Que faire ?

Visitez
la France 

Tournée des sites culturels d’exception ou randonnées aux sommets. En amoureux sur la route des vins ou en croisière avec les enfants… Quel voyage en France ferez-vous cette fois-ci ?

Tour de France : 10 étapes qui donneront envie aux coureurs de décrocher.

Vittel
23 jours. 21 étapes. 3540 km. Et à chaque virage: un lac de montagne translucide, une dégustation de grands crus ou un concert de jazz en plein air… Les coureurs du Tour de France sauront-ils résister aux tentations qui les attendent ?
1. À Vittel, la tentation de prendre un bain
 À Vittel, la tentation de prendre un bain

Des forêts fraîches et moussues des Vosges aux bassins murmurants des sources thermales, à Vittel, le temps s’arrête et les coureurs auront sûrement envie d’en faire autant.

2. À Nuits-Saint-Georges, la tentation de prendre un verre
À Nuits-St-Georges, la tentation de prendre un verre

Les cyclistes du Tour quitteront-ils les Climats de Bourgogne sans goûter à la fraîcheur des chais, ni à la volupté des Côtes de Nuits ?

3. À Nantua, la tentation de faire l’écrevisse
À Nantua, la tentation de faire l’écrevisse

Au bonheur des écrevisses, des promeneurs et des instagrameurs, l’eau du lac de Nantua a la transparence d’un atoll tropical. Peu tentés par le pédalo, nos héros fatigués rêveront sûrement d’y faire, tout simplement, la planche.

4. En Dordogne, la tentation de chasser le mammouth
En Dordogne, la tentation de chasser le mammouth

Si ce n’est par flemme ou par gourmandise, les coureurs du Tour cesseront-ils de courir pour aller découvrir les fresques bouleversantes de la grotte de Lascaux dans leur tout nouveau musée ?

5. À Pau, la tentation de faire un vœu
À Pau, la tentation de faire un vœu

Mi-Parcours, déjà. Alors on prendrait bien, cette fois, un téléphérique, pour passer une nuit d’été à l’observatoire du Pic du Midi, en tête à tête avec la voie lactée.

6. À Romans, la tentation de reprendre des ravioles
Résisterez-vous aux étapes suivantes ?

Toutes petites. Toutes fines. Et fondantes. Tellement fondantes. Parmi tant de prétextes à la gourmandise, les jolies ravioles de Romans méritent le voyage à elles toutes seules.

7. À Briançon, la tentation de se laisser flotter
À Briançon, la tentation de se laisser flotter

Les étapes de montagne ne sont pas les plus tendres. Pourtant, il serait si bon de dévaler cette pente en sens inverse, sur les eaux vives de la vallée de Serre-Chevalier…

8. À Rodez, la tentation de broyer du noir
À Rodez, la tentation de broyer du noir

Au Musée Soulages de Rodez, de noir en noir, et d’ombres en lumières, on pourrait bien, si l’on voulait, arrêter de courir pour se mettre quelques heures entre parenthèses.

9. À Marseille, la tentation de bouger son corps
À Marseille, la tentation de bouger son corps

Pour mieux narguer les coureurs, le Festival Jazz des 5 Continents débarque à Marseille en même temps que le Tour. Là, face à la Méditerranée, on pourrait tout oublier en dansant aux rythmes du monde entier.

10. À Paris, la tentation de rester en terrasse.
À Paris, la tentation de rester en terrasse.

Des quais de la Seine aux pelouses de La Villette, et jusqu’aux toits des immeubles, l’été donne parfois à Paris des airs de bords de mer. L’heure du déjeuner se prolonge alors jusqu’à celle du premier verre, au risque de manquer la ligne d’arrivée.

Aller
plus loin