Tahiti et ses îles : durables et désirables

Inspiration

Tahiti - Polynésie françaiseNature et Activités OutdoorCulture et patrimoineLittoral

De archipel van Tahiti: letterlijk en figuurlijk ‘wonderschoon’.
© Jim Winter - De archipel van Tahiti: letterlijk en figuurlijk ‘wonderschoon’.

Temps de lecture: 0 minPublié le 30 janvier 2024, mise à jour le 7 juin 2024

50 nuances de bleus, un lagon extraordinaire semé de motus et îlots sablonneux comme autant de grains de beauté, des atolls à fleur d’eau et de hautes montagnes volcaniques tapissées d’une luxuriante végétation... La Polynésie française possède l’un des environnements les plus spectaculaires au monde. Cinq archipels et 118 îles, dont Tahiti, composent ce jardin d’Eden, à parcourir de façon responsable, dans les effluves enivrants des fleurs de tiaré.

Naviguer sur le lagon à bord d’une pirogue traditionnelle

Les pirogues sont appelées "va’a" en maori.
© OT Tahiti - Les pirogues sont appelées "va’a" en maori.

Elles ont fière allure les pirogues qui font voguer les Polynésiens sur le Pacifique, depuis des siècles ! Appelées "va’a" en maori, elles doivent leur stabilité au balancier relié à la coque par deux bras en bois. On embarque donc en toute sécurité pour naviguer sur le lagon aux eaux si calmes et aux dégradés de bleus quasi-surnaturels. Cap sur un motu : pique-nique exotique et baignades sans modération. À pénétrer ainsi en douceur dans la carte postale, on sentirait presque le souffle du Mana, cette force sacrée qui habite toute chose en Polynésie, nous envelopper de sa bienfaisante énergie.

Plonger dans un océan de beauté à Fakarava

Fakarava fait partie de l’archipel des Tuamotu, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.
© Jim Winter - Fakarava fait partie de l’archipel des Tuamotu, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

Tous les amateurs de plongée rêvent de Fakarava, de s’immerger dans ce lagon paradisiaque de l’archipel des Tuamotu, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. En surface, des îlots poudrés de sable blanc font la farandole autour de l’atoll, sur un océan aux nuances de bleu quasi hypnotiques.

Sous l’eau, des milliers de poissons multicolores filent et se faufilent entre des têtes de coraux majestueux. Et à proximité des passes, des centaines de requins sont en vue. En maori, Fakarava signifie "beau" mais on manque de superlatifs pour décrire ces fonds marins, uniques au monde.

Plus à l’aise sur la terre ferme ? Découvrez des petits villages paisibles, des routes bordées de bougainvilliers et des églises de corail lumineuses… Vous êtes au paradis.

Surfer comme un Tahitien sur la vague de Teahupo’o

Aussi à l'aise qu'un Tahitien sur sa planche de surf.
© Steve Dickinson - Aussi à l'aise qu'un Tahitien sur sa planche de surf.

Et si vous essayiez ? Le surf fait partie du patrimoine de Tahiti et ses îles. Les Polynésiens apprennent à prendre la vague dès l’enfance. A défaut de faire aussi bien qu’eux, il est possible de s’initier partout dans l’archipel.

Débutant, amateur ou confirmé : à chaque niveau correspond son spot. La légendaire vague de Teahupo’o fera le bonheur des surfeurs aguerris. Par grosse houle, les rouleaux font décoller à plus de 4 mètres. Pour des tubes plus modestes, le calme de la baie de Papeno’o est idéal pour se lancer.

Visiter les fermes perlières de Manihi

L’archipel des Tuamotu est réputé pour ses huîtres et sa perliculture.
© OT Tahiti - L’archipel des Tuamotu est réputé pour ses huîtres et sa perliculture.

Comment naissent les perles noires polynésiennes dont on fait de si belles bagues ou boucles d’oreilles ? Pour le savoir, cap sur l’atoll de Manihi, dans l’archipel des Tuamotu, réputé dans le monde entier pour ses huîtres et sa perliculture. C’est dans les eaux cristallines de ce lagon enchanteur que la première ferme perlière polynésienne s’est installée en 1965. Plusieurs se visitent aujourd’hui, révélant les secrets des joyaux nacrés de l’océan façonnés dans un écrin de beauté.

Traverser l’histoire et le temps à la pointe Vénus

Le phare de la Pointe Vénus, sur l'île de Tahiti.
© Andrea Izzotti/Adobe Stock - Le phare de la Pointe Vénus, sur l'île de Tahiti.

Une plage de sable noir à Tahiti… On s’en étonnerait presque sauf à se rappeler que l’île au relief spectaculaire est volcanique. À la Pointe Venus, le cap le plus au nord de l’île, on se dépayse donc dans ce décor exotique baigné par une eau émeraude et dominé par un phare vieux de plus de 150 ans, le premier édifié dans le Pacifique sud. C’est ici, dans la baie de Matavai à quelques encablures de Papeete, que le Bounty et bien d’autres navires ont mouillé. Là aussi, que le capitaine Cook, le découvreur de Tahiti, a observé un beau jour de 1769 la planète Vénus passant devant le soleil.

Randonner de cascade en cascade dans la vallée de La Fara’ura

Le Mont Orohena, sur l'île de Tahiti.
© damedias/Adobe Stock - Le Mont Orohena, sur l'île de Tahiti.

Et si après les baignades de rêve dans le lagon, vous preniez de l’altitude ?

À Tahiti, la plus grande île de l’archipel, la randonnée s’impose pour s’immerger dans un océan de verdure. Les sommets majestueux des monts Orohena (2 241 m) et Aorai (2 066 m), la couronne ciselée du Diadème (1 321 m) dominent un paysage luxuriant creusé par de profondes vallées fluviales.

Le plus bel itinéraire ? Certainement celui dans la vallée de Fara’ura qui grimpe, de cascade en cascade, de piscine naturelle en vasque limpide, jusqu’à une chute d’eau vertigineuse de 180 m de hauteur. Marche, canyoning, bivouac… Oui, tout cela est possible aussi à Tahiti et ses îles !

Goûter au poisson cru à la tahitienne

Régalez-vous des différentes spécialités de poissons.
© Stéphane Mailion - Régalez-vous des différentes spécialités de poissons.

Les Polynésiens pêchent à la main, au petit filet, au harpon, en bateau… Souvent voire passionnément ! Autant dire qu’à Tahiti et ses îles, le poisson est le met principal et préféré. Cru, arrosé de citron et de lait de coco, il est le plat national. Mais vous aurez l’occasion de goûter bien d’autres recettes dans les roulottes restaurants que l’on trouve sur toutes îles. Pourquoi pas le Fāfaru, des filets de thon de thon mis à macérer dans un bouillon d'eau de mer et de têtes de crevettes pressées ?

Séjourner dans un faré en pleine nature

Tahiti et ses îles collectionnent les hôtels extraordinaires alignant des bungalows sur pilotis où l’on dort comme en lévitation au-dessus du lagon turquoise. Inutile de résister à la tentation ! Mais pour plus d’authenticité et aller à la rencontre des locaux, partager leur vie et traditions quotidiennes, on peut aussi séjourner en petite hôtellerie familiale. Dans ces pensions de famille souvent installées dans un faré, l’habitation polynésienne traditionnelle, les liens se nouent avec les hôtes. Repas pris en commun, excursions et activités sur mesure dans la nature alentour ou sur le lagon… Mais que la vie est belle !

Compenser ses émissions carbone

Aller au bout du monde a un coût écologique que les compagnies aériennes prennent de plus en plus en compte avec des initiatives qu’on ne peut que saluer.

Ainsi, Air France et Air Tahiti Nui proposent à leurs passagers de calculer les émissions de carbone liées à leur long voyage et de les compenser volontairement. La première est associée à la fondation Good Planet de Yann Arthus-Bertrand. Depuis juin 2021, la seconde est en lien avec la plateforme CarbonClick et offre la possibilité de soutenir des projets certifiés à impact positif telle la reforestation d’une forêt native en Nouvelle-Zélande ou la création d’un écosystème forestier indigène en Ecosse.

Calculateur Air France

Calculateur Air Tahiti Nui

Par France.fr

Le site France.fr vous parle d'une France inattendue qui revisite la tradition et cultive la créativité. Une France bien au-delà de ce que vous imaginez...

Voir plus