville sur notre page dédiée - 6 raisons de venir en France pour la Coupe du Monde de Rugby 2023

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus