Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Exposition "Delacroix (1798-1863)", à Paris

Eugène Delacroix, Le 28 juillet 1830. La Liberté guidant le peuple. 1830. Salon de 1831. Huile sur toile. 260 x 325 cm. Musée du Louvre

Les œuvres du peintre français investissent le Hall Napoléon du Musée du Louvre, à Paris, pour une exposition événement retraçant la carrière de l’artiste.

Plus de 50 ans que Paris n’avait pas accueilli une rétrospective complète de ce géant de la peinture française. Un manque que vient combler l’exposition annoncée comme historique présentée au Musée du Louvre à partir du 29 mars.

Réalisée en collaboration avec le Metropolitan Museum of Art de New York, l’événement rassemble quelque 180 œuvres venant des quatre coins de France mais également de Grande-Bretagne, d’Allemagne, des États-Unis, etc.

Un parcours chronologique

Les plus grandes œuvres du peintre français y sont présentées de manière chronologique, un parcours mettant ainsi en avant les différentes périodes de la carrière de l’artiste qui s’étend sur quatre décennies, ses inspirations et ses tiraillements.

La première décennie (1822-1834) est celle de la conquête et du triomphe, en rupture avec le système néoclassique. C’est durant cette partie de sa carrière qu’il réalise ses œuvres les plus connues, telles que La Liberté guidant le peuple ou encore La Mort de Sardanapole qui, en raison de sa taille, n’a pas pu être déplacée et reste visible à son emplacement habituel, salle Mollien.

Delacroix Louvre 2

De 1835 à 1855, Delacroix s’adonne la peinture murale. Il réalise ainsi de nombreux décors pour le Salon du Roi au Palais-Bourbon, la bibliothèque du Palais du Luxembourg, le Salon de la Paix de l’Hôtel de Ville de Paris ou encore la Galerie d’Apollon du Louvre (aile Sully). L’exposition s’interroge alors sur l’impact de ce travail sur sa peinture chevalet dans laquelle se ressent une tension entre le monumental et le décoratif.

Une attraction pour le paysage

Dans la dernière partie du parcours, l’exposition s’attarde sur l’attraction de Delacroix pour le paysage qui dominera son œuvre jusqu’à sa mort en 1863, de même que le thème de la mémoire.

En parallèle de cette rétrospective, le musée national Eugène-Delacroix, installé dans l’ancien atelier du peintre dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, présente l’exposition "Une lutte moderne, de Delacroix à nos jours" qui s’intéresse à son travail pour l’église Saint-Sulpice. Les œuvres y sont présentées en association avec des créations des artistes des XIXe et XXe siècles que Delacroix a inspirés, comme Paul Gauguin, Gustave Moreau, Odile Redon ou encore Marc Chagall.

Se rendre au Musée du Louvre, à Paris.