Info Coronavirus COVID-19 : la situation en France

Recommandations, mesures sanitaires, déplacements : consultez les recommandations du gouvernement français.

Recommandations actualisées en temps réel concernant les mesures prises sur le territoire français : consultez le site Gouvernement / Info Coronavirus (Lien externe) .

Mesures en vigueur sur le territoire français

État d'urgence sanitaire

Depuis le 17 octobre, l'ensemble du territoire est placé en état d'urgence sanitaire. De nouvelles mesures sont mises en place, interdisant les rassemblements de plus de 6 personnes dans l’espace public ainsi que les événements festifs dans les salles des fêtes et polyvalentes et instaurant le télétravail à raison d'au moins 50 % des effectifs. Il est également recommandé de ne pas dépasser les rassemblements de plus de 6 personnes dans la sphère privée. De plus, dans les établissements clos recevant du public assis, une capacité d'accueil maximum de 5.000 personnes est imposée, avec respect d’un siège vacant entre chaque groupe (maximum 6 personnes).

Couvre-feu

Depuis le 17 octobre, un couvre-feu est mis en place de 21h à 6h à Paris et en Ile-de-France, ainsi que dans les métropoles de Lille, Grenoble, Lyon, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne, Toulouse et Aix-Marseille. Ce couvre-feu est étendu à 38 nouveaux départements et une collectivité d'outre-mer à partir du 24 octobre.

Les restaurants, cinémas et théâtres sont donc tenus de fermer à 21h00. Les transports sont maintenus aux horaires habituels.

Certaines exceptions peuvent s’appliquer. Des dérogations sont prévues pour des raisons de santé, des raisons professionnelles, des raisons de transport, ou pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de 1 km. Attestation disponible sur le site du gouvernement (Lien externe) .

Le non-respect du couvre-feu entraînera une amende de 135 euros. En cas de récidive, l'amende pourra atteindre jusqu'à 3 750 euros.

Autres mesures et restrictions

• Le port du masque est obligatoire pour toute personne âgée de 11 ans et plus, dans les lieux publics clos sur l'ensemble du territoire.

Sont considérés comme des lieux clos les gares et aéroports, transports publics, restaurants, cafés et bars, hôtels et autres hébergements collectifs, musées, commerces, administrations et banques, marchés couverts, bibliothèques, établissements de culte, établissements sportifs couverts... La liste complète de ces lieux est accessible sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé du gouvernement français via ce lien (Lien externe)

L'obligation de porter le masque peut être étendue aux lieux jugés pertinents par les préfets de chaque département en fonction de la situation épidémique locale. Les informations détaillées sont disponibles auprès des préfectures (Lien externe) . La carte et les données actualisées sur la circulation du Covid-19 en France sont disponibles sur le site du gouvernement (Lien externe) .

Le masque est obligatoire dans la totalité de l'espace public pour les piétons à Paris et en petite couronne sur l'ensemble des départements de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne. A Paris, les cyclistes et joggueurs ne sont pas dans l'obligation de porter le masque.

Une amende de 135 euros peut être appliquée en cas de non respect du port du masque dans les lieux concernés. En cas de récidive dans les 15 jours, l'amende passera à 1 500 €.

• Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun. Les usagers doivent veiller à adopter la plus grande distance possible entre les passagers ou groupes de passagers ne voyageant pas ensemble. Voir notamment les sites de la SNCF (Lien externe) et de la RATP (Lien externe)

• Le port du masque est obligatoire dans les taxis et VTC.

• Il est possible de circuler sur tout le territoire, Outre-mer compris, sans attestation, sauf aux horaires du couvre-feu pour les villes concernées. Attestation dérogatoire disponible sur le site du gouvernement (Lien externe) .

• Les parcs et jardins, lacs, plages et plans d'eau sont ouverts (sauf décision préfectorale).

• Les musées et monuments sont ouverts sur l’ensemble du territoire (port du masque obligatoire). Les parcs de loisirs et de plein air, les hippodromes et les stades peuvent accueillir du public, avec une jauge maximale de 5 000 personnes (sauf décision préfectorale). De même pour les théâtres et salles de spectacles, avec des règles de distanciation strictes.

• Les rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de 6 personnes doivent faire l’objet d’une déclaration auprès du préfet de département, afin que puissent être garanties le respect des précautions nécessaires.

• Les cinémas, casinos et salles de jeux sont ouverts et les colonies de vacances peuvent accueillir les jeunes sur tout le territoire, dans le strict respect des règles sanitaires.

• Les restaurants, cafés et bars sont ouverts dans le respect du protocole sanitaire (port du masque lors des déplacements au sein de l'établissement, tables espacées d'un mètre, tables de 6 personnes maximum). Un couvre-feu est imposé entre 21h et 6h dans certains départements.

• Les hébergements collectifs (résidences de tourisme, villages de vacances, campings...) sont ouverts dans le respect du protocole sanitaire. Pour les hôtels, des règles sanitaires sont mises en place afin d'offrir aux clients des conditions d'accueil rassurantes.

• La pratique des sports individuels, collectifs et de contact est autorisée avec des mesures de prévention adaptées aux différentes catégories d’activités concernées. A noter que les piscines et gynmases sont fermés à compter du 6 octobre 2020 et jusqu'à nouvel ordre.

• L'organisation des grands festivals, des manifestations sportives et des rassemblements de plus de 5 000 personnes est suspendue jusqu'au 30 octobre. D'ici là, les événements sont autorisés jusqu'à 5 000 personnes dans les espaces en plein air, et dans les espaces couverts sous réserve de remplir les règles sanitaires spécifiques.

• Les discothèques restent fermées jusqu'à nouvel ordre.

• Les navires peuvent rejoindre la Corse sans limitation de nombre de passagers mais dans le strict respect des mesures barrières ; en ce qui concerne les escales ou le mouillage dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d'outre-mer (Iles de Guadeloupe, Martinique, La Réunion, et Polynésie française), ainsi que de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, et Wallis-et-Futuna, il est conseillé de consulter les autorisations accordées par le représentant de l'Etat compétent pour ces mêmes collectivités.
Les croisières fluviales sont autorisées depuis le 11 juillet. Plus d'informations sur les mesures sanitaires en croisières fluviales.

• A noter l'annonce par le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari de la mise en place de tests antigéniques à partir de la fin du mois d'octobre dans les aéroports, à Roissy et à Nice, avec résultat en 15 minutes afin de favoriser la reprise des déplacements.

Foire aux questions concernant le Covid-19 sur le site du gouvernement (Lien externe)

Visiteurs

Les personnes en provenance de pays de l'espace européen (Etats membres de l'Union européenne ainsi qu'Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Royaume-Uni, Saint-Marin, Suisse et Vatican) et des pays suivants (Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Tunisie, Uruguay) ne sont soumises à aucune restriction particulière dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Les entrées depuis un autre pays ne sont autorisées que dans un nombre limité de cas et font l'objet de mesures sanitaires particulières.
Voir l'attestation de déplacement international dérogatoire (Lien externe)

Les voyageurs qui se rendent en outre-mer doivent produire le résultat négatif d'un test réalisé dans les 72h précédant l'embarquement.

Quel que soit le pays de provenance, les personnes présentant des symptômes d'infection à la covid-19 à leur entrée sur le territoire national se verront prescrire, en application du 1° du II de l'article 24 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020, une mise en quarantaine ou, les cas échéant, le placement et le maintien en isolement par le préfet territorialement compétent

Informations complémentaires sur les contrôles sanitaires aux frontières en fonction des provenances : FAQ du ministère de l'Intérieur français (Lien externe)

A destination des territoires d’Outre-mer :

  •  Martinique,  Guadeloupe,  Saint-Barthélémy,  Saint-Martin,  La Réunion : les motifs impérieux de déplacement sont supprimés à compter du 22 juin.

  • Le 11 juillet, les mesures de quarantaine pour les voyageurs entrant sur le territoire de La Réunion, de la Martinique, des îles de la Guadeloupe, Saint Martin et Saint Barthélémy ainsi que St Pierre-et-Miquelon ont été levés.

Avant de se rendre sur ces îles depuis la France hexagonale, un résultat négatif de test Covid 19 réalisé 72h en amont au plus est obligatoire pour tout passager de plus de 11 ans. Le test PCR est réalisé gratuitement en laboratoire sur présentation du billet d’avion.

  •  Polynésie française : levée de tout dispositif de quarantaine à compter du 15 juillet 2020 et ouverture des frontières de la  Polynésie française au tourisme international, tous pays confondus. Tout voyageur devra présenter un résultat négatif au test COVID-19 réalisé 72h avant le vol et présenter le récépissé d’enregistrement sur la plateforme Etis.pf.

  •  Nouvelle-Calédonie : les vols internationaux réguliers au départ et à destination de la Nouvelle-Calédonie, ainsi que le transport maritime international de passagers, sont suspendus (sauf dérogations) depuis le 20 mars 2020 et ce, au moins jusqu'en mars 2021.

Consultez les sites des préfectures ou des collectivités territoriales pour plus de précisions.

En savoir plus : rendez-vous sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères. (Lien externe)

Informations en cas d'annulation et report :

Quels sont les "gestes barrières" à respecter pour limiter la propagation du coronavirus ?

Il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage:

  • Se laver les mains très régulièrement;
  • Tousser ou éternuer dans son coude;
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter;
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades;
  • Porter un masque quand on est malade;
  • Porter un masque dans les lieux publics clos, les transports en commun, les taxis et VTC, dans les commerces et dans les lieux estimés pertinents par les préfets de chaque département en fonction de la situation épidémique locale.