Allez au contenu Allez à la navigation Allez à la recherche Change language

Si vous ne pouvez pas lire les médias,, télécharger Flash Player.

  • Château de Chenonceau

    Château de Chenonceau

    © Hemis.fr

  • Château de Chenonceau

    Château de Chenonceau

    © Hemis.fr

  • Château de Chenonceau

    Château de Chenonceau

    © Hemis.fr

  • Château de Chenonceau

    Château de Chenonceau

  • Château de Chenonceau

    Château de Chenonceau

    © Only France

Propriété de la Couronne, puis résidence royale, le château de Chenonceau, l'un des plus fameux châteaux de la Loire, est le témoignage d'un art vivre raffiné par sa conception originale, la richesse de ses collections, de son mobilier et de sa décoration, mais aussi par sa destinée, puisqu'il fut aimé, administré et protégé par des femmes hors du commun, qui ont marqué l'histoire.

Comme une apparition sur le Cher, avec son pont de cinq arches qui enjambe la rivière, le château de Chenonceau, si disputé, si prisé des reines et des rois, est un havre de paix et un témoignage étourdissant des charmes de la Touraine et de la Renaissance.

Accolé à ce bâtiment, le logis principal est constitué d'un corps de logis flanqué de tourelles d'angle, construit sur les puissantes assises de pierre de l'ancien moulin bordant naguère la rive droite.

Mise en scène

La véritable entrée se fait ailleurs. Là encore, tout est mise en scène. La tour des Marques, isolée sur une large cour carrée, est en fait le donjon de l'ancienne bâtisse médiévale, revisité dans le goût Renaissance, avec ses larges fenêtres à meneaux, sa porte ouvragée, ses lucarnes en pierre blanche et son clocheton.

« Château des Dames »

« Château des Dames » pour l'histoire de France, bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli successivement par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis, Chenonceau fut sauvé des rigueurs de la Révolution par Madame Dupin.

Cette empreinte féminine est partout présente, le préservant des conflits et des guerres pour en faire depuis toujours un lieu de paix.

Château meublé, décoré de rares tapisseries et peintures anciennes, c'est le monument historique privé le plus visité de France, serti de plusieurs jardins d'agrément, un parc et un domaine viticole.

Poussin, Le Corrège, Rubens, Le Primatice, Van Loo…

Le château de Chenonceau possède une exceptionnelle collection muséale de peintures de grands maîtres : Murillo, Le Tintoret, Nicolas Poussin, Le Corrège, Rubens, Le Primatice, Van Loo... ainsi qu'une rarissime sélection de Tapisseries des Flandres du XVIe siècle.

Tout au long de son histoire, ce château emblématique a toujours attiré les talents et inspiré les plus grands artistes.

Des pièces richement meublées et fleuries

A Chenonceau, la mise en fleurs de chacune des pièces, somptueusement meublées, ajoute encore au raffinement.

Ses hôtes venus du monde entier découvrent aujourd'hui, la qualité de son accueil, grâce à une visite libre ou audio guidée avec l'iPod vidéo (en 11 langues).

 

Ne pas manquer

  • La chambre de Diane de Poitiers, la chambre de François Ier qui abrite la plus imposante cheminée du château, l'escalier qui est l'un des premiers escaliers droits (rampe sur rampe) construit en France sur le modèle italien, la chambre de Gabrielle d'Estrées, la chambre des Cinq Reines, la chambre de Catherine de Médicis, la chambre de Louise de Lorraine avec ses lambris noirs et ses peintures macabres et religieuses évoquant le deuil de la femme d'Henri III, le salon Louis XIV, la grande galerie sur le Cher, les étonnantes cuisines construites dans les piles du pont, le Cabinet vert de Catherine de Médicis...
  • Le jardin de Diane de Poitiers, au pied duquel se trouve un embarcadère qui permet d'accéder aux promenades sur le Cher. Ce jardin est protégé des crues du Cher par des terrasses surélevées depuis lesquelles on a de beaux points de vue sur les parterres de fleurs et le château.
  • Le jardin de Catherine de Médicis, plus intime, avec un bassin central, fait face au côté Ouest du château.
  • La décoration florale des jardins, renouvelée au printemps et en été, nécessite la mise en place de 130 000 plants de fleurs cultivés sur le domaine.
  • La grande allée d'honneur menant au château est plantée de platanes sur presque 1 km.

 

Pour aller plus loin

Le site du château de Chenonceau