Dans la Vallée du Rhône, une viticultrice qui n'a peur de rien

Entre biodynamie, cuvées emblématiques et respect de la terre, la viticultrice Christine Vernay a su marquer de son empreinte le domaine familial Georges Vernay qu’elle dirige depuis 20 ans, à Condrieu, au sud de Lyon. Son travail vient d’être salué par le Guide Vert 2020 de la Revue du Vin qui lui a attribué 3 étoiles, sa plus haute distinction. Portrait.

Elle est la première viticultrice de la Vallée du Rhône à recevoir cette distinction, et la seule femme récompensée cette année. À la tête du vignoble familial, à Condrieu, dont elle a repris les rênes il y a 20 ans, Christine Vernay a su imposer sa marque, tout en restant dans la continuité des valeurs transmises par son père Georges, et avant lui, son grand-père Francis.

Une pionnière de la biodynamie

Prendre soin de la terre, de la vigne et de ceux qui la travaillent, tel est le credo de cette femme passionnée. Des valeurs transmises de génération en génération qui la conduisent à se lancer dans la biodynamie bien avant l’heure, devenant ainsi l’une des figures de proue du mouvement responsable.

Les 24 hectares de vignes du domaine, répartis en cépage viognier et syrah, sont ainsi conduits en culture biologique depuis de nombreuses années. Une démarche rare dans la Vallée du Rhône où les vignobles implantés en forte pente ne facilitent pas la tâche des viticulteurs.

Condrieu, Côte Rôtie, Saint-Joseph...

Aux Coteau de Vernon et Chaillées de l’Enfer, les cuvées en Condrieu respectivement créées par Francis et Georges, Christine Vernay est venue ajouter Maison Rouge et Blonde du Seigneur, deux Côte Rôtie réputés qui perpétuent la renommée du domaine. Le Domaine Vernay produit également des Vins de Pays ainsi que des Saint-Joseph.

Désormais épaulée par son frère, Luc Vernay, Christine poursuit le travail de terrain. Ainsi il n’est pas rare de la voir arpenter régulièrement ses coteaux, vérifiant la santé des vignes ou jaugeant la nécessité de vendanger. Vient ensuite le travail en cave. Vinification, élevage, mise en bouteille, la viticultrice veille à chaque étape. "Je passe du temps dans ma cave, j’y prends soin de mes vins. Nos métiers nous éloigneraient vite. Mais pour qu’il raconte un jour une histoire, le vin demande aucune autre présence : l’attention qu’on lui porte, l’écoute qu’on lui offre, le temps de nous."

Un savoir-faire et un travail de tous les instants que reconnaît aujourd’hui le Guide Vert 2020 de la Revue du Vin en décernant trois étoiles à Christine Vernay. Une haute distinction accordée à seulement sept domaines pour cette 25e édition du guide.

Se rendre dans la vallée du Rhône, au sud de Lyon 

Aller
plus loin