À vélo sur la mythique route des cols dans les Pyrénées

Inspiration

Eco-DurablePyrénéesVélotourismeNature et Activités OutdoorMontagne Été

Un couple de cyclistes dans les Pyrénées
© © Adobe Stock - Goodluz - Un couple de cyclistes dans les Pyrénées

Temps de lecture: 0 minPublié le 26 octobre 2023

Lancez-vous un nouveau défi : cet été, partez dans les Pyrénées découvrir la mythique route des cols à vélo ! Cirque de Gavarnie, lac de Génos-Loudenvielle, Pic du Midi… prenez le temps de vous émerveiller. Après tout, il ne s’agit pas de faire la course !

1er jour : le lac de Génos-Loudenvielle

Le lac de Génos-Loudenvielle dans les Pyrénées
© © Alain BASCHENIS - OT Vallée du Louron - Le lac de Génos-Loudenvielle dans les Pyrénées

Pour le premier arrêt de votre tour à vélo, optez pour le lac de Génos-Loudenvielle dans la Vallée du Louron. Prévoyez de quoi pique-niquer au bord de l’eau, après avoir piqué une tête dans le lac, ou continuez à pédaler avec un tour de pédalo ! Il est aussi possible de faire le tour du lac à pied, grâce aux nombreux petits sentiers qui l’entourent. Prévoyez votre appareil photo et de la crème solaire ! Sinon, installez-vous confortablement sur l’herbe ou sur un banc pour simplement admirer le panorama offert par la rencontre de la montagne, des forêts et du lac, dans des nuances de beige, de vert et de bleu. C’est à couper le souffle !

La Vallée du Louron

2e jour : la Réserve naturelle nationale du Néouvielle aux 70 lacs

La Réserve naturelle nationale du Néouvielle aux 70 lacs, dans les Pyrénées
© © Shutterstock - La Réserve naturelle nationale du Néouvielle aux 70 lacs, dans les Pyrénées

Faites une nouvelle halte au cœur de l’une des premières réserves naturelles créées en France, en 1936 : la Réserve naturelle nationale du Néouvielle. Elle doit sa réputation à la beauté de ses lacs, au nombre de 70, et de leurs eaux cristallines. Les randonneurs, cyclistes et amoureux de la nature, s’y retrouvent aussi pour admirer les arêtes granitiques, les marmottes et les massifs de pins à crochets immenses et imposants. Ici, c’est toute la richesse et la beauté de la biodiversité des Pyrénées qui s’exprime.

Les lacs des Pyrénées

3e jour : le col du Tourmalet

Un cycliste au col du Tourmalet dans les Pyrénées
© © Shutterstock - Un cycliste au col du Tourmalet dans les Pyrénées

Impossible de passer par les Pyrénées sans vous arrêter au Tourmalet ! Ce col est l’un des plus grands symboles du Tour de France, connu dans le monde entier. Haut de 2 115 mètres, il offre une vue panoramique sur les vallées du Bastan et de Gripp. Niché au pied du Pic du Midi de Bigorre, qui, lui, culmine à 2 877 mètres d’altitude, ce site exceptionnel domine la chaîne des Pyrénées. Vous pourrez d’ailleurs vous accorder un petit tour en téléphérique pour visiter le planétarium et l’observatoire qui y sont installés. Attention aux coups de soleil !

Destination Tourmalet-Pic du Midi de Bigorre

4e jour : le cirque de Gavarnie

Le cirque de Gavarnie dans les Pyrénées
© © Shutterstock - Le cirque de Gavarnie dans les Pyrénées

Après le Tourmalet, vous devez absolument faire une escale au cirque de Gavarnie, situé au cœur du Parc national des Pyrénées. Classé au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco depuis 1997, pour sa richesse tant culturelle que naturelle, ce site spectaculaire est l’un des plus grands cirques glaciaires d’Europe. Outre ses sommets enneigés, le cirque de Gavarnie est réputé pour sa grande cascade haute de plus de 420 mètres. On y croise de nombreux randonneurs, venus admirer les nuances de la pierre, du calcaire et des végétaux, mais aussi des aigles et des marmottes. Cet endroit incontournable des Pyrénées est juste grandiose, alors accordez-vous une pause bien méritée dans votre périple à vélo pour le contempler !

Le Cirque de Gavarnie

5e jour : le Parc animalier des Pyrénées

Un ours du Parc animalier des Pyrénées
© © Parc Animalier des Pyrénées - Un ours du Parc animalier des Pyrénées

Quoi de mieux pour conclure votre épopée à vélo qu’une halte dans le Parc animalier des Pyrénées ? Situé à Argelès-Gazost, il abrite, sur 14 hectares, plus de 120 espèces sauvages, des ours aux loups, des vautours aux loutres, des chiens de prairie aux bouquetins, des cerfs aux perroquets, sans oublier la mascotte locale : la marmotte. Si vous avez toujours rêvé d’approcher les marmottes, sachez que vous pourrez les nourrir aux côtés des soigneurs, à l’intérieur de leur enclos. Le parc a soufflé ses 20 bougies en 2019 et a créé, pour l’occasion, un nouvel écolodge dans lequel peuvent séjourner les visiteurs. Ils auront alors la chance de se réveiller face aux petits habitants du parc : le paradis !

Parc animalier des Pyrénées

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus