Que faire à Saint-Martin ?

Saint-Martin est sur le chemin de la reconstruction. La "Friendly Island" a en effet subi le passage de l'ouragan Irma dans la nuit du 5 au 6 septembre 2017. L'île a été mise à mal par ce phénomène naturel d'une puissance inédite, mais elle donne des signes de redémarrage et met tout en oeuvre pour pouvoir accueillir à nouveau les visiteurs en 2018. Plus d'informations sur le site internet et les réseaux sociaux de l'Office de Tourisme de Saint-Martin (liens en fin d'article).

Vous le savez certainement mais Saint-Martin est franco-hollandaise. Cette petite île de 86 km² offre 37 plages de sable blanc et plus de 300 restaurants, ce qui lui confère le statut de capitale de la gastronomie caribéenne. Saint-Martin, c’est aussi une population riche de 110 nationalités différentes. Prêt à faire de belles rencontres  ?

Les visites à ne pas manquer à Saint-Martin


• Le sentier des Froussards qui relie l’anse Marcel à Cul de Sac

Entre l’Anse Marcel et la plage de Grandes Cayes, via la plage déserte de Petites Cayes, on parcourt en deux heures et demie les 4,5 kilomètres du sentier des Froussards, dernier massif forestier littoral intact de l’île.

• Le Fort Louis

Le Fort Louis a été construit en 1789 sous l'impulsion de Jean Sebastien de Durat, alors gouverneur de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, pour le Roi de France. Sa vocation première était de défendre les entrepôts du port de Marigot, où étaient stockées les récoltes (sel, café, sucre de canne, rhum), souvent attaquées par les pillards anglais.

• La ferme aux papillons

Dans un cadre tropical, cette sphère de 900 m² abrite des centaines de spécimens de papillons venus des quatre coins de la planète. Les amoureux de la nature et tous les curieux ne manqueront pas de visiter ce lieu incontournable, situé sur la Route du Galion.

• Le village de Grand Case

Devenu capitale de la gastronomie de l’île, le village de Grand Case a conservé toute son authenticité, notamment dans l'habitat. De nombreux restaurants sont installés dans les petites cases traditionnelles typiques et dans les dernières maisons à gaulettes, encore présentes sur l'île.

• La Loterie Farm située au pied du pic Paradis

Au pied du Pic Paradis qui culmine à 424 mètres, se trouve la Loterie Farm, une ancienne sucrerie construite en 1773 qui cessa toute activité en 1855. C’est un véritable joyau tropical où espèces végétales et animales sont répertoriées et précieusement protégées.

• La sucrerie Spring

Située au sud ouest de Marigot, la Sucrerie Spring, aujourd’hui en ruine, tire son nom d'une source qui se trouve à proximité. La production de sucre y fut lancée en 1772, par des négociants de Guadeloupe. Pendant un siècle, elle produisit une importante quantité de sucre et de rhum.

• L'îlet de Pinel

Cet îlot inclus dans la réserve naturelle Saint-Martin est un haut lieu du tourisme. Malheureusement ce coin de paradis est souvent envahi. Il redevient désert à 16h30 chaque jour, après le départ de la dernière navette… La circulation des jet‐skis et la pêche y sont interdites.

• La baie aux Prunes

Située entre la pointe du Canonnier et la falaise aux Oiseaux, Baie aux Prunes est peu fréquentée car peu connue. Sa magnifique plage sauvage recouvre deux facettes, selon le temps : par mer calme, masque, palmes et tuba s'imposent et en cas de houle, les surfeurs sont aux anges....

• Marigot

Le principal bourg de la partie française, doit son nom aux nombreux marécages qui s'y trouvaient autrefois. Avec la canne à sucre, Marigot connut un essor rapide au cours du 18e siècle et devint la capitale de la partie française. Une jolie promenade part de la Marina Fort Louis jusqu'au cimetière, en passant par le marché au vent.

• La baie orientale

La « St-Tropez des Caraïbes » se remet doucement des ravages de l’ouragan Irma. La plus longue plage de l'île et son eau turquoise est idéale pour le farniente ou la pratique de nombreux sports nautiques. Il y règne une ambiance joyeuse, à la fois branchée et très conviviale, qui ravit tant les familles que les amoureux de fêtes endiablées.

Les activités incontournables à Saint-Martin


• Observer les poissons dans les nombreux récifs coralliens

Les récifs coralliens protègent la côte de la houle et servent de garde-manger, de refuge et de nurserie à des milliers d’espèces. Un suivi scientifique des fonds marins a été mis en place dans la Réserve naturelle de Saint-Martin depuis 2007.

• Déjeuner les pieds dans le sable à Baie rouge

C’est à la couleur de son sable rosé que la Baie Rouge doit son nom. Sa plage animée et agréable est l’une des plus belles Saint-Martin. Elle est populaire car il est possible d’y déjeuner les pieds dans le sable, dans l'un des petits restaurants de plage.

• Randonner au sommet du pic Paradis

L’accès au sommet du Pic Paradis à 424 mètres, point culminant de l'île, offre une magnifique vue panoramique sur l'ensemble de Saint-Martin et sur les îles voisines. En le franchissant à pied, on côtoie une flore tropicale luxuriante. C’est le point de départ de nombreux sentiers de randonnée.

• Faire du lèche-vitrine dans les rues colorées de Marigot

À Marigot, entre deux séances à la plage ou en fin de journée, on vient se promener autour de la marina pour admirer les yachts à quai, et on flâne dans les rues impeccables du petit centre-ville pour faire du lèche-vitrine, avant la sieste ou le dîner.

• Vivre la vie carnavalesque de Saint-Martin en début d’année

En février/mars chaque année, le carnaval de Saint-Martin est un moment très festif où les habitants sortent déguisés, masqués et maquillés,et se retrouvent pour chanter et danser dans les rues, au gré de la musique folklorique autour d’une parade. Côté hollandais, le carnaval a lieu en avril.

• S'émerveiller au cœur des 5 écosystèmes préservés entre récifs coralliens et forêt sèche :

La Réserve naturelle de Saint-Martin préserve ses 5 principaux écosystèmes : les récifs, les herbiers de phanérogames, la mangrove, les étangs et la forêt sèche littorale. Plus d'un millier d'espèces végétales et animales ont été recensées à ce jour et les inventaires se poursuivent...

• Déguster des mets traditionnels cuits au barbecue dans un lolo

Les lolos de Saint-Martin sont les petits restaurants traditionnels très prisés où l’on cuisine sur des barbecues de fortune installés en plein-air. Ce nom vient du lot, l’unité de vente utilisée depuis toujours dans ces échoppes.

• Partir à la recherche de la plage des Amoureux, la plus petite plage de l'île

Il est difficile de trouver la plage des Amoureux accessible uniquement par la mer et nichée dans la côte rocheuse de la Pointe Arago. C’est la plus petite plage de Saint-Martin, elle ne peut accueillir plus de deux personnes à la fois ! D’où son nom...

• Découvrir la mangrove dans un kayak à fond transparent

Depuis la plage de Galion, une excursion de 2 heures en kayak vous permettra d’explorer les forêts de mangroves de Saint-Martin. C’est la meilleure façon de découvrir l'écosystème diversifié de la région avec diverses espèces végétales et animales, comme des iguanes, des aigrettes et des hérons...

• Faire de la planche à voile dans la baie Nettlé

L’île de Saint-Martin offre des conditions climatiques idéales tout au long de l'année pour découvrir ou se perfectionner aux différents sports nautiques : surf, stand up, paddle, kite surf, windsurf, planche à voile). Faites-en l’expérience !

QUE GOÛTER

• Des langoustes grillées
• Des johnny cakes
• Un oxtail stew
• Le locri
• Le vivaneau
• Le thazar
• Le lambi
• Les raisiniers de bord de mer
• Le guavaberry
• Le poulet boucané

QUE RAPPORTER

• Du parfum Tijon
• Des épices
• Du colombo
• Des paniers en feuilles de bananier
• Un madras
• Des rhums arrangés
• Des produits de luxe sans se ruiner

Se rendre à Saint-Martin 

Aller
plus loin