Saveurs d'automne dans le Parc National de Forêts, entre Champagne et Bourgogne

Inspiration

BourgogneLa ChampagneGastronomie et VinNature et Activités Outdoor

Parc National de Forêts, entre Champagne et Bourgogne
© Matthieu Delcamp - Parc National de Forêts, entre Champagne et Bourgogne

Temps de lecture: 0 minPublié le 11 mars 2024

Dans le Parc National de Forêts, truffes, champignons, fromages et même un banal jus de pomme ont goût de trésors retrouvés. On les découvre au pied de 50 millions d’arbres, dans les abbayes millénaires ou les villages en pierres claires, le long des allées cavalières ou des nombreuses rivières. Ici, l’Est et la Bourgogne, la Haute-Marne et la Côte d’Or s’entendent pour le meilleur. En automne, lorsque les érables virent jaune, rouge et or au milieu des hêtres, frênes et alisiers, le temps des gourmandises est venu.

Caver la truffe à Bure-les-Templiers

Truffe noire
© CDT Haute-Marne / Adobe Stock - Truffe noire

Moins célèbre que la truffe noire, la truffe de Bourgogne ou de Champagne est tout aussi délicate à déterrer. Mais à la différence de tuber melanosporum, tuber incinatum se déniche aussi à l’état sauvage sous les arbres des futaies. Fabrice Bret, Christine et Jean-Charles Dupaty, trufficulteurs dans le superbe village médiéval de Bure-les-Templiers, emmènent les visiteurs participer à la traque en saison, de septembre à décembre. Que d’aboiements quand les chiens dénichent une pépite. Le délicat goût de noisette de la truffe grise se révèle lors de la dégustation qui suit le cavage, ou à la table, exquise, du restaurant du village, le Sabot de Vénus.

Démonstration de cavage et dégustation à réserver auprès de l'Office de Tourisme du Châtillonnais Restaurant Le sabot de Vénus

Déguster un jus de pommes rare à l’abbaye d’Auberive.

L’abbaye d’Auberive.
© CDT Haute-Marne - L’abbaye d’Auberive.

Voulez-vous rapporter du plus récent Parc National de France métropolitaine une œuvre rare ? Roulez, pédalez ou chevauchez jusqu’à l’abbaye d’Auberive. Fondée en 1135 par les moines cisterciens, elle est célèbre pour sa remarquable collection d’art contemporain, mais aussi pour avoir emprisonné Louise Michel. Peut-être la Communarde trouvait-elle le repos en regardant la prairie de l’abbaye, traversée par l’Aube. De vieux pommiers tordent leurs troncs aux côtés des sculptures. Entretenus par l’association les Croqueurs de Pommes, ces vergers conservatoires produisent les bonnes années 1500 litres de jus de pommes bio, exclusivement vendu sur place.

Abbaye Auberive

Tout apprendre sur le langres à Vaux sous Aubigny

Fromage Langres
© CDT Haute-Marne - Fromage Langres

Le plateau de Langres, château d’eau sillonné de sources –l’Aube, l’Ource, la Seine…- constitue la partie orientale du Parc National de Forêts. Il a donné son nom à un crémeux palet orange doté d’une AOP. Au cœur de la Fromagerie Germain, un couloir de découverte permet de comprendre la fabrication de ce petit fromage. On s’approvisionne à la boutique en produits locaux et hop, on va pique-niquer dans les rafraîchissantes gorges de la Vingeanne.

Fromagerie Germain

Boire une tisane en bord de Seine

Vue sur l'eau depuis le café associatif les Z'uns possible
© aliettedc - Vue sur l'eau depuis le café associatif les Z'uns possible

Le beau village de Chamesson abrite la première terrasse au bord de la Seine, qui prend sa source non loin… Etroit et paisible, le fleuve forme un long méandre sous un charmant pont de pierres. Loin de cette vue bucolique, l’intérieur du café associatif, les Z'uns possible, révèle les obsessions et le travail du plasticien Fabien Ansault. Les salons en enfilade de cette petite maison des bords de fleuve, attenante à son atelier, sont un vrai cabinet de curiosités : tableaux, livres, animaux naturalisés, "bois caressés" ramassés dans la Seine se côtoient en une jungle érudite et farceuse. L’endroit idéal pour oublier le temps avec une tisane du jardin.

Café des Z'uns possible

Goûter les fruits oubliés de Montigny-sur-Aube

 Montigny-sur-Aube
© Côte-d'Or Tourisme - Montigny-sur-Aube

Ce château est un des plus gourmands de France ! D’ailleurs, le président américain Harry Truman s’attarda dans son corps de logis Renaissance. On ne sait ce qu’on préfère dans les espaces ouverts à la visite : la figueraie et ses sept variétés de figuiers ? Les neuf jardins, dont un se consacre exclusivement aux fruits rouges ? Ou les vergers-potagers du 19e siècle ? Ils abritent plus de 250 arbres fruitiers aux branches chargées de variétés oubliées. On les déguste sur place, avec les légumes du potager à l’une des tables de la ferme-auberge ou à l’ombre des arbres du parc.

Château de Montigny

Arpenter la route du crémant de Bourgogne

Le jardin de Bacchus de l'oenocentre Ampélopsis
© Marie Salomon - OTPC - Le jardin de Bacchus de l'oenocentre Ampélopsis

Quel symbole pour une route du vin ! Le vase de Vix pouvait en contenir 1400 litres dans ses parois de bronze. Il est le joyau du trésor de Vix, qui présente à Châtillon-sur-Seine le résultat des fouilles de la tombe d’une princesse du VIe siècle. Après un temps d’absence, les vignes recommencent à tapisser les coteaux. A l’orée du Parc, la Route du Crémant AOP de Bourgogne sillonne le Châtillonnais en proposant quelques belles haltes. Au jardin du Domaine Brigand, par exemple, où poussent des ceps de 120 cépages différents. On grappille un grain avant de découvrir l’Oenocentre Ampelopsis et ses sept salles gorgées d’outils liés au monde viticole.

Route du Crémant du Châtillonnais Musée du Pays Châtillonnais – Trésor de Vix Domaine Brigand

S’offrir une soirée étoilée à Courban

Vue extérieure du restaurant le soir
© Château de Courban - Vue extérieure du restaurant le soir

Couverte de lierres, cette maison bourgeoise entourée de vignes a un charme fou. Le propriétaire, ex-décorateur, a aménagé les 24 chambres dans un style campagne chic avec des armoires tendues de tissu et des baignoires sur pied. Après avoir pris un verre devant la cheminée, on se régale de la cuisine du chef Nicolas Thomas qui sait exploiter à merveille les délices de la région, des lentilles roses aux cèpes des forêts. Un repas que l'on conclut par un tour à L'Orangerie du Parc.

Château de Courban

Par Aliette de Crozet

Quand on est curieuse et gourmande, arpenter la France c’est du bon sens.

Voir plus