Silence, moteur, ça tourne à Lyon

C’est à Lyon, à la fin du XVIIIe siècle, que les frères Lumière inventent le cinématographe, un appareil permettant la projection publique de film, créant ainsi le cinéma tel qu’on le connaît aujourd’hui. France.fr vous emmène sur les traces de cet héritage artistique. Balade en 5 prises.

Retour aux sources au Musée Lumière

C’est dans la Villa Lumière, demeure familiale d’Antoine et de ses fils Auguste et Louis, que le musée a posé ses bobines. Sous les verrières et les plafonds ouvragés de cette luxueuse demeure de style Art déco, on découvre les inventions des deux frères et avec elles l’histoire du cinéma : le cinématographe Lumière, le kinétoscope d’Edison ou encore le chronophotographe Demerÿ font partie des pièces maîtresses du lieu. Sur le site, on ne manque pas Le Hangar, lieu de tournage du premier film des frères Lumière, Sortie d'usine. Chaque 19 mars, l'Institut Lumière propose au public de passer devant la caméra et de retourner ce premier film. Costumes, mise en scène... On rivalise d'imagination pour laisser une empreinte inoubliable sur la pellicule !

Institut Lumière (Lien externe)

Découvrir l’envers du décor au Musée Miniature et Cinéma

Ici, on perce les secrets des effets spéciaux du cinéma bien avant l’ère du tout-numérique. Au travers de 12 salles d’exposition et quelque 200 films représentés, on découvre l’histoire des effets spéciaux, les masques et prothèses, les décors et autres maquettes utilisés par les équipes de tournage pour donner vie à des monstres ou réaliser des cascades sensationnelles. Parmi les objets restaurés et exposés, on peut notamment voir la maquette motorisée de la reine de la saga Alien, le gorille du film La Planète des Singes, le tricératops de Jurassic Park, les masques de Batman et Catwoman ou encore celui porté par Robin Williams pour se grimer en Madame Doubtfire.

Musée Miniature et Cinéma (Lien externe)

Entrer dans l'histoire au Théâtre Comédie Odéon

Ce monument de l’histoire du cinéma à Lyon fut la première salle de cinéma permanent de la ville. Ouvert en 1908 sous le nom de Pathé Grôlée, il propose une programmation occupant toute la soirée. Exploité par différentes entreprises, le cinéma ferme ses portes en 2009 avant de rouvrir en 2012 sous les traits du Théâtre Comédie Odéon, une salle de spectacle dédiée au théâtre vivant. De son passé cinématographique, le lieu conserve ses sièges et rideaux en velours rouge ainsi que son balcon d’origine.

Théâtre Comédie Odéon (Lien externe)

Faire le mur

À Lyon, l’histoire de la ville se raconte au détour des rues sur les murs peints et les fresques qui ornent les façades des bâtiments, créant bien souvent des trompe-l’œil à s’y méprendre. Le cinéma ne fait pas exception et s’affiche sur les murs de la rue Charlie Chaplin, à Villeurbanne, de l’autre côté du parc de la Tête d’Or. Le célèbre acteur, à la silhouette reconnaissable entre mille avec son chapeau et sa canne, y est représenté à 23 reprises dansant sur une pellicule de cinéma.

Dans le 1er arrondissement de Lyon, à l’angle de la rue de la Martinière et du quai Saint Vincent, la fresque des Lyonnais représente une trentaine d’hommes et de femmes célèbres originaires de la cité des gones. Au premier étage de la façade donnant sur la rue de la Martinière, on peut voir Auguste et Louis Lumière actionner leur cinématographe. Derrière eux, le public assiste à la projection d’un film.

Faire le plein de couleur au CinéDuchère

Ce cinéma d’art et d’essai, situé dans le 9e arrondissement de Lyon, a élu domicile dans une ancienne église à l’architecture pour le moins originale avec sa structure partiellement enterrée surmontée d’une flèche en béton. Partenaire du Festival Lumière, qui se déroule chaque année au mois d’octobre à Lyon, CinéDuchère fait également partie du Plan Lumière de la ville et bénéficie chaque soir d’un éclairage des plus colorés.

CinéDuchère (Lien externe)

Se rendre à Lyon