Allez au contenu Allez à la navigation Allez à la recherche Change language

Les pôles de compétitivité français attirent les investisseurs étrangers

Entreprendre et réussir en France

Ecover © Alain Buu

Les pôles de compétitivité associent entreprises, laboratoires de recherche et universités. Ecover © Alain Buu

Les pôles de compétitivité jouent un rôle de levier dans la politique française d’attractivité et d’innovation. Ils constituent un facteur d’attractivité pour 85 % des investisseurs étrangers qui les connaissent, rappelle le dernier rapport 2012 de l’Agence française pour les investissements internationaux (AFII) sur les investissements étrangers créateurs d’emplois en France.

Des écosystèmes attractifs

Au nombre de 71, dont 18 à vocation mondiale, les pôles représentent des écosystèmes attractifs pour les investisseurs internationaux. En s’implantant dans un pôle de compétitivité, les entreprises étrangères accèdent non seulement à des instituts de recherche performants, mais aussi à des réseaux de partenaires, fournisseurs, sous-traitants et clients. Fin 2010, 608 entreprises sous contrôle étranger disposaient de 826 établissements différents dans les pôles de compétitivité (soit 9 % des établissements membres des pôles). Ces établissements emploient 174 515 salariés, soit 22 % de l’ensemble des salariés présents dans les pôles de compétitivité (DGCIS, 2012).

Une forte présence américaine et européenne

Près du quart (23 %) des établissements implantés dans les pôles de compétitivité appartenant à des groupes étrangers sont d’origine américaine, soit 192 établissements. L’Allemagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont les pays européens les plus présents : les établissements allemands (121), britanniques (75) et néerlandais (74) représentent respectivement 15 %, 9 % et 9 % des établissements des pôles appartenant à des groupes étrangers.

Plus du quart des emplois présents dans les pôles de compétitivité appartenant à des groupes étrangers sont d’origine américaine, soit 45 721 salariés. Viennent ensuite, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la Suède, qui emploient 40 % de l’ensemble des salariés présents dans des établissements appartenant à des groupes étrangers.

Internationalisation de la R&D

Le succès des pôles de compétitivité permet donc à la France de prendre toute sa place dans le mouvement de forte internationalisation de la recherche, qui se traduit notamment par une hausse de la mobilité des chercheurs. « "La production de connaissance devient collective et s’internationalise" », souligne le rapport de l’AFII. « "En France, 48 % des publications scientifiques sont conjointes (2008-2010) et 21 % des inventions sont réalisées en collaboration avec des équipes internationales (2007-2009). " »

Pour en savoir plus

Consulter le rapport 2012 de l’AFII sur les investissements étrangers créateurs d’emplois en France

AFII - Invest in France Agency

L’Agence française pour les investissements internationaux (AFII) est l’agence nationale chargée de la promotion, de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France. Elle est l’organisme de référence sur l’attractivité et l’image économique de la France à l’étranger. L’AFII s’appuie sur un réseau international, national et territorial. Elle travaille en partenariat étroit avec les agences régionales de développement économique pour apporter les meilleures opportunités d’affaires et un service personnalisé aux investisseurs étrangers.

AFII - Invest in France Agency