Escapade perchée dans les villages de l'Arrière-pays niçois

À l’ombre des mondanités de la Côte d’Azur, l’Arrière-pays niçois respire la quiétude. Ancrés dans la roche, ces villages surélevés chargés d’histoire sont tous dotés d’un tempérament singulier. Éparpillés au milieu des mimosas, vignes et oliveraies, ils enthousiasment les puristes de l’authentique. À bicyclette ou à la force des pieds. Et si on s’y promenait ?

Il y a d’abord le Vieux-Cagnes, parenthèse hors du temps

Voir cette publication sur Instagram

Cagnes sur Mer. By @renatahaidlephoto

Une publication partagée par French Riviera Guide (@frenchrivieraguide) le

Un village perché peu connu et ô combien mignon. Classé site historique en 1948, le bourg médiéval désigné "Haut de Cagnes (Lien externe) " constitue la partie historique de la ville de Cagnes-sur-Mer. On le reconnaît notamment à ses jolies ruelles pentues, étroites et pavées de galets, ses escaliers en fleurs et ses points de vue imprenables sur la méditerranée et le parc du Mercantour. Ici, nul besoin de vous dire que le temps s’arrête. Petit faible pour l’église Saint-Pierre et Saint-Paul ainsi que pour la chapelle Notre Dame de la Protection.

Fayence et Tourrettes, deux pittoresques villages main dans la main

Tous deux voisins, à peine séparés d’une centaine de mètres, ces deux villages du Var représentent là encore deux trésors cachés incontournables de la côte. Hissés à flanc de colline, ils tutoient presque la ville de Fréjus, situé pourtant à 30 km. Si on aime le petit bourg de Fayence (Lien externe) pour son identité provençale typique, son vieux lavoir, sa jolie chapelle romane Notre-Dame des Cyprès et son splendide panorama 360° sur le paysage azuréen, on fond pour l’âme artistique de Tourrettes (Lien externe) . Car, entre ses escaliers aux rampes multi-centenaires, les rues sont jonchées d’œuvres de créateurs locaux : céramiques, peintures, sculptures… Tout y est. Et tout est beau.

Seillans, l’un des plus beaux villages de France

C’est sûrement la plus grande fierté de l’arrière-pays niçois. À quelques kilomètres de Fayence, Seillans incarne là encore le village provençal typique. Avec ses placettes ombragées (la place du Thouron notamment), ses maisons étagées, ses fontaines rafraichissantes, sa porte sarrasine… À noter que le village de Seillans (Lien externe) abrite aussi de nombreuses collections du peintre Max Ernst, qui a choisi de vivre ses derniers soupirs ici.

Bagnols et Saint-Paul, le moment de la forêt varoise

Place à l’éveil des sens à Bagnols (Lien externe) et Saint-Paul-en-forêt (Lien externe) . Ces deux villages étant une ode à la nature. Perchés à 300 m d’altitude, sur les contreforts du massif de l’Estérel, ils sont bordés par des pins d’Alep, des chênes blancs et chênes-lièges. L’occasion pour les amoureux de sentiers pédestres de s’y aventurer et de décompresser à l’ombre des feuilles. En témoigne Saint-Paul-en-Forêt, qui est le point de départ de nombreuses promenades boisées. En sortant du village, sachez que la trempette est également de mise dans le joli lac du Rioutouard.

Mons, gardien du pays de Fayence

Assurément le village le plus haut de tout le Canton. 814 m au compteur, s’il vous plaît ! Il parait même que, sous un ciel bleu et un soleil au zénith, on peut y apercevoir la silhouette escarpée de la Corse. Classé en tant que "Village de caractère", Mons (Lien externe) est un must pour flâner sur la Place St Sebastien, admirer le point de vue grandiose sur la Méditerranée, scruter ses bâtisses en ferronnerie sans oublier de descendre du côté de l’impressionnante roche taillée. Petit bonus en sortant : s’enfoncer, si possible, dans les gorges de la Siagne, à la frontière des Alpes-Maritimes.

Callian, un escargot sur la colline

En revenant de Mons, on s’octroie un détour par Callian (Lien externe) . Disposé en colimaçon autour de son élégant château féodal Goerg, le village perché à 325 m d’altitude est connu pour abriter un cochon-fétiche au pied de l’horloge du castel médiéval. En plus, cette « star » du bourg a été institué par Henri Bifaut, un sculpteur belge dans les années 1970-1980. Si vous passez par là, il faudra donc veiller à toucher du bout des doigts le groin porte-bonheur de l’animal…

Montauroux, vacances au ralenti au bord de l’eau

Sur la plaine de Fayence, non loin des gorges de la Siagne se trouve "la station verte de vacances" Montauroux (Lien externe) . Son signe distinctif : ses murs habillés de panneaux de bois peint, autrefois propriété du couturier Christian Dior. Le bourg médiéval s’y apprécie au ralenti, en traversant notamment son centre ancien, en visitant la chapelle Saint-Barthélemy et en se laissant happer par l’infinie beauté du lac de Saint-Cassien, pure réserve de biodiversité. Idéal d’ailleurs pour pêcher, se baigner et se reposer à l’ombre de ses criques.

Tanneron, reine du mimosa

C’est sur la Route du Mimosa, sur ce bout d’Estérel, dans le massif du Tanneron (Lien externe) , que l’on voit la vie en jaune. De mi-décembre à mars, le bouton d’or y est partout (2200 ha). Ce qui en fait le plus vaste bout de terre arboré de mimosas cultivés en France. Un tableau éclatant de couleurs, les senteurs en plus.

Recommandations et conseils :
Pour découvrir chacun de ces villages, l'idéal sera d'organiser un parcours de randonnée pendant lequel vous profiterez des délices des restaurateurs locaux. Cependant, une escapade en vélo est également possible. Dans chaque cas, prenez le temps et admirez les paysages magnifiques qui s'offrent à vous.

Nice, Côte d'Azur 

Nice, Côte d'Azur