Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

48 heures à Verdun sur les traces des soldats de la Grande Guerre

Février 1916, à Verdun : les troupes françaises et allemandes s’engagent dans ce qui sera la plus longue bataille de la Première Guerre Mondiale. Musées, vestiges et autres monuments commémoratifs jalonnent aujourd’hui ce territoire dont l’identité est indissociable de cet épisode historique. Plongée au cœur des tranchées en compagnie des "Poilus".
Fouler le champ de bataille
La forêt de Verdun a été plantée sur l'ancien champ de bataille.

À peine le temps de poser ses valises à Verdun que l’on file dans la forêt domaniale, située aux portes de la ville, pour un grand bol d’air et d’histoire. Créée au lendemain de la guerre, sur l’ancien champ de bataille, elle a eu la lourde tâche de panser les plaies de cette terre meurtrie. Recouvrant près de 10 000 hectares, cette forêt est un vrai musée à ciel ouvert avec pas moins de 80 sites historiques datant de la Grande Guerre ou construits en mémoire des combattants.

Endosser l'uniforme
Au Mémorial de Verdun, on se glisse dans la peau d'un soldat.

S’il ne fallait en visiter qu'un, ce serait sans doute celui-ci. Voulu par les anciens combattants de Verdun, le mémorial, entièrement renouvelé et agrandi en 2016, plonge le visiteur dans la peau d’un soldat, lui permettant ainsi de ressentir et comprendre cette bataille, à l’endroit même où elle se déroula il y a plus d’un siècle. On ne manque pas au dernier étage d’admirer la vue sur la forêt qui s’étend à nos pieds.

Mémorial de Verdun (Lien externe)

Se recueillir à Douaumont
La place forte de Douaumont a été l'un des enjeux de la bataille de Verdun.

On poursuit la découverte de la forêt au fort de Douaumont. Plus puissant ouvrage de la place forte, ce fort, pris par les Allemands quelques jours seulement après le début de la bataille, est le symbole de Verdun. Non loin de là, l’Ossuaire de Douaumont rend hommage aux soldats français et allemands tombés sur le champ de bataille.

Fort de Douaumont (Lien externe)
Ossuaire de Douaumont (Lien externe)

Dîner à la cantine
L'hôtel a pris ses quartiers dans l'ancien mess des officiers.

L’immersion se poursuit à Verdun où l’on passe la nuit dans l’ancien mess des officiers. Cette ancienne cantine militaire installée dans une bâtisse du XIXe siècle, située sur les rives de la Meuse, est aujourd’hui un hôtel quatre étoiles baptisé les Jardins du Mess. On profite de son espace bien-être et de sa table, Le Cercle du Mess, pour reprendre des forces après cette première journée de découverte.

Hôtel Les Jardins du Mess (Lien externe)

Descendre sous terre
La Citadelle de Verdun était une véritable ville souterraine pour les soldats à l'arrière du front.

La journée commence sous terre, à la Citadelle souterraine de Verdun. On embarque à bord d’une nacelle audioguidée pour découvrir la vie dans cette base logistique où se croisent les Poilus revenant du front et ceux partant au combat.

Citadelle souterraine de Verdun (Lien externe)

Élargir son horizon
Le Centre Mondial de la Paix se trouve dans l'ancien palais épiscopal de Verdun.

Retour à l’air libre et direction le Centre mondial de la Paix, dans le centre de Verdun, qui accueille jusqu’à la fin de l’année l’exposition "Que reste-t-il de la Grande Guerre ?" Une ouverture sur le XXe siècle pour mieux comprendre les conséquences de ce conflit mondial.

Centre mondial de la Paix (Lien externe)

Prendre un fort d’assaut
L'Ouvrage de la Falouse présente une reconstitution d'une tranchée de 1916.

À quelques kilomètres de Verdun, l’Ouvrage de la Falouse a résisté aux bombardements. On peut donc toujours y voir les tourelles qui ont accueilli mitrailleuses et canons ainsi qu’une guérite d’infanterie. La vie à l’arrière du front y est également reconstituée dans une tranchée de 150 m de long.

Ouvrage de la Falouse (Lien externe)

Finir sur une note sucrée
La ville de Verdun est le berceau de la dragée.

Impossible de terminer son séjour sans passer par la boutique La Dragée de Verdun. La Maison Braquier, dont l’usine a été entièrement détruite lors de la bataille de Verdun, fabrique cette confiserie depuis 1783. Entre la dragée aux amandes, celle fourrée au chocolat ou encore celle qui change de couleur dans la bouche, le plus difficile sera de choisir !

Dragées Braquier (Lien externe)

Se rendre à Verdun, en Lorraine