Rudy Ricciotti, rencontre avec un orfèvre du béton

Inspiration

ParisCulture et patrimoineSavoir-faire et ShoppingVilles

Rudy Ricciotti y la Manufacture de la mode de Chanel.
© Agence Rudy Ricciotti / Retrato de Habermacher - Rudy Ricciotti y la Manufacture de la mode de Chanel.

Temps de lecture: 0 minPublié le 6 mars 2024

Depuis 2022, au niveau de la porte d'Aubervilliers à Paris, le bâtiment de la Manufacture de la mode de Chanel 19M accueille l’atelier des 600 artisans participant au rayonnement de la célèbre marque. À la conception de ce triangle ouvert enveloppé d’une chrysalide de fils de béton fibré, l’architecte Rudy Ricciotti n’a rien d’un néophyte. Pour lui qui a déjà de nombreuses réalisations parisiennes à son actif, comme le Département des Arts de l’Islam au Louvre, l’architecture parisienne est à la fois conservatrice et novatrice. Nous l’avions rencontré au cours du chantier de construction du 19M pour parler architecture, bien sûr, mais aussi mode et artisanat. Retour sur cette interview qui en dit long sur sa conception du métier d’architecte.

La Manufacture de la mode de Chanel est en pleine construction. Quand pourra-t-on admirer ces bâtiments que vous avez conçus?

À l'horizon 2020. Pour l'instant, on en est encore aux fondations. Vous pourrez bientôt admirer l'ensemble des bâtiments, avec leur exosquelette blanc en béton fibré. L'endroit accueillera, sur 26.000 mètres carrés, quelque 600 artisans historiques qui réalisent les accessoires de mode de Chanel. Les uns sont spécialistes de la soie, les autres des perles ou des dorures et tous seront hébergés gratuitement sur le site, à la porte d'Aubervilliers. Ce sont des vieux métiers très fragiles, qui seront ainsi davantage protégés.

PARIS_AUBERVILLIERS_Manufacture de la Mode Chanel_Angle_Perspective_┬® Agence Rudy Ricciotti.jpg
© PARIS_AUBERVILLIERS_Manufacture de la Mode Chanel_Angle_Perspective_┬® Agence Rudy Ricciotti.jpg

Quel changement avec cet écrin, sorti de terre dans un site en mutation...

J'ai d'abord conçu ce bâtiment ultra innovant pour ceux qui vont y travailler. Il s'agit de leur offrir les meilleures conditions de vie possible, avec notamment un très grand confort lumineux, thermique, accoustique. Au cœur de l'édifice, sur cinq niveaux, les artisans bénéficieront aussi d'un jardin en pleine terre, accessible depuis les coursives. Les façades seront enveloppées d'une chrysalide de fils de béton tendus, évoquant la métaphore textile du lieu. Au final, le caractère technologique extrême de cette réalisation fera écho à la complexité technique et savante des métiers de la mode.

Dans la capitale, vous avez aussi conçu le stade de rugby Jean-Bouin, un ilot d'immeubles à proximité de la bibliothèque François-Mitterrand, le Département des Arts de l'Islam au Louvre... Y a-t-il une ligne directrice, une signature Rudy Ricciotti ?

Absolument pas. Chaque projet a une sensibilité autonome. Il se rattache à un contexte, une spatialité, un fragment de territoire… La seule chose qui rassemble toutes mes réalisations, c'est l'attention que je porte aux métiers. Derrière chacune, il y a un énorme travail de main-d'œuvre. J'attache la plus grande importance à défendre les savoir-faire des chaudronniers, maçons, coffreurs, grutiers, couvreurs, ferrailleurs. Car la main-d'œuvre qualifiée est porteuse de mémoire et de cohésion sociale. Avant la seconde guerre mondiale, on avait besoin de 100 mots pour décrire une façade. Mais avec l'essor de l'architecture néo-moderne, consumériste, on n'en a plus besoin que de deux ou trois. Les bâtiments "codes barres", prêts à consommer, nous ont fait perdre 90 % des savoirs et des noms de métiers. C'est tragique.

Paris_Louvre_22_Cour Visconti d'en haut_┬®Antoine Mongodin OPT.jpg
© Paris_Louvre_22_Cour Visconti d'en haut_┬®Antoine Mongodin OPT.jpg

D'un point de vue architectural, Paris est-elle une ville conservatrice ou innovante ?

Les deux ! La capitale est d'abord conservatrice car elle est dotée d'un patrimoine du XIXè siècle extraordinaire. C'est d'ailleurs très clairement ce qui fait son incroyable beauté. Mais elle est également contemporaine dans sa capacité à faire naître de nouveaux projets. Parmi les très belles réalisations récentes, on peut citer le nouveau palais de Justice créé par Renzo Piano à la porte de Clichy ou la Philharmonie de Jean Nouvel, au cœur du parc de la Villette. Mais il y a aussi des projets très novateurs au-delà du périphérique. Par exemple le bâtiment R&D d'EDF conçu par Francis Soler, du côté de Saclay. En ce qui me concerne, je peux citer un complexe sportif à Rueil-Malmaison, avec des colonnades qui lui donnent des airs de gigantesque temple, et un collège à Vitry-sur-Seine, dont le gymnase sera construit en béton de chanvre, ou encore une tour en béton tressé à Clichy-la-Garenne.


Recommandations et conseils Le 19M vous intrigue ? Bonne nouvelle, cet écrin Chanel est ouvert à tous. Vous pourrez y découvrir l’excellence des Métiers d’art de la Mode et de la décoration, grâce à une programmation artistique pluridisciplinaire, à l’occasion d’expositions, ateliers, conférences… Soucieux de s’intégrer parfaitement dans le territoire sur lequel il est implanté, ce bâtiment à la pointe de la technologie a également été conçu pour prendre soin de la qualité de vie des artisans qui y travaillent au quotidien et de leur environnement. Vous souhaitez vous y rendre pour découvrir les valeurs qui animent ce lieu ? Participez vous aussi, à votre échelle, à ce projet en prenant soin de la qualité de l’air de la capitale et de son environnement en privilégiant les transports en commun ou solutions de mobilités douces pour découvrir ce site. Métro, RER, bus, tramway… vous avez l’embarras du choix. Belle immersion dans ce haut-lieu de l’univers de la mode où l’humain est au cœur !


En savoir plus - Rudy Ricciotti Architecte - Le 19M - 2 Place Skanderbeg, 75019 Paris - Préparez votre séjour à Paris

Par Stéphane Béchaux

Journaliste défricheur. J'aime explorer les coulisses, les bas-côtés, les arrière-cours. Et faire parler les autres de leur métier, de leurs passions.

Voir plus