Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

5 clés pour comprendre le château de Versailles

Le Grand Trianon, palais de marbre rose et de porphyre, un incontournable du parc du château de Versailles.
Saviez-vous que le château de Versailles compte 2 300 salles sur 63 154 m2 ! Un chiffre faramineux, reflet de l’ampleur de ce domaine unique classé au patrimoine mondial par l’Unesco.

Né pavillon de chasse sous Louis XIII, transformé en un fastueux palais par le roi Louis XIV, puis devenu musée de l’Histoire de France sous Louis-Philippe, la magnificence du château de Versailles est si monumentale qu’un fil rouge peut être utile pour la décoder. Suivez le guide.

Galerie des Glaces, quand un couloir se fait œuvre d’art
La galerie des Glaces et ses lustres majestueux.

Emblématique avec ses 73 mètres de long, ses 357 miroirs et son plafond à la gloire du Roi-Soleil, la galerie des Glaces n’était en réalité du temps de Louis XIV qu’un lieu de passage où se pressaient courtisans et visiteurs. A de rares occasions, Louis XIV y a reçu des invités illustres, comme le doge de Gênes en 1685. Pour l’occasion, une incroyable mise en scène avait été organisée : le roi siégeait sur son trône à une extrémité et des gradins avaient été installés pour le public. Occasionnellement, ce fut aussi une salle de bal comme en 1745 lors du « bal des Ifs » avec Louis XV déguisé en arbre !

Petites soirées entre amis dans le grand appartement du roi

« Le grand appartement du roi » était en fait l’appartement d’apparat de Louis XIV. D’où le faste de ses sept salons en enfilade, dont le dernier, dédié à Apollon accueillait le trône d’argent du roi. Les autres salons servaient aussi de cadre aux « soirées d’appartement » : on écoutait de la musique et on dansait dans le salon de Mars, on jouait au billard dans le salon de Diane, y compris sa Majesté qui excellait à ce jeu, et on sirotait vins, liqueurs et rafraîchissements dans le bien nommé salon de l’Abondance !

Un jardin de sculptures
Le Nôtre, célèbre jardinier de Louis XIV a disséminé 221 sculptures dans le parc du château de Versailles.

Le célèbre jardin dessiné par André Le Nôtre est aussi le plus grand musée au monde de sculptures en plein air avec 221 œuvres. Dominées par les grandes figures de la mythologie gréco-romaine, elles ponctuent les allées comme le Tapis vert et ses 12 statues, les fontaines, les bassins dont le fameux bassin du Dragon et son jet d’eau de 27 mètres de haut ! Sans oublier les bosquets où depuis 10 ans, l’art contemporain s’invite en contrepoint.

Les Écuries royales : l’écrin des Carrosses

Près de 1 500 hommes travaillaient au XVIIIe siècle aux Ecuries royales, où trône dans la Galerie des Carrosses l’extraordinaire collection réunie par Louis-Philippe. Le clou du spectacle est le trône du sacre de Charles X, - 4 tonnes de bronze doré - mais d’autres « voitures » livrent d’inédits témoignages comme le mini-carrosse du Dauphin, fils de Louis XVI mort à 10 ans. On y trouve même les traineaux utilisés pour les courses sur la neige qui amusaient la cour de Versailles.

Le Grand Trianon : livre d’or de l’Histoire de France
La chambre de l’Impératrice, au coeur du Grand Trianon.

« Petit palais de marbre rose et de porphyre » selon son architecte, le Grand Trianon date du règne de Louis XIV mais le mobilier pour l’essentiel du Premier Empire ! C’est l’un des nombreux télescopages historiques de ce petit bijou. Dans la chambre de l’Impératrice qui fut aussi celle de Louis XIV, trône le lit de mort de Louis XVIII. Et le « petit appartement » aménagé sous Louis XV, occupé parfois par Napoléon ou par le roi Louis-Philippe, a aussi été prisé des favorites, Mme de Maintenon pour Louis XIV et Mme de Pompadour pour Louis XV.

Se rendre au château de Versailles